1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 12:44

Jean-Pierre Denis, Les blessures assassines (2000) : 15/20. Avec Sylvie Testud et Julie-Marie Parmentier.

L'histoire reprend le thème de l'affaire Papin : Christine et Léa sont deux sœurs qui s'adorent. La première a de réels problèmes avec sa première mère et souffre d'un sentiment d'abandon (son père, puis sa grande sœur). Elles travaillent pour Madame Lancelin, qu'elles apprécient. Mais le film prend une tournure dramatique.

Le film vaut le coup d'oeil pour cette histoire des sœurs Papin, mais surtout pour le jeu de Sylvie Testud (César du meilleur espoir féminin).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs