26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 15:18

Mesdames et Messieurs les geeks/nerds, cette série est pour vous. Et pour tous les autres qui aiment rire de vous ! Car oui, The Big Bang Theory est peut-être la meilleure série que j'ai jamais regardée. Hilarante dans beaucoup de domaines, elle doit beaucoup à Sheldon Cooper.

Ce type est fantastique. Jim Parsons, qui l’interprète, a d'ailleurs remporté le Golden Globe du meilleur acteur dans une série télévisée comique. C'est un peu le Barney d'How I Met, toujours le mot pour rire. Sauf que quand Barney le fait exprès, Shelson fait tout à son insu. Sa vision des choses, sa vision de la vie, c'est ça qui nous fait rire.
The-Big-Bang-Theory-Sheldon-Cooper-Penny-Howard-Raj-Leonard.jpg
Il n'y a pas que Sheldon. Ils sont quatre nerds : Leonard, également (pauvre) colocataire de Sheldon, Howard Wolowitz (garçon juif débordé par sa mère) et Rajesh Koothrappali, l'Indien timide qui a besoin d'alcool pour émettre un son en présence d'une fille. Car oui, forcément, il y a une fille. Penny, qui s'installe dans l'appartement en face de Sheldon et Leonard. Comment réagissent les quatre nerds ? C'est là où l'histoire commence, et c'est là où mes rires se sont enchaînés. Parfois j'ai dû arrêter la série pendant quelques minutes pour finir un fou rire. C'est dire !

J'en suis actuellement à la saison 5, les Américains en sont à la sixième (mais je vais vite les rattraper). 24 épisodes par saison, 20 minutes, le format traditionnel des séries comiques US. A mettre entre toutes les mains (ou plutôt devant tous les yeux). Bazinga !

Partager cet article
Repost0
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 15:05

 

Dans mes bonnes résolutions de l'année 2013 il y avait notamment : découvrir cinq nouvelles séries. A première vue ça me semblait difficile, n'imaginant pas passer des journées sous la couette à mater des longues saisons... Mais après l'hiver rigoureux que l'on a eu, ça peut se faire assez facilement ! J'en suis donc à trois, que je vous présente cette semaine.



Je commence par une série comique, un genre assez peu représenté en définitive, car très difficile. Il est en effet beaucoup plus facile de faire de l'action ou des drames que des blagues. Modern Family tente de nous prouver le contraire. C'est l'histoire de trois familles qui ont en commun Jay Pritchett, le patriarche (en haut de la photo). Il pose avec sa seconde femme, Gloria, et l'enfant de celle-ci Manny. Et puis les deux enfants de Jay : Mitchell, en bas, marié à Cameron (couple gay), ayant adopté Lily au Vietnam (oui, les anti-mariages pour tous n'aimeront pas la série!) ; et Claire, mariée à Phil Dunphy, et qui a trois enfants Haley, Alex et Luke (la famille du centre).

Modern-Family.jpg

 

 

Voilà pour le décor. Première information importante : c'est une série qui se regarde en V.O. !!!! Comme pour la plupart des comédies U.S., la traduction est franchement déplorable. Et il y a tellement de jeux de mots, sur le langage, notamment vis-à-vis de Gloria et son anglais parfois approximatif, ce serait dommage de passer à côté.


Le personnage que je sélectionne pour vous c'est Phil Dunphy (avec le casque rouge). Phil c'est le gars qui me rend hilare. Il essaie d'être drôle, il essaie de faire le bien autour de lui. Et il échoue régulièrement ! Souvent il me fait penser à moi, j'ignore pourquoi ! Dernièrement, un épisode le fait passer en parrain, à la manière du film. L'un des meilleurs épisodes depuis le début de mon visionnage.

Nous en sommes actuellement à la saison 4, il y a 24 épisodes par saison. N'hésitez pas si vous souhaitez rire un peu, ça ne dure que 20 minutes ! 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 06:41

Pour en finir avec ma semaine des séries, j'en viens à mon coup de cœur : Rome. Elle a été créée en 2005 et diffusée par HBO aux Etats-Unis et BBC2 en Grande-Bretagne (Canal + en France).

Un scénario passionnant, qui vous replonge dans la Rome Antique. Pendant deux saisons, vous suivez les aventures du légionnaire Titus Pullo et du centurion Lucius Vorenus à travers les dernières années de la République romaine. La saison 1 se concentre sur la fin de la guerre des Gaules, la lutte entre César et Pompée, l'avènement du premier et sa mort au sein même du Sénat. La saison 2 revient sur la lutte entre Octave (futur Auguste) et Marc-Antoine. Vous y retrouvez des grands personnages de l'histoire, Cicéron, Caton, Brutus, Cléopâtre et tant d'autres.

 

La série présente également de nombreuses qualités historiques. Réussir à faire tenir plus de vingt années d'histoire en l'espace de deux saisons, c'est prodigieux ! Et ça permet d'avoir un rythme très soutenu à chaque épisode. Les concepteurs ont également essayé, à travers les personnages principaux, de décrire la vie des habitants de Rome (religion, argent, mœurs, conflits). Les spécialistes d'histoire romaine risquent parfois de s'étrangler un peu mais même ma prof d'histoire romaine de l'université déclara apprécier la série.


Enfin, Rome me plaît car elle a une fin. 22 épisodes (de 50 minutes) répartis sur deux saisons, et c'est tout. Au départ, les réalisateurs avaient prévu 5 saisons mais les coûts exorbitants de chaque épisode les ont obligés à raccourcir leur scénario. Peut-être un mal pour un bien. J'aurais tout de même beaucoup apprécié voir leur idée d'une saison centrée sur la Palestine et l'arrivée d'un Messie.

Rome-serie.jpg

Voilà donc pour ma petite semaine des séries. Je ne suis définitivement pas un spécialiste de la télévision, au contraire. Mais j'essaie de m'y mettre, petit à petit. Je sais que certaines séries peuvent être de véritables drogues et je n'ai actuellement pas le temps de me droguer ! Cependant, l'année 2013 pourrait être une année de séries. Twin Peaks, Homeland, Dexter, Borgia, Game of Thrones, The Wire, Breaking Bad, The Walking Dead... il me faudra cependant faire des choix, car le genre est plus que développé ! Des conseils avisés ?

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 06:44

How-I-Met-your-Mother.jpg

Lengen.... wait for it...

Cette fois, ce fut un véritable harcèlement. Tout autour de moi, on n'avait d'yeux que pour elle. Et pour Barney Stinson. Mais bon Dieu, qui est ce Barney Stinson ?

Il se trouve qu'il est le bon Dieu. Ou alors Neil Amstrong. Ça dépend de l'épisode.
How I Met Your Mother tourne autour de Ted Mosby, architecte. Il y a Robin, la fille qu'il aime dès le premier épisode, dès la première rencontre...et il lui dit en plus ! Oui, il n'est pas très doué avec les filles. Malchanceux aussi, parfois. Il se fait quitter le jour de son mariage and Cie. Mais il va bien finir par la trouver la mère des enfants que nous voyons dans la saison 1 ! (c'est maintenant la saison 8, et je présume que les enfants qui jouaient au départ sont maintenant mariés!)

Et puis il y a Marshall et Lily, le couple modèle. Le premier veut devenir avocat au service de l'environnement (il paraîtrait qu'un ami suit maintenant cette voie) tandis que Lily est institutrice.

Enfin, ou plutôt surtout. Il y a Barney Stinson. Suit up ! Il rythme la série, lui permet de s'envoler. Awesome ! Dragueur invétéré, il trouve mille et une façons de rentrer avec une fille à la maison. Dad is home. Alors que dans la vraie vie, il est... homosexuel ! Et en couple avec Scooter, l'ex-ami de Lily dans la série ! C'est lui qui m'oblige à suivre chaque épisode (merci le streaming) et de continuer. Challenge accepted.


La série perd un peu de sa valeur avec le temps. J'ai eu la chance de commencer tard, j'ai donc pu faire 4 saisons consécutives (quel bonheur ! et merci streaming) mais j'ai l'impression que les intrigues et les gags somnolent un peu. C'est surtout l'histoire générale qui commence sérieusement à ralentir. On nous parle d'un mariage depuis le début de la saison 7, et au milieu de la saison 8 on en est au même point ! C'est excessivement énervant ! J'espère quand même que Ted va trouver la mère avant la saison 18 !

Le problème est également que Barney est en couple, ou amoureux. Alors forcément, ça change beaucoup l'esprit de la série. Il ne suit plus le Bro Code.


Cela n'empêche. Je garde des grands souvenirs. Le Blitz (Aw Men!), Slapsgiving, But um et surtout les 500 techniques de drague de Barney (j'ai lu le Bro Code) ou sa façon d'imiter 10 suicides (que j'utilise très souvent). Have you met... Me ? Ou encore la True Story. Et même le … DARY !
Barney-Stinson-How-I-met-Your-Mother.jpg

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 07:18

Californication.jpgBonjour Streaming ! Oui, je n'ai jamais vu cette série à la télévision (elle est diffusée sur M6) et je l'ai débutée... il y a quelques semaines. Débutée... et terminée ! Je m'explique.

