14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 16:13

Je te vois venir, tu as vu nudiste dans le titre et tu penses déjà voir les photos, pervers ! Ne rêve pas !

 

Tout d'abord, je vais comparer Madrid et Barcelone.... ouh, les habitants des deux villes rivales me regardent d'un air anxieux et menacant ! A Madrid, je n'ai pas trouvé de Couchsurfer prêt à m'accueillir. Une bonne dizaine de demande et pas de réponse positive, quand réponse il y a eu. Heureusement, au dernier moment, je m'apercois qu'un canterburien est à Madrid pour... Erasmus ! Oscar, un francais qui habite en Belgique, étudie en Grande-Bretagne et fait Erasmus en Espagne. Un peu d'Europe à lui tout seul. Je le contacte deux jours avant et il me trouve un canapé... chez ses voisins ! Me voilà rassurer, Madrid peut commencer !

 

Après m'être délesté de mon sac, je parcoure quelques heures l'Ouest de la ville. La Plaza Mayor ressemble à nos grandes places du Nord de la France (ah oui, merci les Espagnols !), puis la Puerta Del Sol. Je vais vers la cathédrale de la Almudena, et juste en face le Palacio Real. Dans le genre beau palais, il y a du niveau. Le fait que la cathédrale soit en face et tout sauf un hasard : cela témoigne de l'importance de la religion et de l'Eglise à l'époque (et encore !). Ensuite, j'erre de jardins en jardins (Sabtini, Parque de la Montana, Campa del Moro, Parque de Atenar...) pour arriver à la Basilique de San Francisco el Grande. En quelques heures, il me semble avoir déjà vu la moitié de Madrid !

 P1120276.JPG

Jeudi soir, je me fais ma première soirée dans la capitale, en compagnie de mon hôte et d'une certaine Mathilde M. dont j'apprécie l'humour grincant (mais il ne faut pas lui dire, ca risquerait d'empirer !). Nous sommes quatre et nous n'avons pas de langages communs, ce qui amène à des conversations étonnantes : ca commence en espagnol, ca se poursuit en anglais et ca se termine en francais, sans que l'on s'en rendent compte.

P1120285.JPG 

Vendredi matin, le Prado. C'est le dernier grand musée que je rêvais de faire, et je l'ai dévoré, de fond en comble. Près de quatre heures de marche à travers les Ménines de Vélasquez et surtout le Tres de Mayo de Goya. Un effet extraordinaire. Une telle intensité dans le regard, l'art de la couleur et de la mise en scène... il n'est pas loin de devenir mon tableau préféré en l'espace de quelques secondes. Un coup de foudre devant un coup de fusil. goya.shooting.jpg

 

S'en suit, le parc del Buen retiro : immense, à s'y perdre. Le thermomètre affiche + 36·C, les batailles d'eaux sont légions, une guerre franco-francaise a lieu à mon flanc droit. L'été semble déjà avoir trouvé refuge dans la capitale espagnole. En avril, ne te découvre pas d'un fil... sauf en Espagne.

Un dernier parc, celui à l'extérieur de la ville, 3 fois Central Park ! Zoo, parc de jeux et... prostituées ! Surprise ! "Do you wanna fuck ?" Euh, non merci, ca va aller ! Des enfants jouent à côté, une fille sort du fossé, un mec aussi quelques secondes plus tard. Je ne tarde pas.

 

Et puis.... la soirée. Attention, attention, es-tu prêt(e) ??

Tout d'abord chinois à volonté. Je parle de nourriture bien sûr, esprit coquin. J'ai fini à 10 desserts, record en jeu. Un carnage. Je pense qu'ils n'ont pas trop gagné d'argent sur mon dos (ou sur mon ventre pour être précis).

Puis le botellon. Invention géniale, une sorte d'apéro géant, officiellement interdit, dans le Parque de la Montana (qui abrite un temple égyptien). Pour vous expliquer, imaginons quelques 600-700 internationaux qui se rencontrent au même endroit pour discuter, boire et faire la fête. Madrid, 3 points. Beaucoup de personnes intéressantes, beaucoup de francais(es) aussi. Les gens sont assez ouverts dira-t-on, pour rester poli. J'ai également croisé un mec qui a voulu me parler "des bofs de Dunkerque qui vont se baigner à Graveline parce que l'eau est à 28·C". Oui oui, et ils pêchent des poissons jaunes fluos à trois têtes et jouent à Spider-cochon... 

7 heures du mat', l'heure de partir, nous sommes les derniers. Oscar a quitté les lieux il y a deux heures, je suis avec mon hôte et Corentin, mec vraiment sympa toute la soirée. Leur idée : partir à l'appart parce qu'il y a trois bouteilles de vodka !

Personnellement, à 8 heures, je tombe. Et à 9 heures, quelqu'un tombe sur moi. Je me réveille en sursaut et voit Corentin, ivre-mort, à poil. Sensation très bizarre. Mon hôte l'emmène finalement dans sa chambre et ils dorment dans le même lit. Ah oui, détail important que Corentin ignorait, mon hôte est homosexuel, quant à Corentin il était hétéro, en tout cas, jusqu'au début de cette soirée. Le reste de leur nuit nous laisse à de nombreuses suppositions avec Oscar.

 

En l'espace d'une journée et demi, Madrid est déjà entré dans mon coeur. Une grande ville certes, mais avec une âme, une ferveur, une telle joie de vivre et de faire la fête. Je pourrais très vite tomber amoureux.

Partager cet article
Repost0

commentaires

télsé 15/04/2011 17:52




Si tu as fait le prado (pire apprécié) et pas le Reina Sofia, ça va barder !



Christine 15/04/2011 13:50



Ta sobriété te sauvera.....A l'aube de tes 24 ans tu aurais pu vivre l'EXPERIENCE de ta vie......BON
ANNIVERSAIRE !



Plus De Blogs