1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 21:27

Quentin Tarantino, Kill Bill 1 (2003) : 13,5.

 

Dans la petite chapelle de Two Pines perdue au milieu du désert, à El Paso (Texas) alors que se déroule la répétition d'une cérémonie de mariage, des assassins surgissent et tirent impitoyablement et sans raison apparente sur toutes les personnes présentes. La Mariée (Uma Thurman), qui est enceinte lors de l'événement, survit à ses blessures mais sombre dans le coma. Toutefois, la Mariée n'est pas une personne ordinaire. Autrefois tueuse à gages dans une organisation secrète, la Deadly Viper Assassination Squad, elle est une combattante hors pair. Sortant du coma quatre années plus tard, elle n'a plus qu'un seul but : se venger de ses anciens complices, dans lesquels elle a reconnu les assassins de la noce, et surtout, tuer Bill (David Carradine), leur chef à tous, qui est également le père de son enfant.

La Mariée se rend chez son ancienne partenaire Vernita Green (Vivica A. Fox) et s'engage dans un impitoyable combat qui n'est interrompu que par l'arrivée de Nikki, la fille de Vernita, âgée de quatre ans. Les deux femmes conviennent de reprendre leur duel plus tard dans la soirée mais Vernita tire sur la Mariée, qui riposte en lui lançant un couteau en pleine poitrine, la tuant sur le coup. Nikki, attirée par le bruit du coup de feu, découvre la scène et la Mariée lui dit qu'elle a tué sa mère pour une bonne raison mais qu'elle comprendra si Nikki vient se venger d'elle quand elle sera plus âgée.

Des flashbacks dépeignent ensuite l'arrivée de deux policiers locaux sur les lieux du massacre de la chapelle et leur découverte que la Mariée est encore en vie ; la tentative de meurtre d'Elle Driver (Daryl Hannah), autre membre de la Deadly Viper Assassination Squad, sur la Mariée, qui est dans le coma à l'hôpital, tentative interrompue par un coup de téléphone de Bill qui annule sa mission ; la sortie du coma, quatre ans plus tard, de la Mariée, qui découvre avec horreur qu'elle n'est plus enceinte, et son évasion de l'hôpital.

La Mariée décide de se venger de ses anciens complices qui ont tué son fiancé ainsi que, l'enfant qu'elle portait, et fait une liste des cinq personnes qu'elle doit tuer (O-Ren Ishii, Vernita Green, Budd, Elle Driver et Bill). Sa première cible est O-Ren Ishii (Lucy Liu), qui est entretemps devenue la reine de la pègre de Tokyo. Une séquence animée raconte l'histoire d'O-Ren Ishii. La Mariée commence par se rendre à Okinawa, où elle persuade Hattori Hanzo (Sonny Chiba), célèbre forgeron désormais retiré, de lui forger un katana. Elle va ensuite à Tokyo où, dans un restaurant-club musical, elle affronte tout le gang d'O-Ren Ishii, « les 88 fous », et tue ou blesse gravement tous ses adversaires. Elle affronte ensuite O-Ren Ishii dans un duel au katana qu'elle finit par remporter en scalpant son adversaire. La Mariée interroge Sofie Fatale (Julie Dreyfus), lieutenant d'O-Ren Ishii à qui elle a coupé un bras, pour qu'elle lui révèle où se trouvent les autres membres de la Deadly Viper Assassination Squad en échange de la vie sauve. Le premier film se termine sur Bill demandant à Sofie Fatale si la Mariée sait que sa fille est encore en vie.

 

Comme toujours, une bonne B.O. même si ce n’est pas mon film préféré de Quentin Tarantino.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 21:27

Quentin Tarantino, Kill Bill 2 (2004) : 13,5.

Le volume 2 s'ouvre sur l'arrivée de Bill à la chapelle de Two Pines, à la grande surprise de la Mariée, et une conversation s'engage entre eux deux, la Mariée confirmant à Bill, qui lui reproche sa soudaine disparition, qu'elle arrête définitivement le métier de tueuse à gages. Peu après, les autres membres de la Deadly Viper Assassination Squad arrivent sur les lieux et commencent le massacre.

Quatre ans plus tard, on retrouve Budd (Michael Madsen), le frère de Bill et également ancien partenaire de la Mariée, qui travaille désormais comme videur dans un club de strip-tease et que Bill avertit qu'il est le prochain sur la liste. La Mariée vient le tuer durant la nuit mais Budd, sur ses gardes, la surprend et lui injecte un sédatif. Il téléphone ensuite à Elle Driver afin de lui vendre le katana de la Mariée pour la somme d'un million de dollars, et enterre vivante cette dernière à l'intérieur d'un cercueil.

