19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 20:12

Le smartphone est une chose extraordinaire. Pensez, peu importe où vous êtes (encore faut-il du réseau), vous pouvez vous connecter à Internet et trouver l'information que vous recherchez. Il y a une application pour tant de choses. Mais pas pour tout.

Sur le smartphone, il manque l'application politesse. C'est quelque chose qui me choque de plus en plus, et qui me semble progresser de plus en plus. Une personne est assise en face de vous, vous avez une discussion. Et tout d'un coup, sans comprendre pourquoi, elle se met à regarder son téléphone. Parfois elle lit un message, parfois elle regarde le fil d'actualité Facebook. Parfois c'est simplement un réflexe, elle se demande si quelqu'un pense à elle. C'est une chose assez énervante pour l'interlocuteur : je la fais chier ?

J'ai commencé à le remarquer avec ma cousine. Bon, c'est une ado, et son utilisation des smartphones est au-dessus de la moyenne : elle est quasiment née avec. Lors des repas de famille, elle est sur son smartphone toutes les dix minutes, montre en main. Et comme souvent son utilisation dure neuf minutes, difficile d'avoir une conversation avec elle ! Mais il n'y a pas qu'elle ! Je l'ai remarqué à nouveau à Nouvel An, avec le brochette de filles qui m'accompagnait. Petit-déjeuner ensemble, et avec l'ami Lucas nous lançons la discussion. Problème : les filles sont sur leur smartphone. On se regarde, et on se demande qu'est-ce qu'il y a de bien intéressant là-dessus ! Mais c'est que le 1er janvier on met une photo du 31 décembre, et que derrière les autres likent ! Ohoh, le moment est là !


Sur le smartphone, il manque l'application vivre le moment présent. C'est qu'à force de tout raconter, quasi en temps réel, on en oublie de vivre le moment. Une photo d'un concert (voire la vidéo), c'est super. Mais pourquoi le partager alors que tu es encore au concert ! Tu as le temps, ta photo ne va pas disparaître ! De même que le message que tu viens de recevoir ! Alba me fait la même parfois, nous discutons et elle reçoit un message. Elle ne peut pas s'empêcher de le lire ! Ohoh, le message va rester là (quoi Snapchat??)

Sur le smartphone, il manque l'application savoir faire la conversation. Ça pour poster sur Facebook 140 caractères, il y a du monde ! Mais pour avoir une conversation construite sur des sujets de société, il n'y a plus personne ! Et c'est un sentiment que j'ai depuis quelques temps, et qui progresse. Auparavant, avant les smartphones, et avant l'utilisation massive de Facebook de façon générale, les gens parlaient aisément de leur vie. Qu'as-tu fait cette semaine ? La semaine dernière ? Dis-moi en plus. Maintenant que tu postes toutes les choses sympas que tu fais sur Internet, tu as moins de trouvailles, moins de secrets. Alors les gens ne savent pas quoi dire. Mieux, ils parlent du dernier post qu'ils ont lu sur Facebook ! Ça comble les trous, entre deux vérifications des messages.

Sur le smartphone, il manque l'application inspiration/penser. Ça, c'est quelque chose de très personnel. Car mon inspiration pointe lors de mes moments d'ennuis. Dans un train, alors que je regarde le paysage. Problème, c'est que le smartphone tue l'ennui. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est autant apprécié. On aime son smartphone car sans lui on se fait royalement chier dans le métro ou le TER. Mais justement, apprécions les moments d'ennuis ! Ils deviennent si rares. On se plaint trop souvent que le temps passe si vite. Mais c'est nous qui le faisons passer trop vite. Et puis l'inspiration ou les pensées sont quelque chose d'incroyablement utile. Vous réfléchissez à votre vie, à ce que vous en faites, à ce que vous voudriez en faire. Vous pensez aux choses que vous avez dites, aux choses que vous auriez dû lui dire. Je pense, donc je suis !

 

Sur le smartphone, il manque l'application Big Brother sait où vous êtes. « Allo la NSA, allo mon pote », c'est ainsi qu'il faudrait commencer chacune de vos conversations. Car si l’État français veut savoir où vous êtes, ce que vous dites, ce que vous faites, il n'a plus besoin d'un agent derrière vous. Il a simplement besoin de votre Smartphone. Et pour cause, vous lui dites tout ! « Qu'est-ce que ça peut faire, je n'ai rien à cacher ». Peut-être. C'est beau la démocratie. Mais aujourd’hui, pensez un peu aux Ukrainiens. Hier ils manifestaient. Et ils ont reçu des beaux SMS, leurs disant : « Cher abonné, vous êtes enregistré comme participant à une émeute ». C'est beau le progrès.

Partager cet article

Repost 0
Published by Phileas Frog - dans Autre
commenter cet article

commentaires

Lapin 19/02/2014 21:40


Me voici dans l'aeroport de Montreal, surveille par les services secret canadien


 


http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/01/31/les-services-secrets-canadiens-ont-espionne-les-connexions-wi-fi-dans-les-aeroports_4358180_3222.html


 


Mais voici quand meme une solution ;-)


http://www.koreus.com/video/the-offline-glass.html

Plus De Blogs