17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 12:00

Je les ai vu couler, les premières larmes. La faute à ce temps, qui défilent trop vite pour beaucoup ici. La faute aussi, à ceux qui s'en vont définitivement demain, ou après-demain. Et pourtant ce n'était pas la fête d'adieu. Mais c'était le dernier Ruby Tuesday pour eux. Alors ils se sont repassés en image leur arrivée ici, les grandes fêtes, les grands moments...

C'est marrant, ceux qui reviennent en janvier sont pressés de partir cette semaine. Ont hâte que ça arrive. Prient presque le temps d'accélérer. Moi le premier. Vendredi, c'est le retour, c'est la fin du boulot, c'est un mois de vacance, c'est revoir du monde. Oui mais vendredi c'est aussi la fin du premier term. C'est la fin de cette période d'adaptation que je croyais durer jusqu'ici. En vérité cette période n'aura duré qu'une semaine. La suite, ce ne fut que du bonheur. Alors c'est pour cela que j'essaie de relativiser. Finalement ces sujets d'essais sont presque intéressant.temps.jpg Finalement se taper 4 heures de musique classique combinés à 4 heures de lecture de guerre civile américaine c'est cool. Je vais sans doute le regretter dans quelques mois, quelques années.

Demain, la dernière partie du Millenium, préparer les mouchoirs... ce sera des adieux pour certains. Ceux-là même qui regrettent d'avoir dit : vivement demain, vivement lundi, vivement vendredi. Ceux-là même qui traitent le temps de passer si vite, ceux-là même qui regrettent de voir les meilleurs moments de leur Erasmus derrière eux.
Moi je suis un chanceux. Je lui suis quasiment depuis ma naissance. J'ai encore 6 mois de bonheur plus ou moins assuré devant moi. J'ai un contexte de vie extraordinaire, dont rêverai beaucoup. Non je n'encense pas ma vie. J'essaie d'être objectif. Alors j'essaie de ne pas dire vivement vendredi, ou vivement tel jour à telle heure. Parce que je sais que, ce jour là, je vais regretter aujourd'hui, maintenant, devenu passé au moment même où je l'écris. Alors je souris.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs