6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 18:00

En Espagne, le bus est ton ami. Réseau ultra-développé, prix mesuré, confort assuré. C'est également un bon moyen pour observer le pays à vitesse limité. La route entre Bilbao et Santander longe l'Océan Atlantique. Plages, baies, criques, tout y passe. De l'autre côté de la route, ce n'est que théâtre de verdure et collines vallonnées.

 

A Santander je dois dormir chez Ana, qui m'a dit oui sur Couchsurfing il y a une semaine. Petit problème, je n'ai pas de nouvelles depuis. A la station de bus, pas d'Ana. Le doute s'installe. Je vais au cybercafé (ouf, ca existe encore !) afin de trouver une solution. Ana ne s'est pas connectée de la semaine. Hum, quelle est cette odeur ? Un lapin ?! De ce fait, j'envoie une petite dizaine de SOS à la communauté couchsurfing de Santander, autant de bouteilles jetées à la mer, et j'espère qu'on pourra y lire SOS écrit avec mon air...

P1120142.JPG

Balavoine trotte dans ma tête le temps de la découverte de la ville. Immenses baies, plages, villas. Santander a un air de station balnéaire normande, plutôt richarde. Mon téléphone vibre, numéro espagnol. Louise, francaise, vient à ma rescousse. En plus de m'héberger, elle me guide dans la ville. On passe notamment par l'une des résidences estivales du roi, avec ses pinguins et ses phoques. Une question me vient à l'esprit : pourquoi ne suis-je pas roi ? Il a une vie facile. C'était quoi les études à faire ?

P1120167.JPG

18h30, on déjeune. Là je suis plus espagnol qu'un espagnol. Louise est vraiment sympa. En école d'ingénieure, elle effectue sa dernière année ici pour obtenir le double diplôme. Chose assez rare, elle a trois frères, tout 3 ingénieurs. Ce n'est donc pas une surprise si je vous dit que ses deux parents sont... ingénieurs. Bourdieu et son déterminisme social serait fier !

 

Soirée avec 3 espagnols, des mecs, plutôt caricaturaux du style espagnol. J'ai parfois l'impression que c'est le Rodrigue du Cid que j'ai en face de moi. Je suis notamment une conversation forte intéressante entre un défenseur de Facebook et un opposant. Avantages, inconvénients, bon et mauvais côté, pourquoi et pourquoi pas, tout y passe. Je participe un peu et comprend beaucoup. Je n'en souhaitais pas plus.

P1120171.JPG

Fan de Patrick Dewaere et de Docteur Strangelove de Kubrick, Louise est grandement entrée dans mon estime. Ma nuit et le petit-déjeuner y ont également contribué. Je la remercie à nouveau pour ce sauvetage !

 

Surprenant Santander ! Alors que je souhaite prendre mon bus pour aller vers l'Ouest, POLICE ! Encore ! J'ai l'impression qu'à chaque voyage je me fais contrôler. Ai-je une tête de délinquant ? Aujourd'hui, on me rassure en expliquant que c'est un contrôle de routine. On n'a pas la même notion de routine : prise de mon nom et de ma date de naissance. Qu'est-ce que je fais ? Où je vais ? "Là où la vie me mène, là où mes pieds me traînent..." 

Partager cet article
Repost0

commentaires

milevjeryleron 14/04/2011 18:11



t'es pas la première à me dire qu'il y a une ressemblance ! J'avoue que j'avais pas vu, et que je regrette de ne pas avoir demandé qu'il m'embrasse ! Après, avoir les filles, c'est l'argument qui
marche à chaque fois : "j'ai déjà embrassé Johnny Depp" "Viens ici que je t'embrasse !"



Marie-Eve 07/04/2011 08:31



Eh mais ce serait pas Johnny Depp au milieu de la photo???? J'arrive!!!!



sandrou 06/04/2011 21:06



J'ai des réponses à certaines de tes questions : 


Pourquoi tu n'es pas roi ??? Parce que la révolution est passée par là ! (et en plus on ne doit faire partie ni de la branche des Valois, ni de celle des Bourbon, ni d'aucune autre branche de
l'arbre royal d'ailleurs) N'aie aucun regret, certains ont fini très mal !


As-tu une tête de délinquant ??? Ca dépend de la longueur de tes cheveux et de celle de ta barbichette !!! Faudrait p't'être penser à rendre visite à un "diminue tifs" espagnol ?


 



Plus De Blogs