16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 04:10

Qu'est-ce qui fait la gloire du Viet-Nam, de la Thaïlande ou de la Malaisie ? Oui, leurs plages. Mais après ? La nourriture, sans conteste ! Et, depuis 6 mois, j'en ai mangé des choses dans ces pays ! Pas que des bonnes d'ailleurs. Des blocs de sang séché à Guilin, de la cervelle de cochon à Chengdu, des criquets au Laos... Oui, ils mangent des choses bizarres (surtout en Chine où les rumeurs de chien dans l'assiette ont été vérifiées par un de mes anciens compagnons de voyage).

Cheng (1)

Mais regardons le côté positif des choses et tentons de répondre à cette question culinaire de grande importance : quel pays possède la meilleure nourriture d'Asie ? Les prétendants sont : la Chine, le Vietnam, le Cambodge, le Laos, la Thaïlande et la Malaisie. Je laisse la Russie et la Mongolie de côté, pas assez asiatique pour le premier, pas assez bon pour le second. Les favoris (avant le voyage) étaient la Thaïlande et le Vietnam (de réputation).P1090299

 

Bilan

 

Tout d'abord il faut savoir que nous avons mangé local les 90% de notre temps. Pour l'avantage budgétaire, et pour l'aspect culturel. Notre technique est assez simple : plus il y a de locaux et plus la nourriture doit être satisfaisante. Plus il y a d'Occidentaux et plus les prix doivent être élevés.

En Chine, l'ensemble de la population mange au restaurant. C'est bien simple, la plupart des Chinois ne possèdent pas de cuisine. Les prix sont peu élevés et il y a 5 restaurants à chaque coin de rue. En Asie de l'Est, nous mangeons le plus souvent dans les stands de rues, attirés par l'odeur et les prix. Le cuistot est devant nous, ou à côté, et on peut bien souvent regarder comment il prépare notre plat (et être prêt à dégainer notre traditionnel "pas trop épicé s'il vous plaît !").

P1160201La cuisine de base en Asie : la soupe de nuddles (ci-dessus) et le riz cantonais (fried rice). Peut-être 50% de ma nourriture depuis le début du voyage. Avec une préférence pour le second plat, plus lourd dans l'estomac et sans grande surprise (une sorte de plat du pied-sécurité)

Attention : les épices sont la composante de base dans beaucoup de plats. Je ne suis pas un grand fan, et j'ai encore en mémoire le hot pot du Sichuan qui m'a détruit littéralement les lèvres (qui tremblaient toutes seules tellement le plat était épicé).

 

Pays par pays

 

La Chine m'a surpris. J'avais très peur de ce pays et pourtant mon estomac a grandement apprécié. Je me suis même surpris à aimer manger la soupe de nuddles au petit-dejeuner. Le grand moment de la Chine fut les pâtes aux Snickers, invention originale et très satisfaisante pour mon palais (ça ne plairait pas à tout le monde).

Yuangyuan (1)

Le Vietnam m'a laissé sur ma faim. Le Pho, soupe de nuddles, n'a pas grand chose à envier à son rival chinois, mais on reste dans le plat de base. Le curry fut une grande satisfaction un peu partout. Pas trop épicé, mais assez relevé. Accompagnant souvent un poulet. Un plat du dimanche fort agréable. Et puis le mariage auquel nous avons assisté, et où nous avons mangé un peu de tout (et un peu n'importe quoi aussi)

P1060847

Le Cambodge et le Laos offrent très souvent des mélanges de nourritures chinoises et indiennes, les deux pays étant au confluent des influences de ces deux grands empires. Le boeuf luk-lak, surmonté d'un oeuf, fut ma grande passion à Kampot. Le Khao Tom et le Khao Lam furent des desserts pris au Laos (riz gluant à la banane et au lait de coco).

 

La Thaïlande fut LA grande déception. J'en attendais beaucoup, j'en ai eu très peu. Les épices et piments dévorent le palais et laissent peu de place aux autres saveurs. Les différents currys, la Som tam (salade de papaye pimentée) ou les différentes soupes (kaeng chut avec des crevettes, tom ka khai avec du poulet épicé au lait de coco)  ne nous ont pas emportés au septième ciel.

 

Enfin la cuisine malaisienne. Et là c'est génial. C'est ce à quoi je goûte en ce moment et c'est un grand et vrai plaisir culinaire. Mon coup de coeur. Un triomphe pour le satay (brochette de poulet ou de boeuf, assez relevée). Le nasi lemak (riz au lait de coco pimenté) est parfait pour le petit-déjeuner. Le cendol est assez bizarre et gluant, mais c'est la grande spécialité des desserts. Clap clap.

Bon, les goûts et les couleurs vous savez... Mon plat asiatique préféré est, après déliberation du jury (à savoir moi) : le sushi !!
Oui, finalement je n'ai pas évolué de ce côté là, car je n'ai pas trouvé mieux. J'adore le satay mais les sushis, croisés à 3 reprises au cours du voyage, ont ce petit quelque chose en plus dont je raffole. Une pensée pour les sushis en boîte que j'ai achetés sans grand espoir en Chine (1 euro) et qui furent l'un des grands moments chinois.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Nath 22/01/2018 02:29

C'est un peu réducteur de ne parler que du phò pour le vietnam... alors qu'il y a tant de plats différents... pour moi, la meilleure cuisine assurément!

alex 05/12/2016 20:41

c vraiment cool mais pk manger du chien ?

Plus De Blogs