Un flashback montre ensuite Bill et la Mariée, qui est alors aussi son amante, se rendant en Chine pour que la Mariée suive l'enseignement de Pai Mei (Gordon Liu), un légendaire maître d'arts martiaux aux méthodes très brutales. La Mariée suit alors un long et difficile apprentissage avec Pai Mei et finit par gagner son respect.

L'église, située dans le Désert des Mojaves près de Lancaster (Californi), ayant servi de lieu de tournage pour la chapelle de Two Pines.

De retour au présent, la Mariée, enfermée dans son cercueil, utilise une technique que lui a appris Pai Mei pour se sortir de sa situation et finit par réussir à briser le cercueil à force de coups répétés avec sa main. Le matin suivant, Elle Driver arrive chez Budd, alors que la Mariée les surveille, et, lorsque Budd ouvre la mallette censée contenir son argent, il est mordu par un mamba noir dont le venin le tue en quelques minutes. Alors qu'Elle Driver s'en va, elle est attaquée par la Mariée (dont le véritable nom, Béatrix Kiddo, est alors révélé) et un féroce combat s'ensuit, à l'issue duquel la Mariée arrache l'œil restant d'Elle Driver avant de l'abandonner à son sort (qui reste inconnu).

Ayant finalement appris où Bill résidait, Béatrix Kiddo se rend chez lui et découvre avec stupéfaction que sa fille, appelée B.B., est vivante et a été élevée par Bill, son père. Tous trois passent la soirée ensemble mais, Bill injecte ensuite à Béatrix un sérum de vérité avant de lui poser des questions. On apprend ainsi, par un nouveau flashback, que Béatrix a décidé d'arrêter son métier d'assassin afin de protéger son enfant à naitre. À la fin de leur conversation, Bill attaque Béatrix mais celle-ci emploie une technique secrète de Pai Mei (qu'il n'a accepté d'enseigner qu'à elle) et qui tue sa victime, en lui faisant exploser le cœur, après que celle-ci a fait cinq pas. Bill fait ses adieux à Béatrix, s'en va et s'écroule mort après cinq pas. Béatrix, sa vengeance accomplie, s'en va alors en emmenant sa fille.

Bonne B.O.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 21:26

Quentin Tarantino, Jackie Brown (1997) : 14. Très bonne BO !

Jackie Brown (Pam Grier) est une hôtesse de l'air. Pour arrondir ses fins de mois, elle sert de passeur à un trafiquant d'armes, Ordell Robbie (Samuel L. Jackson). Elle emporte dans ses bagages de l'argent liquide pour le compte de ce truand.

Un beau jour, un comité d'accueil l'attend à l'aéroport de Los Angeles : un agent de l'ATF accompagné d'un policier local. Ils espèrent obtenir son aide pour piéger le trafiquant. Jackie Brown monte alors un plan qui lui permettra de doubler tout ce beau monde durant le prochain transfert d'une somme de 500 000 dollars.

Robert de Niro, Chris Tucker ou Michael Keaton complète l’affiche.

Un Tarantino un peu différent, plus réel, assez créatif.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 21:25

Quentin Tarantino, Django unchained (2012) : 16,5/20. Avec Jamie Foxx, Christopher Waltz, Leonardo Di Caprio et Samuel L. Jackson.


C'est amusant, puisque je mets la note de 16,5 alors que j'ai l'impression que j'ai presque préféré Django à Pulp Fiction. Je pense que c'est la conséquence de mon attente vis-à-vis des films, qui a grandement augmenté en quelques années. Dans tous les cas, c'est du très haut niveau.


1858, Sud des Etats-Unis, le Dr King Schultz, chasseur de prime, libère Django, un esclave noir. Celui-ci doit l'aider à retrouver 3 de ces cibles. S'en suit une belle histoire d'amitié qui transcende la relation blanc-noir qui prévaut à l'époque.

Comme toujours avec Tarantino, il y a énormément d'action et une grande B.O. (même si une chanson de rap/R'N'B' US nous a un peu gêné avec la demoiselle, considérant qu'elle ne suivait guère l'ambiance de la scène). Bon, il y a du sang, beaucoup ; de la violence, dans les gestes comme dans les paroles. Ce n'est pas un film familial. Mais c'est un bel hommage au western spaghetti (rythmé très souvent pour Morricone), genre délaissé depuis 30 ans et qui revient peu à peu à la mode (True Grit, 3h10 pour Yuma)

Et Christopher Waltz reste magique.

 


Nominé à 5 oscars, dont celui du meilleur film (et je le préfère à Argo).

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 21:25

Inglorious Basterd : 19. Un Tarantino, le véritable pour moi. C’est violent, c’est historique, c’est un bon scénario, Brad Pitt est encore dans un bon film, Christoph Waltz mérite son oscar. Bingo !

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 21:24

Quentin Tarantino, Boulevard de la mort (2007) : 14.

À Austin, trois amies, Arlene, Shanna et « Jungle » Julia, la disc jockey d'une radio locale, font une virée nocturne dans un bar. Elles ignorent qu'elles sont étroitement surveillées par Stuntman Mike (Kurt Russell), un ancien cascadeur psychopathe, qui sillonne les routes en tuant les femmes qu'il trouve sur son chemin. Pour cela il a une méthode bien particulière : il se sert uniquement de sa voiture. Quand les filles quittent le bar, Stuntman Mike fait de même en acceptant de raccompagner chez elle Pam, une autre consommatrice. Il lui vante les mérites de sa voiture, une Chevrolet Nova qui, selon lui, « protège de la mort », avant d'ajouter plus tard qu'il faut en être le conducteur pour bénéficier de cet avantage. Pam comprend trop tard à quel genre d'individu elle a à faire et est tuée, la tête écrasée sur le tableau de bord, lorsque Stuntman Mike freine brutalement alors qu'il roulait à grande vitesse. Il rattrape ensuite le véhicule des trois jeunes femmes, rejointes par une de leurs amies, et provoque une collision qui leur est fatale à toutes les quatre, Stuntman Mike s'en tirant avec quelques fractures grâce à son véhicule renforcé.

Quatorze mois plus tard, Stuntman Mike, désormais dans le Tennessee et au volant d'une Dodge Charger, compte récidiver et repère quatre nouvelles victimes potentielles. Ces quatre jeunes femmes, Lee, Abernathy, Kim et Zoë, qui travaillent sur le tournage d'un film, les deux dernières en tant que cascadeuses, détail que Stuntman Mike ignore. Zoë et Kim, accompagnées d'Abernathy, partent essayer une Dodge Challenger et Stuntman Mike se lance alors à leur poursuite.

Il faut aimer Tarantino, les courses-poursuites et les thrillers. La B.O est pas trop mal mais le film reste très… Tarantino.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 21:23

Pierre Coffin, Chris Renaud, Moi, moche et méchant (2010) : 13/20.

 

 

Gru est un méchant homme. Voleur reconnu, il tombe des nues quand il s'aperçoit que le monde n'a d'oeil que pour le voleur des pyramides. Il décide alors de voleur la lune. Pour cela, il a besoin des 3 petites orphelines : Margot, Edith et Agnes. Celui-ci vont l'apprivoiser et le méchant homme démontre finalement son grand cœur.
Les minions sont amusants. Le film est sympa.  

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 21:23

Pierre Schoeller, L'exercice de l'Etat (2011)  : 14,5/20.

 

 

Un film on ne peut plus politique et qui me semble très réaliste. Bertrand Saint-Jean, ministre des transports. Ambitieux sans l'apparence de l'être, son destin politique évolue à la suite d'un accident et de la volonté du gouvernement de privatiser les gares. Son directeur de cabinet s'y refuse. (Michel Blanc). 3 césars, dont pour Michel Blanc.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 21:22

Pierre Coffin, Chris Renaud, Moi, moche et méchant 2 (2013) : 12/20

 

Les minions, Gru et les filles dans une nouvelle histoire : Il doit aider à l'arrestation d'El Macho. Gru délaisse son rôle de méchant pour aider la société.

 

Moins de surprise que dans le un, mais ça reste un bon film pour les enfants.  

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 21:21

Philippe Haïm, Secret défense (2008) : 14,5/20. Avec Gérard Lanvin, Vahina Giocante et Nicolas Duvauchelle.

 

 

Un film qui me confirme une chose : je ne veux pas bosser pour les affaires étrangères, en tout cas pas être espion !
Une fille est manipulée par tout le monde pour permettre de déjouer un attentat sur le sol français, lui même commis par un français manipulé par des salafistes.

Grand jeu de Vahina Giocante.
Philippe Haïm a également fait les Daltons... comme quoi ! Et XIII, la série, plus la saison 2 de Braquo.

Partager cet article
Repost0

Plus De Blogs