18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 03:03

J’espère que vous avez les yeux grands ouverts parce que de la vue, il y en aura !

Tout d’abord je vous emmène dans le parc naturel de Hustei. Au delà des marmottes, nous pouvons observer le Takhi, l’ancêtre du cheval domestique. Impossible de le monter ou de le dresser. En France, vous pouvez le voir… sur les murs de la grotte de Lascaux !

P1000602.JPGC’est l’occasion d’une première randonnée à travers les fabuleux paysages que nous offre ce pays.

P1000614.JPGDeuxième étape, le Semi-Gobi. Des dunes, des chameaux, un coucher de soleil… on s’en met plein la vue (vous pouvez constater à mon sourire que je suis bien content sur ma monture).

P1000706.JPG

Et voici enfin le temps du cheval ! L’objectif, atteindre la chute d’eau d’Ulaan Tsutgalan sur notre monture, taille miniature des européens. Notre guide nous sifflote quelques airs locaux, nous traversons la steppe…

P1160070.JPG

P1160086.JPG

Les sources d’eau chaude de Khirjirt. Quand on n’a pas vu d’eau chaude depuis quelques jours, c’est une chose que l’on savoure, surtout avec la vue sur les montagnes avoisinantes.

P1000967.JPG

Pour finir, un peu de culture, avec le plus grand monastère de Mongolie, Erdenezuu. J’y apprends mes premières bases de bouddhisme. Bon, j’ai eu beaucoup de difficultés de compréhension mais j’ai retenu que :

-          L’actuel daïla-lama est le 14ème

-          Le bouddhisme est la religion d’état

-          Le tibétain est nécessaire à la lecture des textes

-          Tu peux être moine, avoir un téléphone portable et boire un coup d’alcool local avec les autres moines devant un temple sans aucune gêne. Vision étrange.

 

Enfin, un peu de musique locale. Des frissons.

 

En résumé, je suis tombé amoureux. Chaque matin, en ouvrant la porte de ma Ger, je faisais un „Wooooh“. Dans le van, mes yeux allaient de gauche à droite pour savourer chaque détail du paysage. La Mongolie c’est la flore, c’est la faune. Les yacks cohabitent avec les chèvres. La nuit, c’est le loup que l’on entend rôder. Les chevaux font une halte au milieu du chemin, on klaxonne. Il n’y a pas de pont, pas grave, on traverse tout de même cette petite rivière. Le van s’aventure là où je n’aurais pas osé aller seul.

P1160105.JPG

D’ailleurs, seul je ne suis plus. Et ça fait la différence. Happyness is only real when shared.

P1160164.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


je te déteste encore plus !


ça l'était déjà, mais la Mongolie, definitely sur ma bucket list !



Répondre
.


qui est cette charmante blonde ?



Répondre

Plus De Blogs