15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 20:38

L'année dernière, je vous avais fais un petit point sur la situation de l'extrême-droite en Europe, à l'aide d'une carte contenant les résultats de ces partis aux différentes élections législatives. Je fais de même cette année.

Précision n°1 : Je précise que j'appelle extrême-droite les partis se revendiquant comme tels, ou les partis clairement populistes (ou anti-immigrés). Le FN dit qu'il n'est pas un parti d'extrême-droite, mais je le classe comme tel. Le Mouvement 5 étoiles de Grillo en Italie n'est pas foncièrement d'extrême-droite (pas de discours anti-immigration, contrairement à la Ligue du Nord) mais il est un parti populiste par excellence et rassemble les mécontents avec un discours anti-élite et contre les partis traditionnels. Ma méthodologie n'est peut-être pas parfaite sur ce point, mais je n'en ai pas trouvé de meilleure pour le moment.

Précision n°2 : La France est un contre-exemple, car je prends le résultat du deuxième tour (alors que dans le reste de l'Europe, ce sont des systèmes proportionnels).


2012
Carte Europe Extrême Droite 20122013Extreme-droite-en-Europe-elections-legislatives-extreme-.jpg

Les élections allemandes ou islandaises n'ont pas porté chance à l'extrême-droite en 2013, ce sont les deux exceptions. En Norvège, l'extrême-droite a reculé, mais est entrée au gouvernement. En République Tchèque, c'est une avancée fantastique. En Autriche, le parti confirme sa grande forme. En Bulgarie, un animateur de télé au discours populiste a fait entrer le parti au parlement. En Roumanie, une progression de 4 points. Et en Italie, les populistes du mouvement 5 étoiles ont réuni un quart des suffrages. Seul au Luxembourg le parti populiste a perdu un siège (il en garde trois).

 

Alors que les élections municipales auront lieu les 23 et 30 mars, et, surtout, que les élections européennes auront lieu lors du week-end du 24-25 mai, je m'inquiète un peu (et je ne suis pas le seul). Lors des dernières élections européennes, les partis populistes et d'extrême-droite avaient obtenu 8,49% des suffrages.
 

 

Il y a quelque chose qui me chagrinne un peu : en Norvège, le taux de chômage était de 3,5% en août 2013. En Autriche, il était de 4,9%. En Suisse, il est de 3,1%. Ce sont les trois meilleurs chiffres d'Europe.

En Norvège, l'extrême-droite a obtenu un peu plus de 16% aux élections d'octobre 2013 et est entrée au gouvernement. En Autriche, en septembre 2013, l'extrême-droite a obtenu 20,5% des votes. En Suisse, l'UDC a obtenu en 2011 26,6% des suffrages exprimés. Les deux derniers sont les meilleurs chiffres d'Europe pour l'extrême-droite.


Pendant très longtemps, j'ai cru que l'extrême-droite était forte en Europe en raison d'un chômage élevé. La preuve en était un peu faite en France lors de la dernière élection présidentielle : partout où le taux de chômage dépassait la barre des 10%, la présidente du FN se hissait au-delà des 20% des suffrages. Oui, mais apparemment non.


Alors j'essaie de comprendre pourquoi. Cela fait plusieurs dizaines de minutes que je lis sur le net des articles essayant d'analyser les résultats de l'extrême-droite, essayant de comprendre les raisons qui poussent un électorat à se tourner vers le droite populiste. Certains avancent l'immigration, mais le fait que ce soit l'Angleterre et l'Allemagne qui accueille le plus d'immigrés (avec une extrême-droite plutôt faible) contrarie un peu la théorie. L'argument du chômage ne tient pas vraiment, les 3 pays cités plus hauts le prouvent. Et des pays ayant énormément de chômage comme l'Espagne et le Portugal sont toujours extrêmement fermés à l'extrême-droite. Je reste donc comme un con avec ma question. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Phileas Frog - dans Politiquement vôtre
commenter cet article

commentaires

fds 18/05/2014 16:20

Les cinq étoiles ont également quelques positions anti immigrés et italiano-centrés, ils rentrent dans le moule de l'extreme droite, plus molle que le NPD mais toute de meme. En france la proportionelle c'est le premier tour de la présidentielle (en tout cas les électeurs s'en servent comme telle), donc le score fn c'est le premier tour de 2012.

phileas 18/11/2013 10:56


en conclusion, je dis bien que ma méthode n'est pas parfaite.
Cependant, un parti qui receuille 25% des suffrages avec comme principal mot d'ordre "l'antipartisme" est pour moi autant dangereux que l'extrême-droite traditionnel, puisqu'il utilise la même
méthode (tous les mêmes, tous pourris, sauf moi).  Et le programme avec notamment la sortie de l'euro, me rappelle parfois l'extrême-droite

M 18/11/2013 08:46


failli m'étoquer ! assimiler le mouvement 5 étoiles italien à l'extrême droite ...


(populiste ? : vous croyez vraiment qu'ils sont plus populiste que le parti de Berlusconi ? pourtant étiqueté centre droit, et considéré comme "respectable")

Lapin 17/11/2013 21:45


Et si il n'y avait pas une reponse mais des reponses ??? ;-)

Plus De Blogs