12 novembre 2019 2 12 /11 /novembre /2019 11:10

Sensation de vide intérieur. Pas d'envie. Disons une envie de nulle part. Patagonie. Iguazu. Rentrer en France. Ça m'en touche une sans faire bouger l'autre comme il disait. J'ai mis du temps à comprendre, alors que j'essayais, un peu avec désespoir, de forcer le destin en m'intéressant à ces destinations. Je me disais : ça fait seulement deux mois. Et c'est en attendant le coucher de soleil à côté d'un Moaï que ça m'est venu : en fait, ça fait 2 ans et 2 mois. Car l'Amérique du Sud, dont j'ignorais tout, est mon champ d'action et de découverte depuis septembre 2017, et pas 2019.

8 pays et 3 DOMs plus tard. J'en ai peut-être trop fait, trop vite. J'ai du mal à digérer. Israël-Palestine-Jordanie de l'été n'a pas aidé le processus. Aujourd'hui je réfléchissais à des glaciers, à des chutes d'eau, à des paysages enchantés. Et ça ne me faisait rien. C'est triste hein ! 

Alors j'ai cherché d'autres envies. J'ai pensé aux copains. J'irais bien les voir. Et un cinéma... ça fait... 4 ans peut-être ! (non Tim, John Wick 3 dans un casino guyanien ça ne compte pas !). Des films, des concerts, de la culture dans les narines. Une copine. Oui, forcément. Se poser. Déjà ? Enfin !

 

Aujourd'hui ça fait plus de 10 jours que je suis rentré. Rentrer où ? Quand la maison familiale est vide de meubles, c'est une vraie question ! Alors j'ai pris la direction du Sud pour passer du temps en famille. Ça tombe bien, le camion de déménagement arrivait. J'ai pu découvrir 3 musées marseillais, je suis allé voir Joker (très bon film !), et je suis finalement remonté, direction Lille. Peut-être ma future ville. Depuis mon retour je n'ai pas eu de regrets. Mais j'ai toujours cette sensation de vide intérieur, d'absence d'envie. Les copains font du bien. J'ai l'impression d'être au bon endroit.

La suite ? (car c'est la question que l'on m'a posée 10 fois depuis mon retour). Je ne sais pas. J'avance au jour le jour.

Etre vide
Partager cet article
Repost0
6 novembre 2019 3 06 /11 /novembre /2019 17:00

C'est un mythe tenace, quand d'autres n'y voient qu'un abus de langage : 1492, Christophe Colomb découvre l'Amérique. Ah, ça oui, à titre individuel : c'est bien la première fois qu'il se trouvait là ! Mais on va rappeler aujourd'hui que l'Histoire est bien différente du mythe.

Pourquoi Christophe Colomb n'a pas découvert l'Amérique

I] L'Amérique aux Américains

Pardonnez mon titre un peu Trumpien ! Mais c'est qu'en 1492 l'Amérique a déjà été découverte... par les gens qui y habitent ! Et ce n'est pas 3 pelés et un tondu qui y vivent, il y a les grandes civilisations Maya, Inca, Aztèque... et toutes les autres ! (Cherokee, Sioux, Apache, Caribe, Mapuche, Guarani... il y en a des milliers). Christophe Colomb n'est donc pas le premier homme à mettre le pied sur ce continent, il raconte d'ailleurs ses rencontres qu'il fait dans les Caraïbes actuelles.
L'occasion ici de faire un point sur ces Américains d'"origine" : d'où viennent-ils ? D'Asie !

Les migrations des Homo-Sapiens

Les migrations des Homo-Sapiens

L'homo-sapiens a toujours migré (même si ça gêne des politiques !). Originaire d'Afrique, il est allé peupler l'Europe, l'Asie etc. jusqu'en Amérique. Depuis près de 100 ans c'est la théorie admise, même si des découvertes récentes permettent de reconsidérer les dates (de - 15 000 on passerait à - 30-35 000). L'archéologie bouge beaucoup en ce moment, et il n'est pas impossible que d'autres découvertes fassent revoir notre vision actuelle. Il n'empêche, Christophe Colomb n'a pas découvert en premier le "continent" américain, au sens géographique du terme. Pire, il n'est même pas le premier Européen à poser le pied !

 

II] Les Vikings au Canada

Non, ce n'est pas qu'une série télévisée ! Les Vikings ont bien existé, ils ont d'ailleurs traumatisé une bonne partie de l'Europe avec leurs raids. Mais là où leur histoire m'intéresse aujourd'hui, c'est pour leurs voyages vers le Groenland. Nous sommes alors au Moyen-Age et ces champions de la navigation poussent à l'Ouest. L'Anse aux Meadows ne vous dit peut-être rien, c'est pourtant un site archéologique essentiel, classé patrimoine mondial par l'Unesco : découvert en 1960, il est composé de maisons et d'outils remontant aux alentours de l'an 1000, identiques à ceux des Vikings en Norvège. Or, c'est aujourd'hui situé au Canada !

Comme le disaient les sagas islandaises du XIIIème siècle, les Vikings ont peuplé un territoire à l'Ouest du Groenland ! Ainsi, ils ont "découvert" l'Amérique avant Christophe Colomb, qui ne peut plus être considéré comme le premier Européen à poser le pied en Amérique !

Les voyages des Vikings

Les voyages des Vikings

III] Christophe Colomb ne connaît pas sa découverte

Et si je ne vous ai pas encore convaincu, voici la dernière partie qui le fera ! Car oui, finalement, 500 ans plus tard, Christophe Colomb met le pied en Amérique et y rencontre ses peuples. Mais qui croit-il rencontrer ? Des Indiens ! Des Asiatiques en fait ! Ceux qu'on appelle aujourd'hui des Japonais ! Car quand il part, voilà sa vision du monde !

Globe de Martin Behaim, 1492

Globe de Martin Behaim, 1492

Ainsi l'île de Cipangu/o, telle que Marco Polo l'a racontée, est l'objectif premier de Colomb, ainsi que la Chine : ce sont les Indes orientales (d'où le nom d'Indiens). Vous connaissez la suite, il arrive sur le continent américain... persuadé qu'il est en Asie ! Et quand il meurt, en 1506, il est toujours sûr qu'il a trouvé une nouvelle route vers les Indes Orientales !
Christophe Colomb n'a donc pas découvert l'Amérique, puisqu'il ne savait pas lui-même à sa mort que ce continent existait !



Vous êtes convaincus ?! Bon, bien sûr, en conclusion, sa redécouverte fortuite d'un continent peuplé a transformé le monde, certains parlant du XVIème siècle comme celui de la première mondialisation. Et c'est le fait d'avoir clamé sur tous les toits la découverte d'une nouvelle route qui a permis l'établissement des Européens en Amérique, et, de fait, sa colonisation. Christophe Colomb, un sacré pistolet !

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2019 2 05 /11 /novembre /2019 06:43

Forcément je les attendais ! Il n'y a d´ailleurs que ça que j'attendais ! Et franchement, elles ne m´ont pas déçu ! Il y a eu les premières, à quelques encablures du port. 4 (et demie), alignées, dos à l´océan. Et, juste à côté, une autre, avec des yeux et un chapeau ! Surprise !

L´île de Pâques : les statues
L´île de Pâques : les statues

C'est au cours de ma visite que je vais lire sur ces statues et leur histoire. Les habitants de l´île de Pâques sont arrivés en 400, ou vers 800, ou... 1200 ! Oui, il y a déjà une sacrée fourchette sur cette information (plusieurs études ont été effectuées, avec des résultats contradictoires !). Ce qui semble avéré toutefois, c'est leur origine, de Polynésie (peut-être les Marquises). Ils sont donc arrivés en bateau, en traversant une partie de l'Océan Pacifique. Ils ont emporté avec eux des traditions, des croyances... Ainsi, dans les îles Marquises on retrouve aujourd'hui des statues appelées Tiki. Le Moaï semblent en être une déformation : les sculptures représenteraient les ancêtres de chaque clan installé sur l'île. Imaginez un gâteau coupé en 10 parts à peu près égales, voilà comment a été divisée l'île par une dizaine de clans (l'objectif étant que tout le monde ait un accès à la mer). Les statues permettraient la transmission d'un esprit, ou d'un pouvoir (le Mana). Encore faut-il que les statues restent debout...

Un peu plus au centre, Ahu Akivi. Celles-là me font un gros effet : elles sont 7, alignées comme des militaires, et (et c'est unique sur l´île) elles sont situées dans les terres, observant l´océan ! 

L´île de Pâques : les statues
L´île de Pâques : les statues

C´est beau, ça arrive après 3 heures de randonnée, et je suis tout seul face à elles. Magique.

Je trace ma route vers Puna Pau, la carrière... des chapeaux ! Officiellement appelés Pukao, ils étaient un peu taillés dans cette carrière, puis on les faisait apparemment rouler jusqu'à la statue (le chapeau perdait alors un tiers de son volume !), pour le retailler ensuite avant de le mettre sur la statue... l'opération devait être très délicate vu le poids ! Pourquoi les chapeaux sont-ils là ? Etait-ce la fin de la croyance des Moaï à ce moment là ? Mystère.

L´île de Pâques : les statues

Mais il n´y a pas que les chapeaux qui sont abandonnés au sol. A de nombreuses reprises je vais rencontrer des têtes, voire des statues complètes couchées, sur le ventre ou sur le dos. L´effet du temps ? Pas seulement...

L´île de Pâques : les statues
L´île de Pâques : les statues

Car cette destruction des statues est volontaire ! Non, ne hurlez pas sur les touristes, ce n'est pas leur faute ! Deux possibilités :
- la première est celle des guerres qui ont éclaté, apparemment souvent, entre les clans. Faire tomber les Moaï du clan adverse, c'est faire perdre l'esprit et le pouvoir donnés par leurs ancêtres. Ce devait donc être un des objectifs de guerre.
- la seconde est l'abandon volontaire. Car pour que le Moaï ait toute sa puissance, il faut qu'il soit debout. A partir du moment où il est tombé, il ne vaut plus rien. Or, pendant le transport, les chutes devaient être nombreuses ! Pensez, certains Moaï font plus de 9 mètres de haut et pèsent jusqu'à.... 74 tonnes !!! Au final, seuls 1/3 des Moaï semblent arriver à destination.
L'un des mystères tient justement au transport de ces Moaï depuis la carrière où ils étaient sculptés. Ont-ils fait avancer ces immenses statues centimètre par centimètre, à la force des hommes ? Les ont-ils mis sur des radeaux-traîneaux et fait glisser jusqu'aux sites ? Aujourd'hui ce ne sont que des hypothèses.

 

Ainsi, dans la carrière de Rano Raraku, ce sont des dizaines de Moaï qui sont entreposés au sol. Certaines statues ont été abandonnées très vite, dès leur chute (comme sur ma deuxième photo plus haut), d´autres ont été laissées là volontairement. Peut-être la fin de la période de croyance des Moaï, et tout s'est arrêté... ou alors ce site devait lui-même être protégé différemment et on a laissé des Moaï sur place pour ça. Il y a presque 400 statues sur ce site ! Il y en a même dans le volcan derrière !

L´île de Pâques : les statues
L´île de Pâques : les statues
L´île de Pâques : les statues

Le site le plus connu, le plus majestueux, est situé à quelques kilomètres. 15 Moaï sont disposés sur l´Ahu Tongariki, avec l´océan et ses falaises en décor de fond. C´est le lieu où je croise les groupes, finalement pas si nombreux que ça (y´a un avion par jour qui atterrit ici, ça limite forcément !) Il est là le 88 tonnes ! En 1960, un immense tremblement de terre (9,5 sur l'échelle de Richter ! le plus gros jamais enregistré) a provoqué un tsunami (des vagues de 11 mètres), et des statues se sont retrouvées 100 mètres à l'intérieur des terres. Les Japonais ont aidé à tout reconstruire et voici aujourd'hui le plus large site. Avec de la hauteur c´est encore plus beau !

L´île de Pâques : les statues
L´île de Pâques : les statues

Allez, je termine avec mes préférés, les seuls qui ont gardé leur chapeau, avec en plus les pieds dans le sable et entourés des cocotiers... Le plus beau site pour moi, sur la plage d'Anakena

L´île de Pâques : les statues
L´île de Pâques : les statues

Le bilan ? Incroyable. C´est une île magnifique, avec la mysticité qui va avec. Je pourrais aussi vous parler du coucher de soleil.... mais il faut parfois se taire, et simplement apprécier.

L´île de Pâques : les statues
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2019 1 04 /11 /novembre /2019 07:01

Dans la vie il faut se faire plaisir. Demandez aux anciens, demandez à ceux en fin de vie, ils vous répondront toujours la même chose : vivre ses rêves. Alors quand je regardais ma carte du monde, il y avait toujours ce petit point au milieu du Pacifique qui attirait mon regard. 4000 kilomètres du Chili et de Tahiti. Et m'y voici ! 450 euros déboursés pour un aller-retour depuis Santiago. Et j´avoue qu'hormis les statues je n´imagine pas grand chose d'autre. Et pourtant...

L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)
L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)
L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)

Partout où je regarde il y a cet océan Pacifique ! Une île sur un triangle de 20 km, ça limite les possibilités de terrain ! Alors les vagues et la brise marine sont le bruit et l'odeur de mes randonnées. Je parcours l´Ouest du sud au nord, puis le Nord d'ouest en Est et l´Est du nord au sud. Sous le soleil, je me crois dans les Caraïbes. Avec les nuages et le vent, j'ai une impression d'Irlande ! 

L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)
L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)
L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)

Partout de la roche volcanique. L'île de Pâques est née de l'éruption successive de 3 gros volcans. On peut escalader le Rano Rau où la vue est saisissante : pensez à un immense stade où la végétation joue le public et les marais les joueurs. En face de moi, une tribune s'est écroulée, laissant voir par la brèche le plus large océan du monde. Merveilleux.

L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)

En parlant de sport, j'ai assisté à un match de foot à Hanga Roa, la seule ville de l´île. Oh, pas tant pour le niveau, proche de celui que j´ai connu le dimanche matin en district, que pour le lieu. Les footballeurs ici, jouent devant un public, avec une statue les observant ! Et aussi, régulièrement, des chiens errants qui traversent le terrain, s´assoient, se font engueuler et déguerpissent ! (en vérité les vrais sports de l´île sont nautiques, avec beaucoup de kayaks, avirons/pirogues etc)

L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)
L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)

L'île de Pâques vaut également pour ses plages de sable fin ! Je l'ignorais, mais il y a des cocotiers et la température de l´eau est correcte (trop froide pour moi, mais on est aux alentours des 20 degrés !)

L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)
L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)

L´île de Pâques coûte cher, oui. La bouteille d´eau à 4 euros a fait bizarre dans le premier resto ! Du coup, c´est reparti sur Jérémy la débrouille. J´ai des lits à 20 euros la nuit et je cuisine quasiment tous les jours. Il y a très peu de backpackers, on comprend pourquoi (c´est pas le Pérou quoi !). Je n´ai pas loué quoi que ce soit, j´étais un marcheur et... un autostoppeur. L´occasion de converser avec les locaux, de parler colonialisme ou coût de la vie : c'est cher pour eux aussi ! (quasiment tout est importé par avion-cargo) Du coup j'ai aussi vu des manifestations ici ! Avec des chiens ! (ils sont partout aussi ceux-la !)

L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)

Et puis, forcément, il y a cette histoire de statues... (à suivre !)

L´île de Pâques : la nature extraordinaire (1/2)
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 17:03

Titre un peu différent des Evangiles, alors que c´est tout simplement la suite de Luc ! Il est d'ailleurs l´un des personnages de son histoire car il utilise parfois le "nous". Luc serait donc un compagnon de Saint-Paul, le personnage le plus important des Actes des Apôtres.

 

Jésus monté au ciel, les 11 apôtres cherchent un successeur à Judas ! Ce sera Matthias, désigné par tirage au sort ! Les croyants se réunissent souvent ensemble (il y a là Marie et les frères de Jésus). Et le jour de la Pentecôte, le Saint-Esprit arrive sur eux. Celui-ci aura un rôle dans tout ce livre.
La vie de la Communauté s´organise, dans le partage. Pierre guérit un homme infirme et il enseigne avec Jean. Les deux sont jugés par le conseil des Anciens et ils sont relâchés. Un couple, Ananias et Saphina, fait semblant de partager tous ses biens avec les croyants, tout en gardant une partie de ses richesses. Pierre les sermonne et les 2 meurent sur le coup ! 
Les apôtres effectuent alors des miracles, ils sont jetés en prison mais un ange les libère. 7 hommes sont alors choisis pour les aider. Parmi eux, Etienne qui finit lapidé par des membres du Conseil après un très long discours. Cette exécution se déroule sous les yeux de Saul, futur Paul, qui approuve alors le jugement. Jacques est également tué par l'épée mais on n'a pas de détails.

Le livre suit alors le voyage de Philippe annonçant l´Evangile avant de parler de la conversion de Saul/Paul qui persécutait les croyants (une lumière du ciel lui parle "pourquoi me persécutes-tu ?") Il part alors prêcher à Damas puis à Jérusalem tandis que Pierre guérit Enée et ressuscite Dorcas à Jaffa. Surtout il baptise Corneille, un non-Juif ! C'est un tournant ! Les non-juifs peuvent recevoir le Saint-Esprit !
Un grand débat a alors lieu avec les membres de l´Eglise qu´on appelle désormais chrétiens. L´église d´Antioche est alors une communauté essentielle. Pierre est à nouveau arrêté et libéré par un ange. Que font les autres apôtres pendant ce temps là ? Mystère ! Ils font plus le nombre qu'autre chose (ils ne sont jamais mentionnés !).

 

Paul de son coté part avec Barnabas en mission : il évangélise Chypre et l´Asie Mineure. Un nouveau débat a alors lieu sur la nécessité de faire circoncire son enfant (comme dans la religion juive). Finalement, à la suite de ce que l´histoire retient comme le 1er concile de Jérusalem (vers 49) il est décidé de "ne pas créer de difficultés à ceux, non-Juifs, qui se tournent vers Dieu". Ils ne doivent néanmoins pas manger de viande impure ou adorer les idoles, c´est tout ! On envoie une lettre aux croyants pour leur expliquer.

Paul part ensuite avec Silas et Timothee pour son 2ème voyage missionnaire, de l'actuelle Syrie à la Grèce, en passant par Thessalonique et Athènes. Il se retrouve en prison mais est délivré grâce à un tremblement de terre (ils sont en réussite dans les prisons les apôtres !). A Athènes il discute avec des stoïciens et des épicuriens qui arrêtent de l´écouter lorsqu'il évoque la résurrection. A Ephèse il déclenche une émeute ! (c´est que la cité voulait garder sa croyance en Artémis ! la statue de la ville était alors considérée comme l´une des 7 merveilles du monde). C´est alors le 3ème voyage de Paul, la star du livre ! Un voyage assez proche du second pour la région visitée. Il repart enfin à Jérusalem et est arrêté dans le Temple (toujours des problèmes avec les Juifs conservateurs !).

Saint Paul vu par Rembrandt

Saint Paul vu par Rembrandt

Vient alors son procès devant le conseil supérieur. Des Juifs veulent le tuer mais Paul, en raison de sa citoyenneté romaine, est protégé. Il est jugé par le gouverneur Félix puis fait appel auprès de l´Empereur ! (il en avait le droit par son statut) La vie de Paul ressemble à celle de Jésus sur la fin : il sait ou il va, à la mort, mais il semble savoir pourquoi il le fait. Son voyage vers Rome est chaotique (son bateau chavire, il se retrouve alors à Malte). Il arrive néanmoins dans la ville éternelle où il prêche auprès des croyants en attendant son procès en appel.

Les Actes des Apôtres, c´est finalement surtout les premières décisions de Pierre et la vie croyante de Paul. La zone géographique est plus large que les Evangiles (Damas, Athènes, Rome) et l´ensemble se lit bien (parfois comme un roman d´aventure !). Quelques miracles et visions (ca reste la Bible !) avant la suite : les lettres envoyées par les apôtres (surtout celles de Paul justement).

 

Quant à moi je m´arrête la. Je n´ai pas lu l´ensemble de la Bible (je ne suis pas loin des 3/4) mais je pense avoir une bonne vision d´ensemble DU livre. C´était plutôt intéressant au final (bon y´a des passages de l´Ancien Testament qui sont parfois redondants), et j´ai appris beaucoup de choses. Surprenant à de nombreuses reprises (pour le meilleur et pour le pire, plutôt le pire d´ailleurs), c´est une lecture qui m´a permis d´avoir un regard nouveau sur la religion. A suivre.

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 17:01

Le début, c'est une image qui tourne en boucle sur les chaines d´information : des étudiants fraudent en masse dans le métro de Santiago pour protester contre la hausse du prix du ticket, la deuxième de l´année. Nous sommes jeudi, et nous ne comprenons pas encore que c'est l´étincelle qui va transformer notre voyage ! Car ces quelques étudiants s´en prennent aussi aux infrastructures du métro, ça casse les portiques. 

Vendredi. Le métro de Santiago est en feu, littéralement. Les manifestations commencent, au bruit des casseroles (un grand classique sud-américain) : les habitants prennent une casserole et tapent dessus pour faire du bruit. Tout seul, ça peut paraître ridicule. A 10 000, ça fait un boucan d´enfer ! Et si le métro est la cible privilégiée, des banques et autres symboles "capitalistes" sont aussi pris à partie. La colère explose à Santiago. Le lendemain, c'est dans tout le pays !


Nous sommes alors à la Serena, station balnéaire à 500km au nord de la capitale. En rentrant d´une visite aux pingouins, le bus doit faire un détour. Nous comprenons le mot "barricade" ! La route est bloquée par les manifestants. Sympa les Chiliens, on a vraiment l´impression d´être à la maison ! A l´hôtel nous sommes surpris de traverser une ville morte, avec tous les magasins du centre-ville fermés, alors que nous sommes samedi ! Et pour cause... la manif arrive !
Notre hôtel nous demande alors de fermer toutes les fenêtres car.... les gaz lacrymogènes viennent d´être tirés à deux pâtés de maison ! On entend les bruits de casseroles en fond, on hume les lacrymos à travers les fenêtres... et on ne sort pas ! C´est pas le moment de faire les cons dans un pays que tu ne connais pas et où les militaires sont chargés du maintien de l´ordre pour la 1ère fois depuis Pinochet !

Et dimanche, je veux retirer de l´argent.... oups !

Chili : être touriste dans un pays qui s´embrase
Chili : être touriste dans un pays qui s´embrase

Ladron ça veut dire voleur pour ceux qui ne parlent pas espagnol ! Et Pinera c´est le nom du président conservateur actuellement en place ! On retrouve alors pour lui beaucoup de déclarations d´amour (sic !) Les dégâts sont limités en ville à des symboles (banque donc, centre commercial, statues taguées). Le centre est encore plus mort que la veille et je marche un bon moment avant de trouver un restaurant ouvert (truc con, j'ai faim !). 

La météo est alors parfaite, et nous allons observer les étoiles ce soir dans un endroit mondialement connu pour ça (la vallée d´Elqui). Oups ! Ca ne va pas être possible, nous dit l´agence ! Car un couvre-feu est instauré à partir de 20h jusque 6h du matin ! Personne dehors ! Sortie annulée ! On est un peu déçu (c´est la 2ème fois que ça nous passe sous le nez !) mais on s´en remet vite.

19h. Mission : trouver à manger (truc con, on a re-faim !). A l´hôtel on nous prévient de ne pas traîner en indiquant une direction. Sur le chemin, nous croisons un type avec un carton de matériel hifi. Au croisement suivant, je vois le magasin dont sont originaires les produits, en train de se faire piller.
Les révolutionnaires sont parfois matérialistes.
Nous trouvons finalement à manger quand les policiers débarquent et qu´un hélicoptère nous survole. Nous ne traînons pas tandis que les tags décorent un mur repeint la veille.

Le couvre-feu concerne alors 7 grandes villes du pays tandis que le bilan est de 8 morts. Le lendemain, on est passé a 11 (aujourd'hui les chiffres divergent entre une vingtaine et une cinquantaine.... ça commence à faire une sacrée fourchette !). Des incendies de centres commerciaux ont fait prisonniers des visiteurs du soir, tandis que l´armée semble jouer les cow-boys (notamment à Santiago et Valparaiso). Plus de banques ouvertes, les transports ont disparu... reste la station de bus, prise d´assaut par les Chiliens ! Nous arrivons par miracle à trouver un bus pour... Valparaiso, la prochaine étape prévue ! 
Sauf que dans le bus le chauffeur nous dit : "Valparaiso, pas possible !" Ah.... en raison du couvre-feu on s´arrête à Vina del Mar, à 10 km de la. Enfin, si on y arrive.... car dans cette ville de 300 000 habitants, déserte à 21 heures, c´est aussi le couvre-feu ! Etrange vision, on a l´impression que les gens sont calfeutrés chez eux en attendant l'attaque des zombies. Et comme dans les films, ce sont les militaires qui tiennent la route...  

Chili : être touriste dans un pays qui s´embrase

Je suis à l´étage du bus, je n´entends pas la conversation, mais ça a dû être ceci : "faites demi-tour, personne ne va là-bas !
- D'accord, mais j´ai un bus !
- Rien à foutre, tu prends ton bus et tes passagers et tu roules en marche arrière ou à l'envers, mais tu dégages d´ici !"
On nous rassure un peu en expliquant qu'avec une autre route on peut passer jusqu'au centre-ville. Et ensuite ? Chacun pour sa peau !
A côté de cette scène, des gilets jaunes !!! On pense d´abord à des manifestants, puis on apprend que c´est plutôt une milice locale, destinée à faire régner l´´ordre et à surveiller le quartier ! Des hommes pour la plupart, avec des bâtons et des barres de fer...
On descend du bus sous l´oeil attentif des militaires, et nous partons en direction de l'hôtel. Pas de zombie à l´horizon mais une atmosphère étrange ! Par 2 fois des habitants nous disent : "il ne faut pas rester là c´est dangereux !" On croise une carcasse de poubelle encastrée dans une pharmacie pour finalement arriver à l´hôtel, pas mécontents ! On a faim (encore !) mais on mangera demain !

A Valparaiso le couvre-feu commence à 18 heures !! C´est tôt ! Première étape pour nous, trouver une banque... et voilà à quoi ressemblent les banques ouvertes !

Chili : être touriste dans un pays qui s´embrase

Euh... c´est les soldes, c´est ça ? Car les queues s´allongent devant les magasins (la police se chargeant parfois de l´entrée !). On en arrive à échanger des euros contre des pesos avant d´acheter des pâtes dans une petite supérette ! Pas de ramadan pour nous aujourd'hui, c´est toujours ça de pris ! A midi, sur les collines de Valparaiso nous entendons déjà les bruits de casseroles et l´atmosphère se tend... on ne reste pas et nous reprenons le métro, tandis qu´une manifestation débute à 200 mètres.

 

Le Chili, le "pays le plus sur d´Amérique du Sud" d´après notre Routard, se révolte ! Pourquoi ? Le métro ? L´étincelle, la goutte d´eau. De par nos observations et nos conversations, c´est surtout le coût de la vie et les inégalités qui sont les principaux vecteurs de la colère (surprise hein !). La moitié de la population vit avec moins de 500 euros par mois, alors que nous, Français, on trouve le pays assez cher ! Comment font les gens pour vivre ? Ils s´endettent, ils cumulent, ils se débrouillent. Et ils galèrent. Le pays est ultra-libéral : éducation, retraite, santé... même l´eau a été privatisée (coucou Coca-Cola !). Or, à côté de ça, le Chili est officiellement un pays riche de son sous-sol, de ses mines de cuivre et de lithium. Qui en voit la couleur de ces richesses ? Pas grand monde, comme d´habitude ! Ajoutez à cela une Constitution qui date de Pinochet, et un milliardaire à la tête du pays. Aujourd'hui il est à 14% d´opinion favorable. Il a dit "nous sommes en guerre", puis s´est excusé, mis en place un couvre-feu et des militaires dans les rues, puis les a retirés, changé des ministres et réfléchi à des mesures sociales. Les manifestations continuent (plus d´un million de personnes le week-end dernier, la première fois que ce chiffre est atteint depuis l´éviction de Pinochet justement) et le pays semble s´être arrêté, ou éveillé, c´est selon.

 

A titre personnel, c´est intéressant à suivre et un peu compliqué. Après la dissolution du Congres au Pérou, un Chili en révolte, vivement le coup d´Etat en Argentine ! 
Plus sérieusement nous suivons les infos, on regarde ce qui se trame à l´aéroport (c´est qu´on avait des vols à prendre !), et on verra bien ce qui se passe demain. Et dans ces cas là, demain, c´est loin.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 17:03

Bon, j´écris pacifique dans le titre mais c´est un petit jeu de mots par rapport aux manifestations qui parcourent le pays à partir de ce moment là (j´y reviendrai !).

Chanaral, où ché q´c'est ? Petite carte du Chili pour ne pas vous perdre.

De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique

La ville ne casse pas 3 pattes à un canard, mais après quelques jours d´air sec dans le désert nous ne sommes pas mécontents de recevoir un peu de brise marine ! Cette ville nous sert de base pour le parc Pan de Azucar. Pas vraiment de ressemblance avec le pain de sucre brésilien, c´est un parc connu notamment pour ses manchots ! Sauf que lieu est... désert ! Facile, on est une dizaine en tout et pour tout dans un lieu de 430km2 ! Pas la saison, pas très connu à l´international, ça nous fait tout drôle après l'Atacama. Et si ça vous semble sympa, ça nous handicape : la sortie en bateau tombe à l´eau devant le prix prohibitif demandé (on est seulement 5 à être motivés). On ne perd pas trop au change car 2 retraités suisses semblent se prendre d´affection pour nous et décident de nous trimbaler sur les hauteurs du parc. On économise 3 heures de marche grâce à leur voiture et on pousse même plus loin encore en leur compagnie. Les décors sont splendides.

De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique

Le monsieur, à l´accent caricatural, m'évoque les difficultés de la retraite, notamment la solitude, quand sa femme parle des petits-enfants et des voyages réguliers qu´ils font. Là ils partent louer un van à Santiago et vont descendre jusqu'en Patagonie avec. Ma soeur les jalouse.... et s'énerve ensuite sur notre chauffeur de taxi ! Pourquoi donc ? C'est que l´on est allait en taxi au parc et nous avions convenu de repartir avec lui le soir. Sauf que les Suisses nous ont ramenés bien en avance, du coup on le prévient. Mais le bougre veut nous faire payer l'aller-retour ! Autant vous dire qu´une question d'argent avec une Révillon... il a perdu la négociation ! (après 20 minutes de débat tout de même !)

Pour les manchots c´est partie remise dans la Réserve Nationale d´Humbolt. Et avec eux, des lions de mer et des loutres, entre tous les oiseaux aux yeux rouges ou bleus ! On a même croisé un renard ! C´est Maxime le fan d´animaux qui se régale (moi c´est ma deuxième fois dans le mois, je suis déjà blasé ^^).

De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique

La ville de la Serena, à une centaine de kilomètres au sud, est notre nouveau quartier central. On s'y sent bien entre la plage et un joli centre-ville... certes les manifestations et le couvre-feu nous ont empêchés d´aller voir les étoiles, mais ça reste une ville que l'on recommande.

De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique

Pour Valparaiso, je suis un peu plus dubitatif. C´est la ville hippie du Chili, et j'avoue que je reste circonspect. Capitale du street art, elle serait très "instagramable", photogénique pour les anciens. Oui, ça l´est. 

De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique

J´avoue que le port m'a le plus fasciné, visible depuis les grosses collines surpeuplées de la ville. Les grues, les cargos, les conteneurs... je crois que je développe une passion pour ces lieux (je vais m´engager dans la marine marchande un jour !).

De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique

Hormis ça, pas grand chose de plus, si ce n´est une manif qui nous accompagne pour repartir vers Vina del Mar, la station balnéaire du pays. Du sable, un front de mer piéton.... c´est suffisant pour nous !

De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique

L´air de rien, après 2 semaines, nous avons parcouru plus de 2000 kilomètres et traversé 5 des 12 régions du Chili. La suite ? En solo car certains doivent travailler pour la France (et on les remercie !). Et pour moi, ohhhhh. Ce sera encore plus Pacifique !

De Chanaral à Valparaiso, le Chili pacifique
Partager cet article
Repost0
29 octobre 2019 2 29 /10 /octobre /2019 15:25

A la frontière de la Bolivie et de l´Argentine, il existe un triangle blanc, celui des salars. Uyuni, côté bolivien, est le plus grand, et le plus connu. Je ne connais pas celui de Salta en Argentine, mais je peux vous témoigner de la beauté du côté chilien. Enfin, les photos témoigneront pour moi, tant elles sont parlantes.

Une merveille : le désert de l´Atacama

San Pedro de l´Atacama est situé en plein désert. Le désert le plus aride du monde ! Nous sommes entre deux cordillères, tandis que l´anticyclone du Pacifique sud est constant, empêchant les nuages de passer et la pluie d´arriver. Le tropique du Capricorne a également un rôle dans cette aridité, en raison de l´inclinaison de la Terre. Toujours est-il qu´il ne pleut pas (parfois pendant 50 ans !!), et que l´air est très sec (5 à 10% d´humidité, ça change de la Guyane !). Les cactus pointent à l´horizon, la poussière vole. Cette ville pourrait servir de décor à un western. C´est pourtant aujourd'hui le coeur touristique du nord-Chili. Mais ses jours semblent comptés.... le lithium, merveille pour nos batteries, aiguise ici les appétits. Un salar touristique a déjaàété vendu, et les professionnels de la ville sont pessimistes : "dans 10 ans c´est fini !" Vraiment ? Fini les flamants roses se nourrissant dans les lagunes ?

Une merveille : le désert de l´Atacama
Une merveille : le désert de l´Atacama

Fini ces salars spectaculaires ?

Une merveille : le désert de l´Atacama
Une merveille : le désert de l´Atacama

Fini ces lacs enchanteurs entourés de volcans ?

Une merveille : le désert de l´Atacama
Une merveille : le désert de l´Atacama
Une merveille : le désert de l´Atacama

Ce serait bien triste tant cette région est merveilleuse. Nous y sommes restés 4 jours, dont 3 à faire des tours (agence Flamengo, je recommande rarement mais là ils sont bien moins chers que les autres et surtout ils font un tour que les autres ne font pas et c´est pour moi le meilleur !). Nous nous sommes régalés des volcans (la région en compte des centaines), certains ayant leur sommet à plus de 6000 mètres !

Une merveille : le désert de l´Atacama
Une merveille : le désert de l´Atacama

Et j´ai même vu des geysers, de ceux qui envoient de l´eau en l´air de manière spectaculaire (je retire d´ailleurs le titre de geysers à ceux que j´ai vus en Bolivie et au Kenya !).

Une merveille : le désert de l´Atacama
Une merveille : le désert de l´Atacama

Oui, il y a un peu de monde ici et pour le coucher du soleil sur la vallée de la lune...

Une merveille : le désert de l´Atacama
Une merveille : le désert de l´Atacama

Mais il faut en profiter vite, car les jours de ce lieu merveilleux semblent comptés.

Une merveille : le désert de l´Atacama
Une merveille : le désert de l´Atacama
Une merveille : le désert de l´Atacama
Partager cet article
Repost0
28 octobre 2019 1 28 /10 /octobre /2019 15:45

Allez le dernier des 4 Evangiles, plus court que celui de Luc et très différent des 3 autres d´ailleurs.

Déjà il commence avec une prière. Puis c´est directement Jean-Baptiste, mais sans le baptême de Jésus cette fois. Deux des disciples de Jean-Baptiste, André et quelqu'un qui n´est pas nommé, suivent Jésus, le premier rencontrant son frère Simon Pierre et le persuadant de venir avec eux.  Puis Jésus rencontre Philippe et Nathanaël (première fois que je le vois !). Ainsi Jésus a déjà 5 disciples dont 4 sont nommés. Il part pour un mariage à Cana (1ère fois également que je vois cet épisode !) avec sa mère et ses disciples. Celle-ci dit à son fils "ils n´ont plus de vin" et Jésus transforme 6 récipients d'eau en vin. Le 1er miracle est donc très différent !

L´Evangile selon Jean

Il part ensuite à Jérusalem pour la fête juive de la Pâques et chasse les marchands du Temple avec des cordes dont "il fit un fouet". Il explique à Nicodème, à l´aide d´une métaphore, qu´il faut naître de nouveau. Les disciples de Jésus baptisent alors en Judée quand Jean fait de même un peu plus loin. Jésus repart ensuite en Galilée où il est bien accueilli, il y guérit le fils d´un haut-fonctionnaire. Entre-temps il a rencontré une Samaritaine (de petite vertu ? elle a eu 5 maris et vit avec un autre homme) avec qui il discute d'eau, celle-ci voit alors en lui le Messie (à noter que les disciples sont étonnés de le voir parler seul à une femme, ça n´a pas l´air commun a l'époque !). Après avoir guéri un homme paralysé à Jérusalem le jour du Sabbat, Jésus entame un long monologue à destination des autorités juives. Il s´y déclare notamment fils du Père et accuse les Juifs de ne pas vraiment croire. Le livre de Jean a moins de témoignages ou d´histoires, mais elles sont plus développées.

Jésus multiplie les pains pour 5000 hommes, puis il marche sur le lac. La foule lui demande d´autres miracles, mais il répond "je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim". La parabole est longue et incomprise par ses disciples. "Dès lors beaucoup de ses disciples se retirèrent et cessèrent d´aller avec lui". Restent les 12... "et pourtant l´un de vous est le diable ! Il parlait de Judas". L´annonce de la trahison est rapide !

Les frères de Jésus ne le croient pas. Jésus se rend alors à la fête juive des Huttes en secret et se dévoile en enseignant au temple. La foule est alors partagée entre ceux qui croient et les autres. Les chefs juifs essaient de l´arrêter mais les gardes semblent du côté des croyants. Les maîtres de la loi lui présentent une femme adultère pour le piéger... "que celui d´entre vous qui n´a jamais péché lui jette la première pierre". La foule quitte alors le lieu sans lapider cette pauvre femme !
Il s´adresse alors à ceux qui croient en lui, avec un discours pas très enchanteur "vous êtes incapables d´écouter mes paroles. Vous avez pour père le diable (...) Il a été meurtrier dès le commencement (...) quand il dit des mensonges, il parle de la manière qui lui est naturelle, parce qu´il est menteur et père du mensonge". "Ils ramassèrent alors des pierres pour les jeter contre lui". Tu m´étonnes, il n´est pas très pédagogue !
Il guérit ensuite un aveugle de naissance en crachant par terre et en faisant un peu de boue avec sa salive, puis il frotte les yeux de l´aveugle avec cette boue et l´aveugle peut voir. C´était le jour du Sabbat, ce qui provoque la colère des Pharisiens. Jésus utilise alors la parabole du bon berger et des brebis, il enseigne au Temple, tandis que les Pharisiens veulent l´arrêter mais il leur échappe.

Lazare, frère de Marie "cette femme qui répandit du parfum sur les pieds du Seigneur et les essuya avec ses cheveux" et de Marthe, meurt. Jésus va alors à Bethanie, le village de cette famille et il pleure. Il ramène alors Lazare à la vie ! Les chefs Pharisiens continuent de comploter contre lui, alors que Marie nettoie justement les pieds de Jésus avec du cher parfum, ce qui provoque les reproches de Judas. Lazare est ajouté sur la liste des personnes à tuer par les chefs des prêtres ! Jésus entre ensuite sur un ânon a Jérusalem pour la fête de la Pâques. Des Grecs cherchent à le rencontrer tandis qu´une voix descend du ciel "je l´ai déjà glorifié et je le glorifierai de nouveau". Malgré ces signes miraculeux les Juifs ne croient pas en lui. A la veille de Pâques Jésus lave les pieds de ses disciples puis annonce que Judas va le trahir à l´aide d´un morceau de pain "dès que Judas eut pris le morceau, Satan entra en lui" (est-ce donc sa faute ?). Jésus déclare alors "aimez-vous les uns les autres" puis il annonce que Simon Pierre le reniera 3 fois.

Il rassure néanmoins ses disciples sur sa destination "auprès du Père" Ce sont ses "amis" d´après une parabole de la vigne et des rameaux. "Si le monde a de la haine pour vous, sachez qu´il m´a haï avant vous (...) maintenant, ils n´ont pas d´excuse pour leur péché". Etrange. Il prévient alors des persécutions qu´ils vont subir, de l´exclusion des synagogues aux assassinats "et même le moment viendra où ceux qui vous tueront s´imagineront servir Dieu de cette façon" Beau message aux terroristes ! Il annonce aussi l´arrivée future de l´Esprit de vérité. Ce sont de longs monologues, avec moins de paraboles que les autres Evangiles.
Quelques phrases attirent le regard comme "j´ai vaincu le monde !". Il prie ensuite le Père pour ses disciples et ceux qui croient en lui. 

Jésus est ensuite arrêté en raison de la trahison de Judas, Simon Pierre blessant Malchus, un serviteur d´un grand-prêtre pendant l´arrestation. Jésus est emmené chez Hanne, beau-père de Caïphe (le grand-prêtre). Il est interrogé avant d'être envoyé à Pilate qui ne voit pas de raison pour le condamner. Mais les Juifs insistent et préfèrent libérer Barrabas. Simon Pierre le renie 3 fois. Jésus est fouetté, on lui met un manteau rouge et une couronne de branches épineuses, des soldats le giflent. Pilate essaie à nouveau de l´innocenter mais les chefs des prêtres préfèrent le clouer sur une croix au Golgotha, avec l´inscription "Jésus de Nazareth le roi des Juifs". Les soldats partagent ses habits tandis que Jésus "dut porter lui-même sa croix pour sortir de la ville". C´est la 1ère fois que je lis cet épisode des plus connus pourtant ! Et ça tient en une phrase ! Il voit sa mère, un disciple, la soeur de sa mère, Marie la femme de Clopas et Marie du village de Magdala près de la croix. Apres avoir pris du vinaigre Jésus meurt et un soldat perce son torse. Il est mis au tombeau par Joseph d'Arimathée et Nicodème. 
Marie Magdala trouve le tombeau vide le dimanche matin, Jésus se montre alors à elle, puis à ses disciples. Thomas ne l´a pas vu (et il ne croit que ce qu´il voit), ce qui pousse Jésus à revenir une semaine plus tard. Il se montre à nouveau à 7 de ses disciples sur le lac de Tibériade où il leur permet de pêcher 153 poissons ! Ils partagent un barbecue avant que jésus ne vérifie l´amour de Simon Pierre. Une conclusion déclare que "Jésus a encore fait beaucoup d´autres choses".

 

Les 4 Evangiles, c´est fait ! J´en reparlerai plus tard néanmoins, car ça me conforte dans ma prise de décision sur la thématique. 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2019 6 26 /10 /octobre /2019 13:19

C´est reparti pour le troisième Evangile ! Le plus long et détaillé des 4, et pour cause, Luc annonce dans son introduction "je me suis renseigné exactement sur tout ce qui est arrivé". Il écrit d´ailleurs pour quelqu'un, puisqu'il commence son récit par "Cher Théophile" (son protecteur ou mécène peut-être ?).

L´Ange Gabriel annonce à un vieux prêtre nommé Zacharie que sa femme va enfin pouvoir enfanter, et cet enfant, Jean, "sera un grand serviteur du Seigneur. Il ne boira ni vin, ni aucune autre boisson fermentée". Zacharie est dubitatif "je suis vieux et ma femme aussi est âgée". L´Ange Gabriel le fait alors devenir muet car il ne le croit pas ! (mec, y´a un ange qui apparaît, crois-le sur parole !) Après l´annonce de la naissance de Jean-Baptiste, l´Ange Gabriel est à nouveau envoyé par Dieu pour annoncer celle de Jésus. Sa mère, Marie, habite à Nazareth, fiancée à Joseph (un descendant du roi David). Marie dit à l´ange : "Comment cela sera-t-il possible, puisque je suis vierge ?" Bonne question ! L´Ange lui répond : "le Saint-Esprit viendra sur toi" Hum, coquin le Saint-Esprit ! L´Ange lui fait alors une comparaison avec sa parente Elisabeth, femme de Zacharie.

L´annonciation par Le Caravage

L´annonciation par Le Caravage

De ce fait, Marie rend visite à Elisabeth en Judée, et celle-ci ressent le Saint-Esprit dès que Marie parle ! Elles restent 3 mois ensemble. Vient alors la naissance de Jean-Baptiste, qui est circoncis le huitième jour. Son père retrouve alors la parole.

Joseph part ensuite à Bethléem, son village de naissance, pour se faire recenser (décision de l´Empereur Auguste). Jésus naît à ce moment là, et comme il n´y avait plus de place dans l´abri destiné aux voyageurs, Marie met son fils au monde... dans une crèche ! 
Un ange apparaît alors à des bergers pour leur annoncer la nouvelle (puis une troupe nombreuse d´anges du ciel). Ils vont alors voir Jésus à Bethléem. Le 8ème jour Jésus est circoncis et on lui donne son nom.

Je détaille beaucoup cette partie, c´est qu´elle est inexistante chez Marc et Matthieu ! Là on apprend que Jean-Baptiste et Jésus sont proches parents, et qu´ils ont quasiment le même âge. Leurs parents connaissaient leur arrivée avant la naissance, les anges ayant un gros rôle ici.

Joseph et Marie partent alors à Jérusalem pour présenter leur enfant au Temple et offrir un sacrifice (une paire de tourterelles ou deux jeunes pigeons !). Siméon les rencontre et fait une prophétie : "il sera un signe de Dieu auquel les gens s'opposeront (...) quant à toi, Marie, ta douleur te transpercera l´âme comme une épée". Spoileur le Siméon ! 
A 12 ans Jésus est emmené à Jérusalem pour la fête de la Pâques. Ses parents l'oublient (maman j´ai raté la caravane ?) et le recherchent après une journée de marche ! Le 3ème jour ils le trouvent au milieu des maîtres de la loi dans le Temple. Quand ses parents lui demandent pourquoi il a fait cela, il répond "Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ?" Ses parents ne comprennent pas.
L´enfance de Jésus est pour la première (et seule fois) des Evangiles évoquée ici.

Vient ensuite la prédication de Jean-Baptiste (voir Mathieu, bande de serpents etc !). Hérode le met très vite en prison en raison de ses critiques sur son mariage. Jésus est alors baptisé (mais par qui du coup ? mystère !) et le Saint-Esprit descend sur lui "comme une colombe". Vient ensuite la généalogie de Jésus (76 prénoms pour arriver à Dieu ! avec David, Jacob, Mathusalem et Adam !). Il est ensuite tenté par le diable puis enseigne à 30 ans environ dans les synagogues de Galilée. Nazareth le rejette (ils mènent Jésus au somment d´une colline pour "le précipiter dans le vide" !)
C´est ensuite le début des miracles : il guérit un homme tourmenté par un esprit mauvais et beaucoup de malades à Capernaum, un lépreux, un homme paralysé... Il aide Simon Pierre à prendre beaucoup de poissons, et avec les autres pêcheurs Jacques et Jean, ils suivent Jésus : ce sont les premiers disciples. Jésus mange ensuite avec le collecteur d´impôts Levi ce qui entraîne la colère des Pharisiens, pas contents non plus lorsque Jésus permet à ses disciples de manger des grains de blé quand ceux-ci ont faim alors que c´est le Sabbat, ou quand Jésus guérit une main paralysée le même jour (n´ont-ils pas de coeur ces Pharisiens !?)

Jésus choisit ensuite ses 12 apôtres (Thadée chez Matthieu et Marc devient Jude chez Luc !) puis il enseigne : aimez vos ennemis, tendez l´autre joue, prêtez sans rien espérer en retour, ne jugez pas et pardonnez aux autres. Bon Jésus utilise toujours le terme d´hypocrites pour celui qui ne voit pas la poutre dans son oeil... Il guérit ensuite un serviteur d´un officier romain puis il ressuscite un homme. Chez Simon le Pharisien Jésus se fait laver les pieds par une femme de mauvaise réputation a qui il pardonne. Luc énumère alors la liste des femmes qui accompagnent Jésus (!) : Marie de Magdala (guérie de 7 mauvais esprits), Jeanne, Suzanne et plusieurs autres. C´est la première fois que je vois cette liste !
Viennent ensuite les paraboles (semeur, lampe), ses proches qui veulent le voir, il apaise une tempête, guérit un homme possédé par des esprits mauvais (envoyés dans les cochons qui vont se jeter dans un lac, à la grande colère des propriétaires porcins !), une femme qui saigne depuis 12 ans et il ressuscite une petite fille.

Il envoie alors ses 12 disciples guérir et prêcher "partout où les gens refuseront de vous accueillir, quittez leur ville et secouer la poussière de vos pieds : ce sera un avertissement pour eux". Menaçant ! Il nourrit 5000 hommes avec 5 pains et 2 poissons, ce qui fait dire à Pierre que Jésus est le Messie ! (enfin !) Après avoir annoncé sa mort et sa résurrection 2 fois survient l´épisode de la transfiguration. La scène de la guérison d´un enfant épileptique est la même que dans Matthieu et Marc "gens mauvais et sans foi que vous êtes ! combien de temps encore devrais-je vous supporter ?" (parle-t-il ici de ses disciples ou de la population en général ?) Plusieurs sont alors ceux qui veulent suivre Jésus, il les oblige à le faire tout de suite (un homme doit pourtant enterrer son père, un autre dire adieu à sa famille.... surprenant).
D´après Luc Jésus envoie 72 hommes en binôme dans toutes les villes où il devait se rendre (chez Matthieu ce sont les 12 disciples), avec la même menace quand ils secouent la poussière de leurs chaussures. Il menace aussi les villes de Chorazin et Bethsaida, ainsi que Capermaum "tu seras abaissé jusqu'au monde des morts". Il est moins peace and love tout d´un coup !
Vient ensuite pour la première fois la parabole du bon samaritain qui prend soin d´un homme blessé. Jésus propose alors un "Notre Père" allégé et explique qu´il faut demander pour recevoir (plutôt un bon texte). Il fait ensuite des paraboles sur les mauvais esprits et la lampe. La suite m´ennuie un peu : épisode de tension avec les Pharisiens qui lui reprochent de ne pas s´être lavé avant le repas ("malheur à vous" est répété 6 fois !). Un passage également bizarre ensuite, alors que Jésus rappelle à la foule que c´est Dieu qu´il faut craindre "ne vend-on pas cinq moineaux pour deux sous. Cependant Dieu n'en oublie pas un seul. Et même vos cheveux sont tous comptés. N'ayez donc pas peur : vous valez plus que beaucoup de moineaux !". Pas compris ! (Jean-Claude Van Damme, help !) Puis il explique que celui qui "aura fait insulte au Saint-Esprit ne recevra pas de pardon" Ca m´embête aussi !
Après une parabole sur la richesse (c´est décidément communiste ce livre !.... enfin, les communistes et la religion....) il dit que les gens doivent se tenir prêts à agir comme des serviteurs avec leur maître (ah, c´est moins coco d´un coup !)
S´en suit un nouveau passage étrange : "je suis venu apporter un feu sur la terre ... Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre ? Non, je vous le dis, mais la division". Ce passage est en plus suivi par des attaques contre la foule qui lit la météo "hypocrites ! vous êtes capables de comprendre ce que signifient les aspects de la terre et du ciel, ; alors pourquoi ne comprenez-vous pas le sens du temps présent ?" J'avoue que ces deux paragraphes m´attristent beaucoup.

 

Après une parabole d´un figuier sans figues (pas maudit pas Jésus cette fois !), il guérit une femme infirme le jour du Sabbat et déclame 2 nouvelles paraboles (graine de moutarde et levain). Jésus explique aussi que peu de gens sont invités au Royaume de Dieu "c'est là que vous pleurerez et grincerez des dents"... Des Pharisiens lui déconseillent d´aller à Jérusalem car Hérode veut le faire mourir. Réponse de Jésus : "allez dire à cette espèce de renard" !!!!! Autant le début de l'Evangile était conforme à mes attentes, autant toutes ces parties vont à l´encontre de ce que j´imaginais !
Il guérit ensuite à nouveau un malade le jour du Sabbat devant des chefs Pharisiens (à croire qu´il le fait exprès !). Le parabole du grand repas est plus logique que chez Matthieu : ses invités l´ayant abandonné, un maître de maison invite tous les pauvres de la ville pour qu´il ne reste rien pour les invités originels (c´est plus logique mais ça reste pas très compréhensif pour les invités !). 

Les paraboles du mouton perdu, de la pièce perdue et du fils perdu et retrouvé sont parlantes (cf. Matthieu). "Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l´argent" ajoute-t-il. L´enchaînement me gêne ENORMEMENT "les Pharisiens entendaient toutes ces paroles et se moquaient de Jésus, car ils aimaient l´argent". Hum, paye une caricature historique, avec toutes les conséquences que l´on connaît.
Pour la première fois je lis l´épisode de Lazare, qui se retrouve à côté d´Abraham alors qu´il était très pauvre sur Terre. Son maître, très riche, part en enfer, et il souhaite prévenir ses frères de changer de comportement pour ne pas finir comme lui. Mais Abraham rappelle que Moïse et les prophètes ont déjà été envoyés.
Passage intéressant ensuite, quand Jésus dit "il est inévitable qu´il y ait des faits qui entraînent les hommes à pêcher" Il faut regretter, et alors on sera pardonné. Jésus guérit ensuite 10 lépreux avant d´expliquer que le jour où le Fils de l´homme doit apparaître "où sera le cadavre, là aussi se rassembleront les vautours". Etrange.

Après deux paraboles (la veuve et le juge,le Pharisien et le collecteur d´impôts.... je vais finir par croire que Jésus n´aime pas les Juifs...), il annonce une 3ème fois sa mort avant de guérir un aveugle. Zachée, chef des collecteurs d´impôts, décide après sa rencontre avec Jésus de verser la moitié de sa fortune aux pauvres. Vient alors la parabole des pièces données aux serviteurs (cf. Matthieu), toujours injuste selon moi.
Jésus part à Jérusalem et pleure sur la ville (en annonçant sa destruction). Il chasse ensuite les marchands du temple "vous en avez fait une caverne de voleurs" et y enseigne. Le texte est alors très similaire à Matthieu.
 

Satan entre alors dans Judas Iscariote pour qu´il livre Jésus aux chefs des prêtres (c´est pas de sa faute alors ?!). Vient la Cène à Pâques (il rompit le pain...) où il assure que "celui qui me trahit est ici, à table avec moi" et que Pierre va le renier 3 fois. Jésus part prier au mont des Oliviers où un ange lui apparaît pour le fortifier. Jésus est alors saisi d´angoisse et sa sueur devient comme des gouttes de sang (!). Il est arrêté, il guérit néanmoins l´oreille d´un grand prêtre qu´un de ses compagnons avait coupée avec une épée ! Pierre le renie 3 fois, et Jésus le regarde fixement. Il est insulté et battu par des gardes, jugé par les prêtres et envoyé à Pilate. Celui-ci ne veut pas le condamner et l´envoie à Hérode (c´est nouveau ça !). Lui souhaite voir Jésus accomplir des miracles mais il ne fait rien, on le renvoie à Pilate qui veut simplement le battre à coups de fouet, mais la foule insiste pour le clouer sur la croix. Il est cloué et on inscrit au-dessus de lui "celui-ci est le roi des Juifs". L´un des malfaiteurs à ses cotés le reconnaît et croit en lui.
Le soleil cesse de briller à midi, jusque 15 heures. Jésus dit "Père, je remets mon esprit entre tes mains" puis meurt. Il est mis au tombeau. 3 jours plus tard le corps de Jésus a disparu. Les 3 femmes, Marie de Magdala, Jeanne et Marie mère de Jacques, y voient deux hommes aux vêtements brillants leur annonçant la résurrection.
Sur le chemin d´Emmaus, deux disciples rencontrent Jésus mais ne le reconnaissent pas "gens sans intelligence, que vous êtes lents à croire tout ce qu´ont annoncé les prophètes". Ils le reconnaissent finalement quand il rompt le pain (et il disparaît tout d'un coup !). 

Le repas d´Emmaus par Le Caravage

Le repas d´Emmaus par Le Caravage

Les disciples se réunissent alors quand Jésus apparaît. Il leur demande "avez-vous quelque chose à manger ?" Après un dernier discours, ils sortent de la ville, Jésus les bénit et est enlevé au ciel.

Woh, beaucoup de choses hein ! Du bien, et aussi beaucoup de passages qui ne me plaisent pas !

Partager cet article
Repost0

Plus De Blogs