11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 15:59

J'admets ne pas être un grand fan de TF1. Ici j'ai découvert Fox News. 10 fois pire. Contrairement à la France, où chaque chaîne se prétend être neutre (plus ou moins) dans le rendu des informations, les chaînes américaines ont un avis tranché, et le font savoir. Fox News n'aime pas Obama, n'aime pas les Démocrates et adore les Républicains. Au moins, ca a la mérite d'être clair ! Le seul problème, c'est que la chaîne bénéficie de l'argent de Rupert Murdoch. Donc, si vous voulez regarder la finale du base-ball ou le football américain il faudra vous tourner vers Fox. C'est la chaîne la plus regardée aux Etats-Unis, et pendant la guerre en Irak on estime que son audience a plus que doublé ! Tellement patriotique qu'il y a le drapeau américain qui flotte constamment sur ses programmes !

 

Hormis Fox News, je possède 5 chaînes. Et il y a quelques généralités que l'on peut faire. Tout d'abord c'est sympa d'être aux Etats-Unis si tu es un fan de séries. Au moins, tu ne dois pas attendre le lendemain pour trouver ton épisode favori sur internet. C'est le pouvoir des séries américaines. Car je vous garantis qu'il n'y a pas beaucoup d'Américains qui attendent avec impatience le nouvel épisode de "Plus belle la vie" sur le Net.

 

Surtout, lors de ces épisodes, il y a cinq pubs. La publicité a ici un pouvoir inimaginable. Pendant les matchs de base-ball, c'est entre 18 et 20 publicités ! Pour le basket et le hockey c'est un chiffre équivalent. Et ce qui est extraordinaire, quand tu es au match, ce sont les joueurs et l'arbitre qui attendent la fin de la publicité pour remettre la balle en jeu... Le pouvoir de la pub est partout ! Times Square, c'est l'apogée. Des millions de touristes viennent voir des publicités. L'air de rien, ca paraît un peu stupide. Mais ca ne l'est pas, puisque celles-ci impressionnent par leurs dimensions et leur luminosité (la nuit ne tombe jamais sur Times Square).

IMG_2254.JPG

 

Les publicités sont également très réactives. Alors que je regardais un documentaire sur le sport, j'ai eu le droit à une énorme publicité (3 minutes environ) qui me donnait toutes les bonnes raisons d'acheter la collection de DVD du programme que je regardais avant et après la pub. Mieux, lorsque les Giants ont remporté le titre de champion de base-ball, la première publicité vendait le T-Shirt "Giants champions" pour 25$ ! Ils sont forts quand même !

 

En période d'élections, j'ai également vu la liberté et l'agressivité des pubs. La campagne démocrate pour le siège de New York se faisait contre Paladino, le républicain. Ainsi la publicité débutait avec le rappel des erreurs du candidat pendant sa campagne, puis on montrait que Paladino avait échangé des e-mails racistes et pornographiques. La pub s'achevait par un slogan : "comment voulez-vous confier le contrôle de New York à quelqu'un incapable de se contrôler". Imaginez une publicité pareille avec toutes les erreurs de Sarkozy depuis le début de son mandat ! Ca aurait de la gueule !

Partager cet article
Repost0

commentaires

S


Si en France on s'amuse à chercher tous les squelettes dans les placards des différents partis politiques, les campagnes électorales risquent d'être encore bien plus longues que ce qu'elles sont
déjà, mais p't'être qu'on rigolerait plus... parce que jusque là elles sont plutôt du genre barbant !



Répondre

Plus De Blogs