10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 08:50

On s’est donné une journée, et même une après midi après notre réveil tardif, pour rejoindre la Bavière et se rapprocher de la ville de Fussen, prochaine étape. Pas grand-chose à détailler lors de cette journée, de la route, de la route, de la route…C’est néanmoins l’occasion de se connaitre un peu plus, surtout pour moi qui découvre encore chaque jour mes deux compagnons. La route passe vite, pas vraiment le temps de s’emmerder entre nos conversations diverses et nos jeux pour le moins simplistes mais divertissants ! Jusqu’à 18h, la route défile. Vient alors le moment de se poser un instant, près d’une sorte d’aire de jeux. L’idée d’un foot s’immisce très rapidement dans nos esprits alors que nous nous apercevons que nous sommes en fait en Autriche, pays que nous sommes obligés de traverser brièvement pour rejoindre nos amis allemands. L’occasion de tater le ballon est donc vite saisie alors qu’une superbe pelouse nous tend les bras. Soudain un groupe fait son entrée sur le terrain, on croit en premier lieu qu’il s’agit d’un entrainement à la vue des chasubles des joueurs. En réalité, c’est une tribu de Turcs autrichiens habitués à s’affronter chaque soir pour le plaisir du jeu qui s’avance vers nous, prête à en découdre avec les 3 intrus français. Avides de défis, [il faut dire que nous n’attendions que ça], nous acceptons le match, qui se décline en des « 3 contre 3 », sur des mini buts. Sur un total d’environ 8 matchs, nous n’en perdons qu’un et en gagnons bien 6. Le tout dans un esprit plus que fair play, avec du beau jeu. Ce moment me fait entrer un peu plus dans le tour d’Europe que j’imaginais, avec ces rencontres hasardeuses et éphémères. Vers 20h, on met les bouts, vidés par l’effort et par la faim qui se fait sérieusement sentir, mais satisfaits de notre premier contact. On poursuit notre chemin vers cette Bavière verte et vallonée, où règne cet esprit d’organisation bien allemand que l’on remarque notamment au rangement du bois et à l’allure des maisons. Ici, les toits se couvrent de panneaux solaires, preuve de l’avancée germanique en la matière. On se pose dans une pature, à proximité d’une sorte de grange et bercés par un ciel de voyage. On fait cuire du riz pour la première fois au milieu des monts bavarois, alors que Jérémy cherche désespérément du réseau avec son portable jetable BIC pour joindre sa bien aimée. Livrés à nous même dans cette Germanie bienveillante, l’aventure commence à prendre tout son sens, baignée dans l’esprit de camaraderie. Pourvu que ça dure !

Lucas

europa tour (8) 

Journée route effectivement, mais c'est également l'occasion d'accroitre la complicité entre ces 3 compères. Après plusieurs heures de route, des ralentissements semblent se dessiner, une belle occasion de sortir de l'autoroute et de prendre une pause. En effet, pas de violence, c'est les vacances ! Quand un terrain de foot et une équipe prête à en découdre nous attendent, c'est l'idéal ! L'effort n'est pas négligeable puisque nous faisons cela le ventre vide ! Après avoir trouvé un endroit pour poser la tente, le riz Kubor nous rassasie et nous plonge dans les songes en attendant de mieux découvrir les contrées allemandes ... la belle aventure !

Romain

Une grasse matinée ! L'une des seules ! Nous avons bien savourés notre période Suisse, en route vers nos amis Allemands ! Les derniers abricots nous amènent un peu d'énergie le temps d'un football bien mérité après plusieurs heures de route. Les deux paquets de riz ressemblent même à un festin presque comparable à la raclette (tout est dans le presque !) Le sketch "Jérémy et le téléphone" débute tandis que le plus jeune d'entre nous débute la belote !

J.R.

Note personnelle : 12,5/20
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs