2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 05:54

C’est fait. Je sors du bateau et pose un pied sur le sol thaïlandais. Puis le deuxième, afin de retrouver l’équilibre. Sans m’en rendre compte j’ai avancé dans le temps. Une seule rivière, frontalière, et me voici en 2555. Le calendrier thaïlandais suit la vie de Bouddha, né 543 ans avant Jésus-Christ.

 

C’est comment l’année 2555 ? Oubliez les voitures volantes et les voyages sur Mars, 2555 en Thaïlande c’est 2012 en Europe. Pas plus. Pas moins non plus.

 

Le passage en Thaïlande fut un mini-choc. Je quitte un pays pauvre, en voie de développement, le Laos. Des paysages très "nature", une population vivant toujours dans des maisons très sommaires (utilisation des tôles, du bois). Et j’arrive en Thaïlande, où les supermarchés font leur retour, où l’ensemble des maisons et des routes sont bétonnées. Un pays développé. Un tigre asiatique.

 

Comment visiter le pays quand on bénéficie d’un visa de 15 jours (30 jours si on entre dans le pays par avion, seulement 15 par voie terrestre, pas de visa cependant) ?

Notre idée : faire la moitié nord en deux semaines avant de rejoindre la Malaisie pour une journée. Puis faire le sud du pays les quinze jours suivants, avant de rejoindre pour de bon le pays voisin.Thailande-itineraire-nord-milev-carte-map.jpg

Chiang Rai pour ses treks et son palais blanc, Chiang Mai pour un trek avec la présence d’éléphants, les temples de Sukhothai, le parc national de Khao Yai et bien sûr Bangkok, pour ses vices et ses vertus.

Puis ce sera le sud mais j’en reparlerai le moment venu.

 

J’avoue avoir été pendant longtemps très inquiet au sujet de ce pays, au point d’avoir envie de le laisser filer. Trop de touristes je me disais. Mais les choses ont évolué récemment et j’ai ressenti une pointe d’excitation à l’approche de la frontière.

 

Qu’est-ce que j’attends de la Thaïlande ? Beaucoup de Bangkok j’avoue, pour l’atmosphère festive. Les îles du sud seraient paradisiaques, ou très vivantes, c’est selon. Les Full Moon partys vaudraient le détour. Le nord du pays pour les treks. Great expectation comme titrait David Lean (petit hommage au réalisateur car nous ne ferons sans doute pas le pont de la rivière Kwaî !). Côté sport, la boxe thaïe et un match de football me satisferaient, l’un des deux avec ma partenaire et ce serait déjà très bien. Enfin la nourriture. Parce que tout le monde nous en dit du bien.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs