20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 18:16

Je quitte cependant Madrid avec le sourire. Mes prochaines étapes donnent envie : Cordoba, Sévilla, Granada. L'Andalousie s'offre à moi et j'en attends beaucoup. De plus, j'ai dans ses villes des Erasmus. A commencer par Esther et Gloria que j'ai rencontré à Canterbury.

P1120506.JPG

Cordoba, Cordoue. Tu as déjà remarqué à quel point les francais prennent des libertés à changer les titres de livres ou films étrangers. C'est la même pour les villes : London devient Londres, Dover devient Douvres. D'accord, ce n'est pas si loin de la France et ca nous rappelle un temps où on pensait toujours convaincre nos amis British de devenir Francais. Mais Cordoue pour Cordoba je ne comprends pas !

 

5 heures de bus. Un record. Ce bus semblait aussi lent que l'économie espagnole. A sa sortie, je me délecte d'un francais qui tente désespérement de se faire comprendre au guichet. Je lui propose finalement mon aide. Et me voila avec mes trois semaines d'espagnole traduisant du francais à l'espagnol et vice-versa. Et c'est un succès ! Je pense déjà être bilingue quand Esther arrive.

 

L'accent andalou. Un accent de chien. Je ne comprends rien. Ils mangent les S, les fins de mot, on oublie les virgules et les points. Pendant deux jours, j'ai l'impression d'un retour à la case départ, sans avoir touché les 5000€.

P1120499.JPG

Cordoba est une ville magnifique. Ma première matinée se déroule dans les ruelles du nord de la ville, désertées des voitures et des touristes. Ensoleillées, fleuries, toutes blanches, elles me plaisent infiniment. L'atmosphère ressentie me donnerait envie d'y rester un peu plus. L'après-midi, la résidence de la reine de Castille pour un patrimoine mondiale de l'UNESCO : l'Alhambra. J'observe également la cathédrale, qui était au départ une mosquée, ce qui lui donne une architecture hybride en tout point de vue extraordinaire.

P1120438.JPG

L'influence musulmane va se faire ressentir dans tous le sud du pays et c'est ce que j'attendais avec impatience. Je suis fan des melting-pot, des mélanges culturels et un anti-communautariste profond. Le lendemain matin, je visite la Médinat Al-Salaam, à l'extérieure de la ville. Un site archéologique majeur. Avec certaines traditions de l'archéologie. Ceci est une pierre, imaginez un palais. Surtout, l'archéologie est un art, celui d'utiliser le conditionnel ! 3 bus de collégiens francais m'accompagnent un peu bruyamment tout au long de ma visite.

 

Cordoba est l'une des plus jolies villes que j'ai visité. Son centre-ville est un plaisir visuel constant. La fête des fleurs au mois de mai est connu dans le monde entier, même Jean-Pierre Pernaut vient !

Mais ce qui est moins connu, c'est les défilés du Klu Klux Klan ! Surprise ! Ah non, c'est des catholiques. C'est que ca se ressemble parfois. Tenue vestimentaire similaire, défilé dans la ville, bienvenue à la Semana Santa ! Première acte, la répétition ! Alors que je venais de traverser le Guadalquivir, j'avoue avoir été impressionné !

P1120488.JPG

Mais Cordoba était surtout pour moi Esther et Gloria, qui ont pris soin de moi telles des mères. Les mêmes qu'en Erasmus, toujours beaucoup d'humour, et même un peu d'amour. Vendredi, j'ai le droit à ma beau gâteau anniversaire de la part d'Esther. Un cité d'or pour des coeurs d'or.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs