7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 21:44

1395407491_small.jpgLe train, lieu que la plupart des étudiants connaissent. Et lieu que la plupart des étudiants détestent...
Pourquoi autant de rancœur contre quelques choses qui nous emmènent à 100 km/h ?

Beaucoup d'explications, notamment les grèves, les retards, enfin tous les désagréments réguliers...
Mais personnellement il y a une chose qui me gène dans le train, c'est.......les Français !
Surtout ceux que j'ai rencontré today...


Je vous explique, première rencontre, des enfants. 10 ans tout craché, ils sont trois. Je me dirige pour aller composter mon billet, un d'eux manque de me rentrer dedans...Pas grave, je suis de bonne humeur aujourd'hui. Je repars vers le train, je les revois courir, crier, « ouech je vais te taper ». Oula les jeunes racailles, c'est de la voyoucratie (sic!) Mais à 10 ans, tout n'est pas encore perdu.

Surtout ce ne seront pas les pires de la journée...


Je m'assoie, essaie de bosser un peu. Quelques types de mon âge sont debout entre deux wagons, parlent de drogues douces non dépénalisés, jusque là rien de grave. Bon d'accord, je me la pète, je fume, je bois, je connais le narguilé...bref ils commencent à me chauffer tranquillement. Et puis la phrase qui tue, adressez à une fille : « et toi tu fumes le cigare à moustache ? » Blague fine, Marie a apprécié.


Les gens descendent à Lens. Jusque Hazebrouck, pas grand choses, hormis des zombies qui défilent, la tête baissée, comme si c'était un enterrement géant... Hey souriez les gens !
Je passe le mec qui se met à fumer dans le train, sinon on n'a pas fini...


Hazebrouck, attente d'un quart d'heure (dix normalement mais les retards vous savez....). Et là, Monsieur le beauf et sa fille sont présents. Je l'ai reconnu tout de suite, les nike et le pantalon de velours, la grande classe. Le petit cigare à la main, le bide au ventre, un vrai Jacky de chez nous. Celui-là se fait remarquer par un jolie "ba ché koi ce bordel ?" (prononcer bordel avec un bon accent de chez nous). Le bordel étant le retard de cinq minutes.


Entre Hazebrouck et Saint-Omer, deux filles, plutôt jolies au départ. A l'arrivée un peu moins. Entre temps leurs discussions... "Moi mon mec l'autre jour il a défoncé un bougnoule, il m'avait trop regardé de travers". Ola mais ils sont sortis en bande aujourd'hui c'est pas possible. Là je prends sur moi, je ne réagis pas, on est presque arrivé !


Je reviens chez moi, et Marie-Eve me raconte son trajet de la journée. Elle, ce fut un mec qui a avoué à tout le wagon qu'il était raciste et fier de l'être. Il a également changé sa date de naissance sur sa carte d'identité mais chut c'est un secret (sauf pour un wagon en entier).


Et pourquoi je n'aime pas le train ? Bah, pour tout sa...
Et dire qu'en plus je paie 7€ à chaque fois pour entendre ces conneries !

C'est décidé, dimanche soir je prends la voiture. Mais qu'est-ce qui a comme con en voiture... 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs