9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 06:00

Non, je ne veux pas en faire un fromage. Mais il faut reconnaître que Münster vaut le détour. Pour nous y rendre, nous avons utilisé Mitfahrgelegenheit, le site de covoiturage allemand. 4€ au lieu des 20 du train, et Simon, jeune homme de 25 ans (ah, le bel âge !), dans sa Peugeot ! Nous quittons Bielefeld, où nous sommes établis, sous le soleil, et arrivons 80 km plus loin à Münster, sous la pluie. Dommage ! Une bombe datant de la seconde guerre mondiale doit être retirée du côté de la gare, la ville est en émoi, les policiers sont de sortie.

D’entrée, le centre-ville historique en impose. Plusieurs églises, une porte splendide en l’honneur de la paix de Westphalie et plusieurs petites rues marchandes très fréquentées. L’une des églises, celle de Saint-Lambert, a la particularité d’avoir 3 cages, où ont été suspendus en 1536 3 anabaptistes, qui y moururent de faim. Sympa !Münster (4)

La ville prend toute sa splendeur du côté du château, qui sert maintenant… d’université. En résumé, c’est Lille 3, mais le contraire. Beauté, architecture, sculpture, jardins… le genre d’université où il doit faire bon vivre (peut-être la future université d’Alba soit dit en passant).Münster (8) Derrière, nous nous baladons dans le jardin botanique, où je me rends compte de mon déficit en matière de connaissance dans les arbres, fleurs et plantes en tout genre. Puis direction l’Aasee. Le soleil est à son zénith, plusieurs personnes louent des voiliers pour une balade sur ce lac immense. Je prends un coca à 4,50€, bienvenue en Allemagne. (plus de photos ici)Münster (12)

Münster est officiellement l’une des villes où la qualité de vie est la meilleure du pays. Le centre-ville piéton et la domination des vélos sur les autos expliquent en partie ce phénomène. Cela vaut Amsterdam. Le parking à vélos devait accueillir plusieurs milliers de deux roues, j’avoue avoir été impressionné. Pas facile avec quelques grammes de retrouver son engin ! D’ailleurs, une loi fait figure d’anecdote, à Münster, quand vous êtes contrôlé trop alcoolisé sur un vélo, vous perdez le droit de prendre un vélo et… de monter à cheval ! La loi, parfois, peut faire sourire.Münster (13)

Ce qui fait sourire également, c’est la traduction de Tintin et Milou, qui sont Tim und Struppi de l’autre côté du Rhin ! Münster (14)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs