1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 05:39

Ne lisez pas, ça va vous énerver !

Est-il possible de faire un trek autour de Songpan ? Oui. Même à la fin du mois de novembre ? Si vous n’avez pas peur du froid !

Cette idée de découvrir l’Himalaya sur un cheval me faisait fantasmer. Avec le guide tibétain en prime, c’est plus que je n’aurais jamais osé imaginer. Le tout pour 660 yuans, 60 euros pour 3 jours, nourriture comprise, un prix élevé pour la Chine mais ce n’est rien comparé à l’Europe.

P1170068

La sensation ? Le bonheur, tout simplement. Des paysages à couper le souffle. Une route très escarpée. Sur mon cheval je vois parfois le vide sur ma droite, ou sur ma gauche. Je fais confiance à la monture, qui connait souvent le chemin par elle-même. Ça monte, ça descend, ça remonte, un peu, beaucoup. 4000 mètres d’altitude. L’oxygène diminue lentement. On perd notre guide de vue en pleine forêt. 15 minutes pour se retrouver, à l’aide de grands cris pour qu’il nous localise.

P1170266.JPG

Ce soir, on campe. Whatttt ??? Oui, on campe, dans une tente style la deux secondes de Decat’. Pas de feu. Température extérieure : - 15C. Tashi, notre guide, a fait le lit. 7 niveaux de couvertures, plusieurs tibétaines, et on dort avec l’ensemble de nos habits sur le dos. (J’ai quand même froid !)

P1170137.JPG

Tashi, c’est l’homme des forêts. Il va couper du bois, fait le feu, cuisine dessus. Deux branches, ce sont, quelques coups de couteau plus tard, deux baguettes pour manger. Il voit un yack, nous propose de le tuer pour le manger. Tashi est Tibétain, 30 ans (il en fait 20), marié, 3 enfants. Amusant, malgré un anglais limité. Ok, Ok. No problem, no problem. Voilà, sans résumé, le vocabulaire. Je tente quelques questions : beaucoup de touristes à Songpan ? « No problem, no problem ». Je maudis la barrière de la langue. J’aurais tant voulu parler politique.

P1170220.JPG

Nous traversons quelques villages isolés. La population est quasi-exclusivement tibétaine. Après l’occupation du Tibet par les troupes chinoises, la région a été redécoupée : l’est intégré au Yunnan et au Sichuan. Les maisons, les temples bouddhistes et les… caméras de surveillance dans les rues des villages, bienvenue au Tib… ah pardon, en Chine.

P1170116.JPG

L’Ice Mountain, ou Xuebao, 5588 mètres d’altitude. On grimpe, grimpe. Merde, mais c’est plus haut que le Mont Blanc ici ! Devant nous, la neige infinie. Les montagnes aussi. Nous savourons tout cela malgré un mal d’altitude pour ma partenaire.

P1170189.JPG

Nous redescendons vers Songpan, au galop. Je souffre physiquement. J’en doutais, mais je l’avoue : l’équitation est un sport. 8h - 17h sur le cheval. Au revoir fesses, dos, genoux.  A ma descente, je comprends ce que c’est que d’avoir 80 ans. Fatigant mais heureux. Ça restera gravé.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Phileas 24/07/2013 11:41


Salut Augustin,

Content que le blog te serve :)
Pour le guide, c'était une petite agence de trek dans la rue principale de Songpan. J'avoue que je ne me souviens pas du nom. Mais comme il y en a peu... tu devrais pouvoir trouver aisément.
N'hésite pas si tu as d'autres questions.
Profite ;) 

Le Verdier Augustin 24/07/2013 07:23


Bonjour à toi,


Merci de faire partager ton récit. Je m'estime chanceux d'être tombé sur ton site. En effet, je planifie de faire approximativement le même road trip que tu as fait. J'ai une question à te poser,
comment as tu trouvé ce guide tibétain? 


Merci encore pour les bonnes impressions que tu nous laisses et l'envie que tu suscite à partir à l'aventure. 


 


Augustin

m 05/12/2011 08:51


j'ai pas lu, ça m'aurait énervé !


par malchance, j'ai vu les images : grrr

Lapin 02/12/2011 09:20


Whoua ...

Malchus 01/12/2011 19:37


AMAZING

Justine 01/12/2011 10:49


Je tombe sur cet article justement au moment où je regarde un documentaire Arte sur les derniers nomades d'Himalaya...


Un mode de vie boulversé par le réchauffement climatique. Un ancien raconte comment il a vu les montagnes changer, l'eau diminuer... Quelle sagesse! Il a conscience que rien n'ira en s'améliorant
mais il veut garder espoir. Son fils lui, n'est pas heureux et veut partir vivre en ville... mais il n'accepte pas. "C'est la terre de nos ancêtres, c'est notre patrie. On continue à y croire"


"Durant la dernière décénie, le chaîne de l'Himalaya a subi la plus forte hausse de température de la planète. Plus de 80% des nomades ont déjà migré vers les villes. Le problème n'est pas
uniquement local, les glaciers himalayens alimentent les plus grands fleuves d'Asie (...)" 


 http://videos.arte.tv/fr/videos/himalaya_la_lune_brisee-4267546.html )


Un peuple magnifique et des paysages à couper le souffle!


Superbes tes photos et ton récit! Et tu as vraiment géré pour le coup du guide tibétain ;)

Plus De Blogs