21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 11:15

Je sais que peu d'entre-vous ont un blog (même si certains s'y remettent) et c'est pourquoi je veux vous expliquer ici en quelques lignes son fonctionnement financier. Il y a quelques mois de cela, j'ai laissé mes droits publicitaires à Overblog. Celui-ci vous offre donc de la publicité à côté de mes articles ou ouvre une nouvelle fenêtre quand vous tentez d'ouvrir une nouvelle page. Énervant, je sais, mais avec ad-block installé sur votre navigateur, vous n'y verrez que du feu.

Mon avantage, à défaut d'ennuyer un peu les lecteurs, est de récupérer un peu d'argent. Ce sont des sommes minimes, à titre d'information ce fut 40€ sur l'année 2012. De l'argent que je transforme en points, et des points que j'ai transformés en nom de domaine : phileasfrog.fr.

En plus de cela, Overblog laisse la possibilité à des annonceurs de me contacter directement. C'est arrivé une dizaine de fois. La plupart du temps c'est un échange de liens, à savoir que je mets un lien vers le site d'une entreprise (spécialisée dans les voyages en Asie à tout hasard) et qu'en échange elle met un lien vers mon blog sur son site. L'autre possibilité, qui m'a été proposée 3 fois, c'est un partage d'article, contre rémunération. A savoir qu'une entreprise me contacte pour que je lui consacre un article sur mon blog. Un article qui sera forcément loin d'être objectif !


Pour le moment, j'ai toujours refusé ces propositions. Je fais mon blog car j'aime écrire. J'aime partager des idées, des pensées, des bons tuyaux. Et je ne fais pas mon blog pour gagner de l'argent. Surtout quand les propositions risquent de toucher la ligne éditoriale de celui-ci.

Cependant, aujourd’hui, j'ai reçu un autre type de proposition, par mail. Je vous le retranscris : Suite à nos recherches sur votre blog, nous avons pris connaissance du fait que vous avez rédigé des articles pourtant sur la politique. Nous avons l'objectif de publier plusieurs ouvrages traitant des sujets d'actualité du même thème. Je me permets donc de vous approcher pour une éventuelle collaboration envers la publication de vos écrits chez nous.

Chose amusante, c'est une entreprise allemande qui m'a contacté, éditeur de recherche universitaire, soutenant le principe de l'Open Content, à savoir un accès libre aux recherches, politiques dans ce cas présent. Cette fois je leur ai demandé de m'envoyer de plus amples informations.

Partager cet article
Repost0

commentaires

P

je veux des détails !
Répondre
M

attention arnaque !


une entreprise allemande a aussi voulu publier mes travaux de recherche. après renseignements, c'était une véritable arnaque
Répondre

Plus De Blogs