31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 22:43

Pourquoi faire aujourd'hui ce que l'on peut remettre à demain ?

A chaque fois c'est pareil, je me dis "allez, cette fois-ci on commence les essais deux semaines avant, histoire de ne pas stresser le dernier jour". Et c'est toujours la même chose : "tiens, je peux le faire demain, c'est pas trop urgent, j'ai encore une semaine". Et voilà comment je me retrouve mardi à commencer mon premier essai. 2 essais pour vendredi, cela fait donc 2 jours par essai. Et en anglais !

Alors certes il y a toujours le petit démon en moi qui me dit : "tu es Erasmus, tu peux faire ce que tu veux". Presque, en effet. Cela fait trois fois que je rends mes essais en retard. Pas de beaucoup, toujours quelques minutes ou quelques heures. Mais à la mi-février, ce fut la fois de trop. Menace : vous allez avoir zéro ! "Merde, pour quelques heures... vous pourriez pas faire un effort ?" Réponse : ok mais la prochaine fois, soyez à l'heure !

Donc cette fois-ci je dois finir avant l'heure fatidique, vendredi 17h. Et c'est bien cela le problème. Je ne peux pas empêchais mon cerveau de dire : "c'est pour vendredi 17h !" Comme-ci le fait de le rendre avant était prohibé ! Alors le dernier jour, ou plutôt la dernière nuit, c'est le grand stress. La course contre la montre, les arrêts de jeu. J'ai beau avoir 90 minutes pour forcer la décision c'est toujours dans le temps additionnel que je marque le but.

Mercredi, 23h20. Je suis à la mi-temps. Et toujours pas de changement. Il y a encore le temps pour cela...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs