4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 12:37

Après vous avoir présenté la moitié de ma famille, du côté de ma mère, direction le côté paternel. Ci-dessous, le côté de mon grand-père paternel (Révillon-Canoen) et celui de ma grand-mère paternelle (Decool-Leroy).
Arbre-Revillon-Daniel.pngArbre-Canoen-Marie.pngArbre-Decool-Lucien.pngArbre-Leroy-Valentine.png

Petite présentation rapide avec 4 anecdotes :

¤ Nos plus vieux ancêtres de ce côté sont nés en 1742. La même année, Marivaux entre à l'Académie Française. Louis XV était déjà roi de France.
¤ Il y a deux enfants nés hors mariage. Des enfants que le curé qualifie d' « illégitimes » : Marie Françoise Vanderbrugghe, née en 1780 à Looberghe et Marie Caroline Canoen, née en 1887 à Merckeghem.
¤ Des cousins se sont mariés ensemble ! Il s'agit de Révillon Benjamin et de Canlers Marie, qui partageaient les mêmes grands-parents.
¤ Il n'y a qu'une personne qui soit née en dehors du Nord-Pas-de-Calais, c'est Hubert Dumolin. Son histoire est d'ailleurs la plus étrange de mon arbre. Il est né à Handzame, en Belgique flamande. Il se marie avec Marie Pétronille Meens à Bollezeele en 1786. Et en 1792, il disparaît. Un juge de Worhmout le déclare ainsi dans un acte de notoriété en 1825 : « disparu depuis 33 ans ».

 

Concernant les lieux, voici le top 8 :
Merckeghem : 38 personnes nées et/ou décédées dans cette commune

Looberghe : 34

Bollezeele : 22

Looberghe : 21

Drincham : 10

Volckerinckove : 10

Pitgam : 7

Grande-Synthe : 7

 

Ci-dessous, voici une carte des origines de ma famille Révillon (j'ai éliminé les lieux ne comportant qu'une seule naissance ou décès pour des soucis de lisibilité).


 

Concernant les métiers, c'est un melting-pot un peu moins fort que le côté Guilbert. Les cultivateurs-fermiers sont les plus nombreux, et de très très très loin (71 sur 79!). Il y a quelques autres métiers représentés : un maréchal-ferrant, un cordonnier, un tisserand, une épicière, un maçon, un cabaretier, un charpentier, un maître-draineur et un cantonnier. 
Et puis il y a Auguste Decool, le seul maire de la famille, à Eringhem. Son mandant s'étale de 1919 à 1929. Ci-dessous, sa photo en mairie d'Eringhem.
 Auguste-Decool--maire-d-Eringhem.JPG

Enfin, je vais terminer par une petite histoire de nom de famille Révillon, dont l'orthographe actuelle n'apparaît qu'en 1838 ! Auparavant, vous en avez un peu pour tous les goûts, selon le curé ! Ainsi Rouvillon, Rouvelioen, Rouvillion, Rouvelion, Roûvellion, Rovelion, Rovilion et finalement Rovillon, en 1672, à Hondschoote, berceau du nom de famille.

1927 Révillon Paul naît (Merckeghem)

1877 Révillon Daniel naît (Merckeghem)

1868 Rouvillon Pierre Jean décède (Merckeghem)

1849 Rouvillon François Joseph décède (Looberghe)

1845 Révillon Benjamin naît, Révillon Pierre Jean est son père (Merckeghem)
1838 Naissance de Révillon Eugénie, fille de Révillon Pierre Jean. Première apparition du nom Révillon (Merckeghem)
1835 Rouvillon Pierre Jean se marie (Bollezeele)

1810 Rouvillon Pierre Jean naît (Looberghe)
1809 Rouvelioen François Joseph se marie (Hondschoote)

1791 Rouvillion Philippe Jacques décède (Hondschoote)
1784 Rouvelioen François Joseph naît (Hondschoote)

1772 Rouvillion Philippe Jacques se marie (Hondschoote)

1762 Rouvelion Cornil décède (Hondschoote)
1744 Rouvillion Philippe Jacques naît (Hondschoote)

1743 Rouvillion Cornil se marie (Hondschoote)

1731 Roûvellion Cornelius décède (Hondschoote)

1703 Rovelion Cornil naît (Hondschoote)
1702 Rovilion Cornilus se marie (Hondschoote)

1672 Rovillon Cornilus naît (Hondschoote)

 

Ainsi s'achève la présentation de ma famille historique. La conclusion est simple : je suis un vrai ch'ti. Une seule naissance en dehors du Nord-Pas-de-Calais sur huit générations (et encore, les Belges sont nos voisins!) et une seule mort (à Sébastopol, mais pour des raisons militaires). Le reste du temps, ma famille n'a pas bougé de la région ouest du Nord-Pas-de-Calais. Les Révillon sont des Flamands pur jus, il n'y a qu'à le voir

sur la carte. Je me demande d'ailleurs si je ne devrais pas apprendre le flamand en hommage à ce legs historique, dans mon but d'être quadrilingue un jour. Le côté Guilbert sent bon mes soirées de jeunesse à Eperlecques, Moulle et Houlle.
L'objectif de mon année 2014 est de gagner une nouvelle génération, ma neuvième. La difficulté augmente avec le temps, la latin remplaçant le français, et l'écriture se dégradant fortement. Mais c'est un beau challenge en perspective. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Phileas Frog - dans Famille
commenter cet article

commentaires

BASSIMONT 12/09/2016 15:56

Mes ancêtres aussi tous dans le Nord comme les votres mais des Bassimont, Bassemont, Bajemon ...

le plus ancien Nicolas marié à Bollezeele en 1735 ..... mon grand père né à Saint-Pol .... Bien cordialement Nicole Bassimont ( sur Facebook )

Plus De Blogs