1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 12:37

Sidney Lumet, (Network) 12 hommes en colère (1957) : 17/20.

Grand film. Aux États-Unis, un jury de douze hommes doit statuer, à l'unanimité, sur le sort d'un jeune accusé de parricide. S'il est jugé coupable, c'est la mort qui l'attend. Onze jurés le pensent coupable. Seul l'un d'eux, sans être certain de l'innocence de l'accusé, a de sérieux doutes. Il expose fermement ses doutes et les failles de l'enquête. Il s'oppose à ce qu'une décision engage l'espérance de vie d'un homme sans que ses fondements soient certains. Il fait réfléchir les autres jurés pour que le doute, s'il est certain, bénéficie à l'accusé.

Le déroulement de la pièce, à huis clos, démonte les mécanismes de l'accusation présentée au procès, argument après argument, témoignage après témoignage, et chaque juré, réflexion faite, se range et alimente à sa façon la possibilité d'un doute éventuel sur la culpabilité de l'accusé jusqu'au renversement total des convictions de départ ... le jury rend le verdict "non coupable".

Henry Fonda est très bon dans son rôle ! Atmosphère d’un racisme latent aux Etats-Unis (tous les jurées sont noirs) et de nombreuses questions sur le système de justice ou la peine de mort.



 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 12:36

Jean-François Richet, Mesrine, l’Instinct de Mort (2008) : 13/20

Pourtant Cécile de France ou Vincent Cassel sont de bons acteurs. Mais j’attendais bien mieux de cette biopic au budget important. L’action, oui, mais le film est parfois long.

Depardieu complète l’affiche, avec Gilles Lelouche.

Retour sur le début de « carrière » de Mesrine, son retour d’Algérie, le Canada…

 

9 Césars dont le meilleur acteur et le meilleur réalisateur.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 12:36

Brokeback Mountain : Pourtant je pensais que j'allais adoré. Je suis souvent fan des films ayant obtenu des oscars. Mais certaines longueurs m'ont gené... Film qui raconte l'histoire de deux bi, se retrouvant chaque mois dans une montagne où ils ont gardé des moutons un été. Pas nécessaire (nénamoins ce n'est pas la peine de coupé les scènes de sexe cf. télévision italienne) 11/20

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 12:36

Shane Black, Kiss Kiss Bang Bang (2005) : 12/20. Avec Robert Downey Jr. et Val Kilmer.

 

 

Un cambriolage raté et Harry se retrouve acteur par hasard. Il doit alors suivre des cours pour améliorer son jeu, et c'est un détective qui va l'aider. Cependant il se retrouve confronter à des meurtres qui le concerne.
Une comédie sympa, mais pas extraordinaire non plus. La VO avec l'accent de Downey Jr. Est difficile.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 12:36

Shane Meadows, This is England (2006) : 12,5. film assez noir sur le nord de l’Angleterre, le racisme et les skinheads. A noter que le film est assez autobiographique, Shane Meadows étant à la tête d’un groupe de skinhead au début des années 80. 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 12:35

Jean Pierre et Luc Dardenne, L'enfant (2005) : 12/20. Avec Jérémie Renier et Déborah François.

Un drame de la vie. Sonia et Bruno, deux jeunes sans le sou, deviennent parents. Mais Bruno, amateur de petit trafic en tout genre décide de vendre l'enfant. Sous le choc Sonia rompt avec Bruno alors que celui-ci ramène l'enfant. Problème il doit maintenant beaucoup d'argent et accumule les erreurs.
Triste film, très dépouillé. Mais le scénario reste limité.


Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 12:35

Jean-François Richet, L’ennemi public n°1 (2008) : 13/20.

Ennemi public no 1 des années 1970, la vie de Jacques Mesrine : son retour d'Algérie, son départ pour le Québec en 1968, son exécution par la brigade antigang Porte de Clignancourt à Paris le novembre 1979 dans sa BMW.

Cassel est cette fois accompagné de Matthieu Amalric, Ludivine Sagnier, Gérard Lanvin, Samuel Le Bihan…

 

Même reproche que pour le premier numéro, lent, trop lent.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 12:35

Bienvenue à Gattaca, moyen (un peu lent) mais avec une bon débat sur l’eugénisme, film un peu en avance, avec la première grande interprétation de Jude Law et Uma Thurman. Ethan Hawke, son compagnon d’alors, donne la réplique à Jude Law. Il était l’un des élèves du cercle des poètes disparus et sera présent dans Lord of War, D’Andrew Niccol qui l’année suivante, en 1998, a réalisé le Truman Show et donc Lord of War en 2005.

 

Note : 12/20

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 12:35

Andrew Stanton, Lee Unkrich, Le monde de Nemo (2003) : 14/20.

Un bon film d'animation produit par Pixar et Disney. Le jeune Nemo, poisson-clown, est enlevé par un être humain, qui le met dans un aquarium. Son père, Marin, le cherche à travers l'océan, avec l'aide de Dory, poisson-chirurgien ayant des troubles de la mémoire immédiate.
Un bon film, très vivant, qui ravira les petits et les grands. Film qui aborde un peu le thème de la pollution, l'air de rien.  

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 12:35

Pour une poignée de dollars (1964) : 13/20. Titre original : A fistful of dollars. Avec Clint Eastwood.

Le premier western spaghetti. Peut-être le moins abouti. Deux familles rivales, les Baxter et les Rodos, se déchirent pour le contrôle d'une ville. Un étranger, interprété par Clint Eastwood, profite de l'occasion pour se faire un maximum d'argent en servant tour à tour d'informateur pour les deux familles. Mais cela ne l'empêche pas de sauver la veuve et l'orphelin.

 

C'est le remake d'un film japonais, Yojimbo. L'histoire a simplement était transposée dans le far-west américain. C'est le premier grand rôle au cinéma pour Clint Eastwood.

Partager cet article
Repost0

Plus De Blogs