10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 10:28

Ce soir là, l'air du changement flottait dans les rues de l'université. Plusieurs personnes se baladent avec un drapeau américain. Et personne ne les insulte. On regarde même avec un sourire. Notre vision de l'Amérique a déjà changé avant l'élection. Les Américains n'ont plus honte d'eux-même, de leur politique, de leur grand président en exercice (sic !)... Même moi, Jérémy, Français, se baladant avec un drapeau dans ma poche ; américain. Oui ce soir-là j'étais Américain.
Et j'y étais... Voilà ce que je raconterai à mes petit-enfants dans de nombreuses années. J'expliquerai que j'ai vu le premier président noir à la tête du monde. J'expliquerai que j'ai attendu que chacun des Etats ferment leurs bureaux de vote avant d'aller me coucher. Et chaque résultat qui tombait me rapprocher un peu plus de cet événement historique. Encore la Californie et ce sera bon... Les frissons me parcourent le corps à l'heure du dernier décompte...10,9,8,7,6,5,4,3,2,1,0..... Il l'a fait. Ils l'ont fait. Et j'y étais.
Au départ le café était bondé mais beaucoup ont craqué, fatigué, usé, par une nuit qui n'en finissait pas. Néanmoins je ne pouvais pas rentrer chez moi sans entendre ce discous, son discours. Le discours d'un homme qui en quelques mois a bousculé tous les clichés racistes dans un pays symbole. Cet homme peut rassembler les peuples, guerrir les blessures. Alors je l'ai écouté cité Lincoln, celui-là même qui est mort après avoir aboli l'esclavage aux United States. Et puis j'ai regardé, comme on du faire Martin, Malcom ou Nelson. Comme on fait des dizaines de millions d'Américains et des millions de Terriens.
Cet homme a les cartes en main, et je crois en lui. Il peut faire évoluer le monde, il l'a déjà fait. J'ai pris plusieurs photos de la télé, au cas où ce ne fut qu'un rêve, ou un très bon film. Mais c'était bien la réalité, et j'ai vécu ce moment.
Ci dessous 8 minutes pour résumer une nuit, avec une ambiance si particulière, comme si l'Angleterre venait de remporter la Coupe du Monde...

Maintenant à toi de jouer, tu as les clefs en main. Yes, you Can mister Barack Obama !

Barack.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs