1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 12:35

Si 57% des votants Suisses votent pour l’interdiction de nouvelle construction de minaret, c’est qu’il y a un problème. Je suis contre les discours qui critiquent la décision de la majorité. La démocratie reste pour moi le meilleur système jamais inventé, et qui marche ! Mais je pense que l’élite qui critique le modèle du référendum a mal joué son rôle. Les politiques et les principaux partis n’ont pas réussi à rassurer leurs électeurs, à expliquer que ce vote négatif serait compris comme une insulte et un pas à arrière. Plutôt que de ne pas aborder le problème, il aurait fallu développer le sujet et montrer que les musulmans suisses sont parmi les mieux intégrés du monde et les moins extrémistes.

 

Malheureusement, les musulmans sont aussi fautifs, ils n’ont pas réussi à faire comprendre à la majorité des Suisses que la construction de minaret n’était pas une tentative d’invasion mais une évolution intol-rance.jpg architecturale. Ils ne sont pas allés assez sur le terrain pour améliorer un peu plus leurs images, pour échanger, discuter et dissiper les peurs. Mais si 57% des votants ont voté contre les minarets, c’est que les Suisses n’ont pas une très bonne image des mosquées, voir de l’Islam et des musulmans en général.

 

Oui, ce vote pu le racisme à plein nez. Pour s’en convaincre, il suffit de lire les commentaires sur les sites d’informations (je ne parle pas des sites d’extrême-droite mais bien du Monde ou Rue89). Stigmatisation des musulmans dans leurs ensembles, peu de distinction entre musulmans modérés et jihadistes , j’ai même vu plusieurs comparaisons entre les musulmans suisses et le fait que les chrétiens ont peu de droit en Arabie Saoudite. Quel est le lien me diriez-vous ? C’est comme si les chrétiens français étaient assimilés aux Mormons.

 

Ce vote, c’est un beau carton jaune lancé à beaucoup de gouvernements qui jouent sur les peurs et sur l’insécurité en désignant parfois une minorité. C’est un carton jaune adressé à des hommes qui mélangent parfois l’insécurité et l’immigration. Mais je crains que ce carton jaune ne suffise pas à calmer les joueurs. Quand je vois Xavier Bertrand s’exclamait qu’ « il n’est pas certain que l’on ait forcément besoin de minarets en France », j’ai peur. Et quand Marine Le Pen réclame l'organisation d'un "référendum sur le communautarisme" j’ai très peur.

 

Alors que nos amis politiques arrêtent un peu leurs droitisations des discours, et qu’ils se concentrent sur leur boulot. Qu’ils encouragent la diversité, les rencontres, l’intégration et surtout l’éducation. Car son aboutissement est la tolérance. Qu’ils développent les échanges scolaires, les valorisent car le voyage apprend la tolérance (Disraéli). Et oui, l’intolérance monte en moi, je commence à avoir beaucoup de mal à supporter les intolérants !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs