3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 09:45

 Dur réveil polonais. Les cris & remontrances d’un couple de vieux fermiers polonais nous réveillent dès 7h30. La raison ? Lorsque nous avons posé la tente la nuit dernière, l’obscurité nous empêcha de constater que notre emplacement était en plein sur le chemin qu’empruntaient les vaches.  En Pologne, nous ne comptions voir que ce que nous avons vu dans la journée d’hier, c’est pourquoi l’objectif du jour est de remonter vers les pays baltes et plus précisément vers Tallinn, capitale de l’Estonie, où nous prendrons le ferry jusqu’en Finlande.

Ce fut l’une des rares journées grises et pluvieuses de notre Tour. La traversée de certains paysages accentue l’impression de tristesse qui se dégage d’une partie de la Pologne que nous avons traversée. Pour la première fois depuis longtemps, le pull est donc de rigueur. Peu de choses à souligner lors de cette journée entièrement consacrée à la route. On en profite alors pour revenir à nos traditionnelles discussions thématiques. Aujourd’hui le sujet est tombé sur la légalisation de la prostitution ainsi que celle du cannabis !

Assez étrangement, la journée polonaise est l’une de celles qui me fera le plus penser au retour. Je n’avais à ce moment guère de plaisir à me trouver à cet endroit, au milieu des vastes plaines succédant aux vastes forêts, qui défilaient derrière les vitres. Pour la première fois de ma vie je me trouvais en Pologne, pays que j’avais hâte de découvrir, mais je ne ressentais rien. Heureusement ce sentiment ne sera que de courte durée.

P1060087.JPGDans l’après midi, nous  fîmes une pause dans l’une de ces sombres et paisibles forêts polonaises, où Romain nous dispensa d’un cours de génétique, notamment sur les OGM.

Alors que le soleil se couche, la frontière lituanienne était dépassée. Etrange moment que cette traversée du premier des pays baltes : des plaines vides, et rien d’autre. La Lituanie parait être un pays débarrassé  de ses habitants. Sur le compteur de la Clio, nous découvrons que nous venons de franchir la barre des 10000 km. Il est presque 23h quand nous stoppons enfin notre véhicule au sein de hautes herbes après avoir remonté d’une traite l’un des plus vastes pays d’Europe. Nous nous endormons après quelques histoires sous la tente, au menu du soir il y a notamment le cœur de Jérémy en Allemagne et une dénommée Magali de mon côté… Comme ce fut redouté, la nuit lituanienne était glaciale.

Lucas

Notre ami a oublié un détail important, Romain s'est fait draguer par une prostituée à la sortie d'un bois, alors que nous nous étions arrêtés quelques instants au bord de la route ! Il y eut également l'épisode Patrick Sébastien, sur lequel je ne pouvais conduire au risque de donner des violents coups de volants ! Néanmoins, j'avoue avoir apprécié le cours de sciences naturelles !

Note personnelle : 11/20.

Jérémy

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs