1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:38

Georges Lautner, Les tontons flingueurs : 16. Parce que c'est mythique ! Les dialogues d’Audiard font mouches ! Lino Ventura, Bernard Blier, Jean Lefebvre, Francis Blanche sont extra. La scène de la cuisine reste indémodable.

Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît.

Mais moi les dingues, j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j'vais lui montrer qui c'est Raoul. Aux quatre coins d'Paris qu'on va l'retrouver, éparpillé par petits bouts façon puzzle... Moi quand on m'en fait trop j'correctionne plus, j'dynamite... j'disperse... et j'ventile...

Patricia, mon petit... Je voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la Pampa, parfois rude, reste toujours courtois mais la vérité m'oblige à te le dire : ton Antoine commence à me les briser menu !

J'te disais que cette démarche ne s'imposait pas. Aujourd'hui, les diplomates prendraient plutôt le pas sur les hommes d'action. L'époque serait aux tables rondes et à la détente. Hein ?Qu'est-ce que t'en penses ?
- J'dis pas non.
- Mais dis-donc, on est tout de même pas venu pour beurrer les sandwichs !

 

Touche pas au grisby, salope !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs