25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 00:36

2092600633_small_1.jpgPetite visite de Londres hier en compagnie de Caroline et de Rudy, les Espagnoles n'étant pas très motivées... Au départ une sortie entre français m'embête franchement. Le fait de parler français, ce n'est pas pour cela que je suis là. Oui, mais voilà. Le billet est à 13 pounds, et une petite sortie ne fait jamais de mal. Le réveil à 6 heures me fait regretter quelques minutes ma décision. On part à 7H15 de la réception de Park Wood pour récupérer notre bus à 8h05 à la station de Canterbury. Les bus ne sont pas encore éveillés, nous savons que nous devons marcher. Mais nous ignorons encore que nous allons devoir courir ! Une petite course matinale dans les rues quasi-désertes de Canterbury...ça vous donne du punch pour la suite ! Sur la route, je me retrouve à parler de la Bavière avec une Allemande assise en face de moi. Réflexe Erasmus de parler avec des inconnus. La suite, c'est du sommeil.
J'ai une première vision assez négative de Londres. On se balade dans le quartier des magasins, Soho. Les bouchons de Londres sont juste à côté de nous. Bruit et odeur difficilement acceptable pour le touriste que je suis aujourd'hui. Heureusement, on part assez vite. La suite sera quasi-parfaite. Buckingham Palace, Big Ben, Westminster. Pas très original, mais c'est une valeur sûre ! On ne prend pas le métro (trop cher !), du coup on marche de parc en parc. Hyde Parc, St James Parc, on se pose dans les transats croyant que c'est gratuit. Un mec vient nous voir et nous explique que rien n'est gratuit à Londres ! 1€50 pour 2 heures de transat, ce n'est pas fair-play !
Mais finalement quelque chose est gratuit à Londres : les musées ! Alors là, ça fait plaisir. La National Gallery nous attend. Je pleure en apprenant que les ambassadeurs d'Holbein (cf. article plus loin) sont actuellement dans l'exposition temporaire qui est payante. Mais De Vinci, Le Caravage, Titien, Vermeer, Poussin, Velasquez, Turner, Rembrandt, Rubens, Manet, Monet, Seurat, Pissaro, Cézanne, Gauguin ou Van Gogh (ah les cyprès...) me satisfont très vite ! Le musée est trop grand, le temps passe trop vite, la fin est une grand accélération. Je reviendrai !
Notre bus est à 20h30, on peut manger à Mc Do. Les frites me changent des pâtes ! Fin de l'épisode avec une discussion sur l'indépendance de la Wallonie et du Nord-Pas-de-Calais avec une Belge !

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 00:35

2089920995_small_1.jpgCette photo me fait peur. Je la regarde depuis quelques minutes et j'ai donc décidé d'en faire un article. Non pas que le sujet principal soit intéressant. Mais le tableau en lui-même est extraordinaire.
Regardez autour du personnage central, le flou artistique des autres personnages, comme s'il n'avait pas d'importance. Cela ressemble à une soirée dans une maison, grâce aux détails des ballons.
Au milieu de tout cela, notre personnage. Nous l'appellerons Jérémy pour faciliter la compréhension. Donc Jérémy est véritablement statique, en totale contradiction avec le reste du tableau. Son regard attire l'oeil. Un mélange de plaisir et de tristesse difficilement reconnaissable. Un petit sourire mais pas trop. D'où la question que nous pose ce tableau ? Est-il heureux ?
Je pense que oui. Toute la foule qui l'entoure semble joyeuse, l'univers dans son ensemble apparaît agréable. Certes le personnage se pose des questions, mais qui ne s'en pose pas ? Enfin d'après les rumeurs, Jérémy était cette année là en Erasmus. Le chanceux !

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 00:34

2088444631_small_1.jpgIl n'y a pas à dire, une boîte de nuit dans l'université, ça change la vie...

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 19:25

P1020308Aller à Londres simplement pour la soirée, idée folle. Surtout que le club s'appelle la Fabric. Le genre de club qui ouvre à 23 heures et qui ferme à midi... Le genre de club où la queue commence devant la porte (jusque là logique) et qui continue encore et toujours. On tourne au coin de la rue, puis d'une deuxième rue. Tout un quartier de queue (hum hum) avec des espaces entre les portes des restaurants. Des vigiles partout dans le quartier dès fois que tu voudrais essayer de doubler (dommage Paolo !)
La fine équipe s'en va donc à 18H40, elle est en retard pour changer et prend le taxi pour ne pas manquer le bus. 2 heures plus tard, nous voici dans Londres à chercher ce fameux club. On a rencontré un dj dans le bus qui nous explique comment y aller. Bien sympa, il nous propose même d'aller où il joue, et nous offre des VIP. Mais nous sommes là pour la Fabric !
De gauche à droite : Paolo, Alicia, Sean, Tiphaine. Un Italien, une Espagnole, un Trinitéen, une Française.
Avant de rentrer, mes collègues descendent rapidement les bouteilles, Sean fait partager sa spécialité locale. Sur le coup je ne sens rien mais une fois dans le club ça fait mal. Drôle de sensation. Un peu tout démonté, je déambule dans la boîte, je visite, je me perds. Jusque 4 heures les choses se passent bien. Ensuite la fatigue fait son oeuvre, la techno commence à trop résonner dans mes oreilles... Luciano est le dj de la soirée, Paolo adore, moi je ne connais pas trop ! Les couples se forment, histoire franco-italienne. A 7 heures, on se retrouve pour quitter le club et rechercher notre bus. Avec la demi-heure de retard habituelle, on doit prendre un taxi, qui est en fait moins cher que le métro...
Retour à 11 heures dans l'appartement, c'est l'heure d'aller se coucher. Physiquement c'est un week-end qui risque de laisser des traces. Demain matin, cours à 9 heures, la côte est de 2 sur 4 que je ne me lève pas... ^^

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 13:55

P1020250Déjà des vidéos récemment, et puis j'ai une petite envie d'écrire...
Lundi cela fera un mois que je suis arrivé ici. L'heure d'un petit bilan.

Concernant l'adaptation à la langue et au coutume régionale je me met un 16 sur 20. Oui, 16 en anglais, je bat mon record ! Les bases de l'anglais sont enregistrées, je commence à comprendre 90% des discussions entre les Erasmus. Certes, avec les anglais ou les Américains c'est différents. Mais les choses évoluent dans le bon sens. Et j'ai encore 8 mois devant moi, pas d'inquiétude de ce côté là !

Concernant les études, 8 sur 20. Le fait d'avoir manqué deux cours cette semaine méritait une sanction. Je ne suis pas sorti mercredi soir. Je sais, ce n'est pas cher payé, mais je reste un Erasmus ! Donc mardi matin et mercredi matin j'ai oublié de me réveiller, en sachant que le mercredi aprem je suis en week-end... Heureusement, j'ai pu récupérer le cours de mardi, mais pas celui de mercredi... J'ai également deux essais à rendre pour début novembre mais je n'ai pas encore choisi mon sujet. Bref, peut mieux faire !

Du côté des fêtes, un beau 19 sur 20. Là, je pense être l'un des champions ici. Plusieurs fois on m'a demandé comment je faisais pour être là à chaque fois, pour être au courant de toutes les soirées. On commence à me demander où je vais pour savoir si les gens y vont ! J'ai l'avantage d'avoir une bonne collocation, et les gros réseaux pourvoyeurs de soirée sont des amis Facebook. Et ici, être sans Facebook c'est pire que de ne pas savoir parler anglais ! Surtout, les gens se rappellent de mon prénom, même si moi j'ai beaucoup de mal avec cela !

Enfin, les filles, 10 sur 20. Pour le moment je n'ai rien tenté, donc je n'ai pas échoué, ni réussi. Je pensais avoir trouvé la demoiselle intéressante mais la soirée de lundi en boîte m'a tempéré (cause : excès de boisson alcoolisé, je sais c'est un principe à la con mais celui-là c'est le seul vrai principe que j'ai...) Ensuite beaucoup de filles ici sont casées dans leur pays. Je sais, on n'avait pas le droit, c'était écrit sur le contrat Erasmus : "prière de venir célibataire !" Mais on ne lit jamais vraiment les contrats, on se contente de les signer après avoir écrit Lu et approuvé...

Pour le moment cela reste donc le paradis, 13,25 de moyenne mais avec les coefficients 2 pour les fêtes et la langue (cause Erasmus) ça donne 14,67, mention bien. Il reste maintenant à visiter Londres (ce soir on va y faire un tour) et à accueillir quelques français pour leur faire découvrir ce petit paradis. La période de réservation est ouverte, j'ai déjà un inscrit, vous êtes les bienvenues !

(PS : sur la photo, c'est mon Tandem, c'est à dire la fille qui apprend le français et qui m'apprend l'anglais. Elle est bien sympa, drôle mais n'imaginez pas des choses auquel je n'ai pas pensé !)

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 17:22

J'écris pour moi. J'écris sur ma vie. Et donc j'écris aussi sur vous, puisque vous êtes ma vie. (oh c mignon !)
Maintenant que je suis de l'autre côté, c'est différent. J'entends moins vos commentaires orales, vos suggestions, le "ah j'ai bien aimé cet article !". Ou alors "mwé bof celui-là".
Je ne sais pas ce que vous pensez de ce dernier mois. J'essaie d'écrire un peu sur tout, de vous expliquer comment cela se passe, d'alterner texte, photo et vidéo. Enfin, je fais un peu comme ça m'arrange sur le coup...
Mais vous là-dedans, vous en pensez quoi ? Je ne sais pas si vous aimez les vidéo ou si le temps de chargement vous empêche de les regarder... Je ne sais pas si vous aimez lire des longs textes ou si vous préférez les photos...
D'ordinaire je ne suis pas fan de ce genre d'article, qui appelle aux réactions. Mais vous êtes loin en ce moment.
Que voulez-vous ? Les sorties, les cours, l'adaptation à la langue, mes pensées, mon regard sur la France, les lièvres, des photos ou plus de vidéo ou plus de texte ? Enfin, voilà juste pour avoir votre avis pour mieux vous satisfaire !
Au plaisir les fans !

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 00:45

Je reste sur une soirée qui m'a laissé un goût un peu bizarre dans la bouche. Non, cet article n'a aucun rapport avec le précédent, étant donné que je ne les pas croisé... (sorry pour les fans d'histoire romantique)
Donc hier soir je m'en vais faire un tour au K-Bar, en compagnie d'Alicia et de sa soeur. Nous rejoignons deux françaises et un grec qui ne tarde pas à partir. Les discussions sont portées sur le look des anglaises que l'on croise, souvent en mini-jupe rose ou jaune. Très vite, Peggy la cochonne devient un rituel. Personnellement je n'aime pas trop me moquer des gens, surtout quand je ne les connais pas. Mais jusqu'ici ça passe.
Nous devons aller à une soirée. Moi je suis ce soir. Je reprends un peu mon attitude du départ, j'écoute les conversations, surtout quand elle ne m'intéresse pas. La soirée se déroule dans une maison aux allures de châteaux. Manque de chance, c'est organisé par des français. Oui, j'essaie d'éviter les Français en ce moment, ce n'est pas bon pour mon anglais ! Surtout que l'on y retrouve 80% de français, dont beaucoup de Science-Po Lille.

La lutte des classes, vous connaissez ? D'un côté Science-Po, de l'autre les français des classes moyennes. Des deux côtés un mépris pour l'autre classe. Alors ça va bientôt partir en cacahuète. Au milieu de tout ça il y a moi. Comme toujours j'écoute, je ne prend pas parti. Certains Science-Po viennent me parler, on s'est déjà croisé plusieurs fois. Mais ils ne savent pas tous que je suis anglais. Alors ça balance sur les autres français, qui ne savent pas s'amuser. Et puis il y a les groupes avec qui je reste. Une qui me dit : "non, mais regarde moi ces gamins de 5 ans." Un autre : "oh lui c'est un con". J'essaie pourtant de leur ouvrir l'esprit : "mais non tu ne le connais pas vraiment..." Si, si, je l'ai entendu parler tout à l'heure, c'est un con".
Donc ceux qui font Science-Po sont des cons, de même que ceux qui font Erasmus... Personnellement je pense que ces les Français d'ici qui sont parfois cons. Il reste ensemble, il ne se tourne pas vers l'extérieur. Même si des anglais sont là, ils parlent français. Et puis surtout les français pensent le mal sur l'autre. Heureusement, Alicia décide de partir et je la suis sans hésiter. Cette soirée, ce n'était pas pour moi.

Sur la route du retour, je croise Paloma, l'une des Espagnoles avec qui je reste assez souvent. Elle est seule, c'est étrange. Je lui demande ce qui se passe. Elle a l'air paniqué. Elle me parle d'un garçon, qui lui a pris le bras d'une façon agressive. Elle commence à pleurer. On croise Raquel et Janire pour reformer le quatuor. Là, elles se mettent à parler en Espagnol. D'ordinaire j'aurai dit : Speak English ! Mais j'ai senti que ce n'était pas le moment. Apparemment plus de peur que de mal, mais elles sont bien stressées.
Voilà comment s'achève une soirée un peu étrange, qui ne sera pas la meilleure de cette année. Un bon début, des français, une cours de récréation et un début d'agression.

Pour les fans de romantisme, le retour des aventures lièvresques...au prochain épisode ! (J'espère !)

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 00:45

2067417876_small_1.jpgTiens je m'ennuie. Ça ne m'était pas arrivé depuis quelques temps. Bon, il y a bien ce bouquin de 700 pages sur la guerre civil américaine qui m'attend, mais personnellement je ne l'attend pas. Alors je cherche des choses à faire pour avoir bonne conscience. Je repasse. Voilà ça c'est fait. Toujours rien. Je regarde un peu sur Internet, je matte deux, trois blogs qui n'avancent pas. Je squatte sur Facebook, je matte MSN. Non, pas trop envie de parler en fait. Je vais sur l'équipe, France Football, Le Monde avec l'espoir d'un article sensationnel. Mais ça n'a pas trop évolué depuis une heure. Je vais écrire un article. Sur quoi, sur qui ? Je n'écris pas trop d'article sur les gens donc sur quoi ? Pfff, je m'ennuie, c'est une bonne idée d'article çà ?
J'ai envie de rien. J'attends un appel, un message pour savoir que faire ce soir. Je n'ai rien pour l'instant. Enfin il y a bien une soirée dans un des bars de la fac mais je ne suis pas trop motivé. Alors j'attends. Je regarde à la fenêtre, environ toutes les dix minutes. Je bloque, je réfléchis à l'Angleterre, à la France, à moi, peut-être même à toi qui sais. Depuis trois semaines c'est fête chaque soir, c'est rencontre, c'est vacance. Mais c'est pas la France. C'est pas vous.
Je suis ici pour l'anglais, pour découvrir une autre vision du monde, une autre façon de vivre, un autre enseignement, Erasmus. Tiens, je pourrai faire de l'anglais. Pfff, non en fait, je n'ai pas envie de lire. Je pourrai mater un film mais rien ne me dit. Y'a du bruit dans le couloir, j'entends des voies. Je sors ? Non, pas envie de parler j'ai déjà dit.

Hier j'ai vu une fille. Oui forcément il y a toujours une fille dans ces moments là, dans mes moments là. J'ai été subjugué par sa beauté. Une espagnole, brune. Je peux vous en parler, l'avantage c'est qu'ici on ne connait pas mon blog. Donc je ne crains rien, hormis vos remarques ! Cette fille m'a retourné la tête comme ça m'arrive de temps à autre. Du genre à en rêver la nuit et penser à elle au réveil. Sensation étrange. Je vois son visage, ses yeux, son sourire. Alors quand je bloque sur ma fenêtre ce n'est pas à toi que je pense (sorry) mais à elle. Alors si ce soir je ne sais pas où je sors, c'est parce que je ne sais pas où elle sort. Et si je ne veux pas lire, c'est pour être sur qu'au moment où elle sera sur facebook j'y serai ! Oui il y a une réponse' à tout.

Ce que j'adore par-dessus tout, c'est me faire des films, c'est d'imaginer, de rêver. Au moins dans les rêves cela se passe toujours bien. Alors j'imagine la recroiser, qu'elle soit tombée sous mon charme. J'imagine qu'elle vienne m'embrasser sans en demander la permission. J'imagine une soirée romantique en tête à tête avec elle, caresser son visage, les yeux dans les yeux. J'adore imaginer des moments comme cela. Désolé pour vous, pauvre lecteur, qui subissez les rêves et les espoirs (mais pas encore les pleurnicheries) d'un garçon romantique un peu trop timide.
Pourtant hier je me suis dit que je n'avais rien à perdre, que c'est une année Erasmus. Mais je lui dit quoi ? Déjà en français je ne sais pas quoi dire dans ces moments là, alors en anglais... On parle de chose banale. Elle veux prendre une photo avec moi, apparemment ça lui fait plaisir. Si elle savait combien ça l'ait pour moi également !

Je pense que ce blog évoluera un peu comme cela. Je vais bientôt ne plus rien vous cacher. D'ordinaire je ne pouvais pas tout dire car les acteurs étaient également mes lecteurs. Là je sais que vous n'êtes que mes lecteurs. Et vous pourrez suivre un feuilleton un peu spécial, avec des acteurs que vous ne connaissez pas. Hormis le personnage principal de la série, à savoir moi.

PS : ce message s'autodétruira peut-être très vite. Mais ça m'a fait plaisir de vous parler !

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 09:15

2064634324 small 2Je pensais qu'à 50 dans une cuisine, ça ne rentrait pas...
Quand il n'y a plus de place, il y en a encore !

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 09:18

2062025682_small_1.jpgImaginez un instant Rocco se retrouvant chez les moines... J'ai mieux ! Jérémy va faire sa lessive et va même repasser ensuite ! Les seules questions qu'il se pose : Comment ça marche ? La lumière s'éteint, l'eau est chaude ? Quel vêtement peut-on mettre au sèche-linge ?
Parfois je me dis que les hommes préhistoriques avaient tout bon. Pas besoin de se laver, pas besoin de se changer, de suivre la mode, de nettoyer la maison, de se couper les cheveux...
Et puis surtout il n'y avait pas d'étudiants qui touchait à leurs affaires pour pouvoir faire une machine ! Tout çà pour deux minutes de retard ! Ah, les jeunes d'asteur...

Partager cet article
Repost0

Plus De Blogs