13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 18:09

La place Rouge, le Kremlin, la tombe de Lénine, et Poutine à la télévision, non, vous ne rêvez pas, je suis bien à Moscou.

 

Pourtant, le tour du monde a bien failli s'arrêter en Belgique. Et pour cause, les bouchons, conséquence d'un accident, faisaient que selon le GPS de Bubu, je devais arriver à l'aéroport à 10H30. Et comme mon avion décollait à 9H... 

Dans bande d'arrêt d'urgence, il y a le terme urgence. Et dans mon cas, l'urgence était là ! Imaginez un peu si j'étais revenu à Tilques le jour même de mon départ ! On aurait pavoisé jusqu'à la Voix du Nord ! . De ce fait, 20 minutes de bande d'arrêt d'urgence plus tard, me voici à l'aéroport de Bruxelles. 8h40. Les portes sont officiellement fermées depuis 10 minutes. Bon, dans ces moments là, j'oublie mon savoir-vivre ou mon respect des règles légendaires et je double l'ensemble des queues, avec les bénédictions de chaque garde. Ouf, après quelques minutes de sprint, je suis dans l'avion. Une halte à Riga et j'arrive en terre sainte. (oui, Moscou est, selon sa prétention, la troisième Rome)

 

1h30 de bus dans les bouchons moscovites. Décidément ça n'arrête pas aujourd'hui ! Le métro (où tout est écrit en cyrillique, heureusement que j'ai imprimé mon propre plan du métro en alphabet cyrillique et latin) pour rejoindre Tania, qui m'attend pour prendre un tram. J'ai perdu deux heures dans l'affaire (oui, c'est le nombre d'heures de décalage horaire).

 

Je suis logé avec Couchsurfing ; pour ceux qui l'ignorent encore, c'est dormir gratuitement chez l'habitant grâce à un site Internet (génial !). Bon, en l'occurence, ce ne sont pas des inconnus qui m'hébergent, mais Fede et Tania, qui sont déjà venus chez moi, à Tilques, au cours de l'été. Du coup l'adaptation est rapide. Ils ont un petit appartement assez éloigné du centre, mais on y arrive vite avec le métro. A peine posé que nous commençons à cuisiner. Ca tombe bien, l'horrible sandwich d'Air Baltic m'avait laissé un goût horrible/de trop peu. 

 

Surprise, je ne suis pas seul. 2 Allemands sont également avec moi, bien sympa (j'ai déjà oublié leurs prénoms, malgré le fait que je sois resté toute la journée avec eux, mais cela ne signifie rien, j'ai une drôle de maladie avec les prénoms). Du coup nous mangeons ensemble puis allons chercher le repos.

 

Le tour du monde débute ainsi. Ouah. Je ne me rends pas trop compte en fait. Juste l'impression de faire un nouveau voyage. Je pense que le transsibérien va vraiment me faire réaliser.

 

Journée 2 : à l'assaut du Kremlin ! (au sens figuré parce que ce n'est pas pour demain au sens propre vu le nombre de flics)

 

Avec mes deux Allemands, nous découvrons donc la ville. Originalement, nous faisons la place Rouge. Oui, je sais, c'est inattendu. Mais depuis que j'ai fait Amsterdam sans faire le quartier rouge et que tout le monde m'en a fait la remarque... J'avoue que la place Rouge est magnifique. La basilique Saint-Basile, que j'ai également visitée, rayonne franchement de l'extérieur (l'intérieur est cependant un peu décevant). La tombe de Lénine trône sur la place, mais il faut s'armer de patience pour la visiter. Ce sera un autre jour.

http://i031.radikal.ru/1109/e6/47b6b9e75e7f.jpgPuis, le Kremlin. Le soleil est au rendez-vous. 100 roubles (2,50 euros), c'est une bouchée de pain vu la renommée et la beauté de l'édifice. De nombreuses églises, des bâtiments militaires, un joli parc. A voir sans hésitation.

http://img849.imageshack.us/img849/3914/p1150514.jpg

Miam miam, mais il se fait faim. Au menu, une chaîne de restaurant locale, spécialisée dans les pommes de terre. J'avais déjà fait à Saint-Petersbourg, toujours aussi satisfaisant.

 

Le frère d'un Allemand nous rejoint, 3 Allemands pour un Français, j'ai l'impression d'être dans les Ardennes en 1939. La pluie arrive. J'ai l'impression d'être dans le Nord-Pas-de-Calais. Ah ah qui aime bien châtie bien.

Nous allons voir l'université MGU, franchement splendide. De là, la vue sur l'ensemble de la ville doit être extraordinaire, je dis bien "doit" puisque les nuages bas bouchent quelque peu l'horizon.

http://i025.radikal.ru/1109/e5/3270364b5a0e.jpg Ce fut clairement une journée de marche et la fatigue nous prend déjà (bon, il est 22h30 ici). Demain, Fede sera avec nous, et le musée de l'espace nous accueillera. Vive la France, vive le Général.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J

c'est un magnifique pays !
Répondre

Plus De Blogs