20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 17:09

Fin du monde, flamme, cheminée, feuSi vous êtes en France, vous n'avez pas pu y échapper. Aujourd'hui, l'ensemble des journaux télévisés traitaient du sujet... le chômage au-dessus de 10% ? Perdu ! La Une de la Voix du Nord du jour... les nouvelles suppressions de postes dans la région ? Perdu. Un montage sur L'équipe.fr (!!!)... le tirage au sort de la Ligue des Champions ? Perdu.

La fin du monde. Les Mayas. Bugarach. Depuis plusieurs mois on nous emmerde avec les Mayas. Les malheureux, déjà exterminés par 10 Espagnols à cheval, vont passer pour des crétins avec leur calendrier (que l'on a interprété n'importe comment, mais passons).
Cette semaine, ça aura été la fin du monde... des médias. Oui, je tape un peu sur ma profession (du moins la seule que j'ai exercée). Après le 12/12/12 la semaine dernière, avec des reportages en direct de La douze à 12H12 (avec un décompte pour ajouter au ridicule), voici le temps de la fin du monde. Les chaînes s'adaptent, et diffusent des programmes pour l'occasion : film catastrophe, documentaire sur les Mayas ou les fins du monde (déjà annoncées 183 fois), et même nuit en direct de Bugarach, où toute une bande de cinglés pense échapper à cette catastrophe en se réfugiant dans le village (où la montagne va s'ouvrir, d'où surgiront des extraterrestres qui sauveront les quelques élus présents sur place..., oui, c'est crédible pour certains). Ils ont dû prendre un arrêté préfectoral en raison de l'afflux d'illuminés, avec pass pour les habitants et interdiction de survoler la zone !


Bon, au final, qu'une partie des gens rigolent à cette idée de fin du monde et en profitent pour faire une grosse fête demain, pourquoi pas. Mais de là à ce que les médias ne parlent que de ça, alors que l'on n'évoque pas la guerre dans le Kivu par exemple, ça devient gênant (mais c'est vrai que plusieurs centaines de milliers de réfugiés c'est redondant à force et au Proche-Orient les Syriens n'ont qu'à se démerder un peu aussi, c'est trop long leur conflit...).

Ce qui me gêne c'est le risque pour une certaine catégorie de la population : les enfants et les ados. Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais ils ne parlent que de ça. Et beaucoup y croient. On aurait l'air malin si demain quelques ados nous faisaient un temple solaire, avec suicide à la clef. Après on se demandera : la faute à qui ?


Je rappelle que le journalisme est une activité qui consiste à investiguer, collecter, vérifier et commenter des FAITS pour les porter à l'attention du public, et non pas à retranscrire les dépêches AFP les hallucinations collectives ou relayer des croyances mystiques. A mes (ex-)confrères.

Partager cet article
Repost0

commentaires

F

En plus de ça, la fin du monde ne prend pas compte du décalage horaire... c'est pas pratique. On est le 21 depuis déjà 11h ici, j'attends depuis tout ce temps dehors avec mon chapeau en papier
d'alluminium... rien, je suis un peu déçu
Répondre
L

C'est marrant car vu d'internet, ca ne donne pas cette impression. Les vrais journalistes sont ils a present uniquement sur internet ??? Apres les JT, notamment ceux de TF1, ainsi que les presses
locaux sont ils vraiments des journalistes ???


Sinon au Canada, evidemment ils en parlent mais surtout sur les media type NRJ, mais les vrais journaux (locaux et provinciaux) les sujets aujourd'hui sont Newtown (car pas si loin), Charbonneau
(malgre la pause les revelations continuent),la neige ou encore le louk out en NHL
Répondre

Plus De Blogs