L'histoire est centrée sur Hank Moody, grand écrivain, grand amateur de femmes et de drogues en tous genres. J'ai regardé la saison 1 et le début de la saison 2. Les premiers épisodes sont très sympas, on monte parfois dans le haut de gamme (même si le mélange sexe-vomi peut choquer beaucoup).

Sympa, mais sans plus, selon moi. L'histoire tourne déjà un peu en rond en fin de saison 1 et nous qui recherchions une comédie trouvons de plus en plus une série érotique ! Si vous voulez voir des seins, la série est faite pour vous. Si vous voulez quelque chose à regarder avec votre petite amie, passez votre chemin !

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 07:45

Grey-s-Anatomy.jpgAujourd'hui, je traite de deux genres de séries en une, et des genres on ne peut plus répandus : une série « pour filles » (à la manière de Desperate Housewives, Sex and the City, Gossip Girls...) et une série avec des médecins (Urgences, Scrubs, Dr House, Mercy Hospital...).

 

Pourquoi Grey's Anatomy ? Comme toujours, c'est la publicité qu'on m'en a fait qui m'a poussé à commencer. Et puis c'était les vacances, j'attendais avec impatience mon tour de France et pour tuer le temps je décidai de plonger dans une série. Et pour tuer du temps...cela fonctionne ! A l'époque, j'avais les DVD, pas encore besoin du streaming...

 

La série est toujours en cours (on en est à la huitième saison). Pour ma part, j'ai regardé les saisons 1 et 2, et j'ai arrêté pendant la 3. Cette fois, c'est le monde médical qui m'a permis d'apprécier la série, puisque le champ des intrigues se révèle quasi-illimité.

L'histoire est centrée sur le personne de Meredith Grey, et de sa relation avec Derek Shepherd, qui est son supérieur.

Mais la saison 3 présente pas mal de défauts, avec deux séries en une : Private Practise et Grey's Anatomy. C'est à dire que le docteur Addison Montgomery-Shepherd quitte Seattle et part exercer à Los Angeles. Et la série la suit ! On est alors baladé entre deux villes, des intrigues des deux côtés et on s'y perd... De plus, les intrigues de filles (à savoir qui couche avec qui) devenaient un peu niaises sur le long terme...


PS : ceux qui regardent toujours la série peuvent me donner leur avis sur les saisons suivantes !

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 07:21

Prison-Break-saison-1.jpgCe fut ma première. Ce fut la bonne. Je me souviens de la saison 1, juste fantastique. Un suspense à chaque fin d'épisode qui vous obligeait à regarder le suivant. L'ensemble de la saison 1, à coup d'épisodes de 43 minutes, a été regardé le temps d'une nuit blanche à Arras. Au petit matin je suis allé en cours mais les pensées de Michael Scofield m'accompagnèrent jusqu'au sein de l'amphithéâtre. Comment va-t-il s'en sortir ? Va-t-il réussir ? Et que faire de T-Bag ? Et Abruzzi ?


L'histoire ? Pour ceux qui n'ont pas encore entendu parler de cette série (il y en a peut-être!), Lincoln Burrows a été arrêté et condamné à mort pour le meurtre du frère de la vice-présidente. Son frère, Michael Scofield, décide de se faire incarcérer de son plein-gré afin de le faire évader de prison. L'élément important étant la carte de la prison qu'il s'est fait tatouer sur le corps.

 

Créé en 2005 par la Fox, la série a été diffusée par M6 en France, avec un générique créé par Faf Larage (Pas le temps). Elle a pris fin en 2009 (4 saisons).

Cette série reprend selon moi l'ensemble des qualités et des défauts des séries. Pour les qualités, une intrigue magnifiquement ficelée, de l'action et énormément de suspense (je pense que c'est le mot qui caractérise le mieux cette série). Cependant, un problème demeure : la perte de qualité au fur et à mesure des saisons. Au départ, il était prévu qu'il n'y en ait que deux. Il y en a eu finalement quatre, la faute au succès. Un peu la rançon de la gloire : la Fox a insisté auprès des producteurs/réalisateurs/scénaristes pour prolonger le plaisir, les audiences étant fantastiques. Et c'est ainsi que dès la fin de la saison 2 les choses se sont dégradées. La faute à une intrigue qui rabâche un peu des choses déjà vues (la saison 3 se passe à nouveau dans une prison...). Dommage, cela aurait pu être ma série modèle.


Mais cette série m'aura marqué, et je sais maintenant que lorsque je suis accro à l'une d'entre-elles, je peux passer plusieurs jours de ma vie devant.

PS : et on pense à T-Bag lorsque l'on a pour mission de se faire tenir la poche en soirée...

Partager cet article
Repost0

Plus De Blogs