1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:35

Bertrand Blier, Le bruit des glaçons (2010) : 15,5.

Cela faisait plusieurs mois que je souhaitais voir ce film, en raison du sujet abordé (quelqu’un apprend son cancer, le rencontre) et de la présence de deux très bons acteurs : Jean Dujardin et Albert Dupontel. J’ai été agréablement surpris par la prestation d’Anne Alvaro qui obtient le césar du meilleur second rôle féminin (pour la deuxième fois, le goût des autres, joue également dans le Scaphandre et le Papillon)

 

Charles Faulques (Dujardin), écrivain alcoolique à la dérive depuis le départ de sa femme rencontre son cancer, joué par Dupontel. Humour noir, froid, un peu déjanté. Myriam Boyer joue le cancer féminin.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:35

Pat and Mike (1952) : 13/20. Titre français : Mademoiselle gagne-tout. Avec Katharine Hepburn et Tracy Spencer.

 

Un manager du sport rencontre une professeur capable de tout gagner, enfin seulement si son poisseux de mari n’est pas là ! Manquant de rythme parfois, et le couple Hepburn-Spencer me choque toujours un peu.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:35

My Fair Lady (1964) : 17/20. Avec Audrey Hepburn et Rex Harrison.

 

C’est selon moi son chef d’œuvre. Film de George Cukor, adaptation de la comédie musicale du même nom, elle-même inspirée par la pièce de George Bernard Shaw le Pygmalion. Audrey Hepburn interprète Eliza Doolittle, fleuriste londonienne, qui tente de parler correctement, et sans accent. Le film est souvent très drôle, bien emmené par le duo Hepburn-Rex Harrison. Les chansons sont entraînantes, les dialogues rythmés. 8 Oscars (!) dont le meilleur film.

 



Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:34

Benoit Jacquot, Les adieux à la reine (2012) : 12/20. Avec Léa Seydoux, Diane Krüger et Virginie Ledoyen.

14 juillet 1789 et les jours suivants. La reine écoute sa lectrice Sidonie. Et elle se confie. L'amour qu'elle a, pour Madame de Polignac. Sidonie pense être son amie, Sidonie croit à une amitié sincère. Sidonie est bercée d'illusion. Elle est prête à tout pour sa reine. Et Marie-Antoinette va l'utiliser. La fin de l'illusion, l'au revoir.

Film intéressant, qui dépeint une image très versatile de Marie-Antoinette. Le scénario reste cependant assez limité et Diane Krüger n'est pas toujours des plus convaincantes.
10 nominations au César.  

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:34

Benoît Poelvoorde, André Bonzel, Rémy Belvaux, C’est arrivé près de chez vous (1992) : 5 pas fini. Long, humour ? Quel humour ? C’est culte pour les belges mais ce faux-documentaire ne m’a pas plu. A réessayer un jour. A noter le cocktail Petit Grégory.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:34

Les Girls (1957) : 12,5/20. Avec Gene Kelly.

 

Une comédie musicale un peu fade, un peu fabriquée pour Gene Kelly qui occupe la plus grande place de l’intrigue. Où est la vérité ? se demandent les membres d’un tribunal où un conflit oppose deux danseuses d’une troupe menée par Kelly. Difficile de la trouver, même à la fin du film.

3 nominations aux Oscars.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:34

Adam’s Rib (1949) : 9/20. Titre français : Madame porte la culotte. Avec Katharine Hepburn et Tracy Spencer.

 

Deux époux se retrouvent face à face dans une affaire de justice. Hepburn défend une femme (Judy Holliday) qui a tenté d’assassiner son mari. Teinté de féminisme, ce film dispose cependant d’une mauvaise morale. Et la relation entre les deux époux laisse peu de place aux surprises. Une déception.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:33

Bennett Miller, Le stratège (2011) : 11/20. Avec Brad Pitt.

 

 

Un film sur le base-ball, un peu trop pour les Américains. L'histoire d'un entraîneur ayant peu de moyens et misant tout sur les statistiques fournies par un ancien étudiant de Yale. 6 fois nominés au Oscar.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:33

Let’s make love (1960) : 14/20. Titre français : Le milliardaire. Avec Marylin Monroe et Yves Montand.

 

Je partais avec un mauvais préjugé sur ce film. Et ce fut une agréable surprise. Montand joue le rôle d’un milliardaire sûr de lui, capable de tout avoir (avec son argent). Et lorsqu’il essaie d’obtenir Monroe, en se faisant passer pour quelqu’un d’autre, il voit la difficulté qu’il a pour l’obtenir. Beaucoup d’humour, des grands noms (Bing Crosby, Gene Kelly) et une fin un peu bateau. Mais le tout ne manque pas d’envergure.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:33

Camille (1936) : 12/20.Titre français : Le roman de Marguerite Gauthier. Avec Greta Garbo et Robert Taylor.

 

Adaptation de La dame aux camélias, l’histoire d’amour difficile d’une jeune femme et d’un homme riche, très vite attirée par un homme plus jeune. Pas de grand surprise et une romance classique, qui ne vaut que pour l’adaptation du livre.

 

 

Partager cet article
Repost0

Plus De Blogs