10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 16:01

Faites passer sur mon mur Facebook por favor !

 

J'ai hésité à consacrer un article au Transmongolien mais mon inspiration concernant les trains commence à arriver à expiration ! Bon, il y a tout de méme quelques différences avec le transsibérien. Tout d'abord, et ce n'est pas négligeable, le prix ! Plus de ticket pour la troisième classe disponible, me voici propulsé en seconde ! J'y gagne un lit plus confortable, plus large et même une télé (qui ne fonctionne pas, faut pas déconner non plus !). Surtout, et c'est la grande différence, il n'y a que des Occidentaux avec moi. Jeunes pour la plupart, le voyage dans le sang, un peu d'alcool aussi. Deux soirées Erasmus en quelque sorte. Plutôt sympa même si je commence un peu, déjà, à me lasser des conversations "tu es d'où, tu vas où, tu fais quoi ?"

P1150909.JPG

Les paysages se sont élevés, au sens propre comme au figuré. Le coucher de soleil me laisse rêveur. Mongolie j'arriveeeee ! Ou presque.

 

Frontière russe. 6 heures d'attente. Merci.

 

La nuit est courte. Je suis persuadé d'arriver à 10 heures locales. Perdu, c'est 6 heures. L'heure de Moscou m'a à nouveau piégé. Je regarde par la fenêtre du train Oulan-Bator, sous son manteau neigeux...

 

A la descente du train, je suis accueilli par une dame de l'auberge de jeunesse. Et oui, là est un grand changement. Couchsurfing ne m'hébergera pas à Oulan-Bator. La faute à des... Germanophones (mais j'y reviens).

CS n'a pas dit son dernier mot ! Bayartsetseg sera ma guide. Chose amusante, je lui avais déjà demandé de m'héberger à Murcie ! De ce fait, on parle autant anglais qu'espagnol !

P1150927.JPG

La visite de la ville en sa compagnie est plutôt sympa. Mais Oulan-Bator ne restera pas dans les annales. La place avec mon gros Genghis Khan, un grand monastère, quelques temples... et c'est tout !

P1150933.JPG

Qu'est-ce-qu'une croix gammée fout sur une yourte ? Ahah moi aussi je me suis fait avoir. Non, ceci est un symbole bouddhiste !

 

L'ambassade de Chine à Oulan Bator. Le visa est moins cher, plus facile à obtenir (une photo et le tour est joué). Et..., c'est la guerre. En raison de la fête nationale, l'ambassade est fermée la semaine suivante. De ce fait, entre les touristes et les locaux ça joue des coudes. A l'ouverture des portes on se croit lors d'une ouverture de soldes. Un seul guichet d'ouvert ! Il n'y en aura pas pour tout le monde. Ca se pousse et les Mongols ont la fâcheuse tendance à se croire prioritaires, à couper dans la file... 3 heures plus tard, j'ai mon sésame pour la démocratie, payé 60 dollars US (oui, les Chinois aiment l'argent US, par contre, si tu es citoyen américain, tu dois payer 140$...)

 

M le maudit, le retour ! Mes Allemands sont malchanceux (cf. épisode précédent). Cette fois c'est au marché noir que se déroule l'épisode. Un homme les suit. De trop près. Commence à les menacer. Il veut leur argent. Les commerçants commencent à venir à leur secours. Il s'éclipse à l'aide d'un taxi.

Revenus à l'auberge, ils sont pris à parti par une fille visiblement éméchée. "Bande de nazis" qu'elle crie. Maintenant, j'ai compris. On naît avec une histoire du pays déjà écrite. Et pour les Allemands, ça ne doit pas être tous les jours évident.

 

Heureusement, je les récupére avec ma couchsurfer et je les emmène en boîte de nuit. Sortir à Oulan-Bator pour, je cite ma guide, la soirée de l'année. White sensation, des caméras partout, DJ, musique live... ok, la barre est haute. Et même si la musique est clairement mauvaise, nous passons une bonne soirée.

 

Mais ceci n'est pas la Mongolie. Non. la Mongolie c'est LEGEN... (wait for it)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs