14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 03:50

Je me pose souvent des questions concernant l'influence de plusieurs cultures au sein d'une même communauté. Est-ce que la communauté les absorbe, les rejette, s'en approprie une simple partie ? Et qu'en est-il de l'immigration ? Est-ce que les immigrants peuvent s'intégrer, si oui en combien de temps, après une ou plusieurs générations ? Si non la faute à qui ? Aux immigrants qui ne s'adaptent pas assez aux coutumes du pays d'accueil ? Ou aux locaux qui refusent d'avance ces nouveaux-venus, avec un mélange de peur et d'incompréhension face aux nouveaux arrivants ?

 

Difficile de donner une réponse concrète, tant les cas différent d'un pays à un autre. Reste la Malaisie.

Melaka est la ville où l'histoire prend tout son sens, où les communautés, les cultures, les pays, les continents se sont rencontrés. Pensez :

- au XVème siecle, les sultans de Melaka dominent le pays

- de 1511 à 1641 les Portugais sont sur place

- de 1641 à 1824 les Néerlandais les remplacent

- de 1824 à 1942 c'est au tour de l'Empire britannique

- de 1942 à 1945 invasion japonaise

Et dans tout cela, rappelez vous que les marchands indiens et chinois ont compris dès le départ l'importance du détroit de Melaka, sa position stratégique, et qu'ils s'y installèrent en nombre. Aujourd'hui 25% des Malais sont d'origine chinoise et 10% d'origine indienne.

Melaka (10)Un immense melting-pot. La Famosa et l'Eglise Saint-Paul pour les Portugais, l'Eglise du Christ ou le Stadthuys pour les Néerlandais (ci-dessus) et même l'Eglise François-Xavier construite par un missionnaire francais. La religion principale est mulsumane mais les temples (bouddhiste, confucianiste ou hindouiste) décorent les rues. Je suis entré pour la première fois dans ce dernier, pensant alors compléter un peu plus encore ma culture religieuse qui a bien progressé au cours de ce voyage. temple indien de melaka

melaka riviere de nuit

 

Nous avons adoré Melaka. Son architecture, son atmosphère, sa nourriture. Des mélanges malais-portugais à vous emporter vers les cieux. Nous étions logés dans un hôtel à l'architectecture chinoise, avons mangé indien au coin de la rue. Classées au patrimoine mondial de l'Unesco, les rues du centre-ville sont decoupées par la rivière Melaka (ils ne sont pas allés chercher bien loin pour le nom de la ville !). Le soir, la mise en lumière soignée emporterait tous les romantiques.

 

PS : le chargeur d'ordi d'Alba a rendu l'âme. 2 conséquences : mon accès Internet est extrêmement réduit (à ce blog en résumé) et je ne peux publier mes photos (emprunt de Google images). Mes photos seront accessibles dans quelques jours.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs