24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 09:36

Hier j'ai rigolé jusqu'à en avoir mal à la mâchoire. Pourtant c'était des blagues en anglais...c'est bon signe !
Tout a commencé par une réunion matinale dans le cinéma de l'université. On a eu une présentation psychologique d'une année Erasmus, avec le temps moyen de l'adaptation, les différences de comportements...jme croyais en philo ! J'ai rencontré à cette occasion une italienne et une finlandaise bien sympathique.
Au midi, premier buffet au Rutherford College ! Nous sommes placés par les organisateurs. Sur ma table : deux danois, une suisse, une Tchèque, une italienne, une espagnole et un Dunkerquois (ils sont partout ceux-là !) Au cours du repas, on fait un quizz européen. Mais la dream Team ne s'impose pas ! Le moment assez drôle du repas : "qui est français ?" Et là, la moitié de la salle lève le bras ! Ils sont partout ces français !
Début d'après-midi, réunion avec mon coordinateur. A cette occasion je reçois mon emploi du temps...j'ai presque honte : Lundi, 10-12h, avec les deux cours qui se chevauchent... Ensuite plus rien ! Oula, c'est un grand week-end tout ça ! Mais aujourd'hui j'ai vu que j'avais un cours le mercredi de 11h à 13h. 4 heures par semaine, c'est dur for the moment !
J'ai donc décidé de m'inscrire à des cours d'anglais (il faut bien occupé ces semaines !)
La soirée restera un grand moment de mon année je pense. Pourtant j'y vais seul. L'espagnole n'a pas de ticket et l'Américaine est à un autre repas. Oula, je rentre dans la salle qui ressemble à un hôtel 5 étoiles. 3 couteaux, 3 fourchettes, laquelle doit-je prendre pour couper mon pain ?! Je me trouve à côté d'une belge bien sympathique avec qui je peux discuter jusque 22heures. En effet, c'est à cette heure ci que tout le monde doit partir. C'est tout le contraire de l'Espagne, 18H30 il faut être arrivé, 22heures c'est déjà la fin !
Et là tout va s'accélérer. Une fille me fait un sourire et me demande comment je m'appelle. Je vais lui parler, la discussion continue et je décide de m'assoir. Elle vient de l'île Maurice. Il ne reste que sa table à être présent dans la salle. Même l'organisation est parti. Toutes les bouteilles sont encore là, elles vont les récupérer. Oui, elles, car ce sont 5 filles. Une belge, une néerlandaise, une française et une fille de Barhein (comment dit-on ?!) Je vais m'éclater toute la soirée avec eux, avec leur délire, leur kut kut kut ou fucking something. Ce n'est pas des discussions pour un prix nobels mais qu'est-ce qu'on peut rigoler. La soirée se finit dans la cuisine de Rachelle (la Mauricienne) avec notamment deux kickboxeurs qui viennent se lancer des vannes en notre compagnie.

C'est difficile à raconter ces moments-là, ils sont tellement particulier qu'ils méritent d'être vécus... 2035741527_small_1.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs