1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:23

François Truffaut, Les quatre cents coups (1959) : 13,5/20. Avec Jean-Pierre Léaud.

 

 

La saga Antoine Doinel débuta ainsi, par un film des plus connus. Le premier Truffaut, le début de la Nouvelle Vague. Grandement autobiographique, le film s'intéresse à l'enfance difficile d'Antoine Doinel, entre le mauvais comportement à l'école et les difficultés familiales, notamment avec sa mère. Alors Antoine décide de zooner, de sécher les cours et préfère le cinéma. Puis Balzac. Il finit dans un centre, trahit par sa famille.

Drame de la jeunesse.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs