11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 09:12

Après cette soirée exceptionnelle et une bonne nuit, on se réveille avec le sourire. Un petit cliché dans notre chambre, une bonne douche, et rien de tel qu’un café et un croissant offerts par notre hôte. L’espace d’une nuit nous étions presque voisins d’Alain. (oui Alain Juppé pardi, mais quand on est voisin on s’appelle par son prénom) On remercie bien son beau-fils (de la dame, pas d'Alain !) et en route pour découvrir plus en détail Bordeaux. Direction le stade Chaban-Delmas qui s’avère en fin de compte pas impressionnant du tout. On se promène dans le centre ville, en prenant des trajectoires un peu au petit bonheur la chance car on sait maintenant que pour découvrir une ville rien de tel parfois que de s’y perdre. L’architecture bordelaise est impressionnante, on apprécie. On flâne ensuite le long des quais de la Garonne très bien aménagés, passons près du miroir d’eau.

P1010470.JPGPuis on se dirige vers le nord pour sortir de la ville. On se fait un petit plaisir avec deux baguettes et un pot de pâte à tartiner, de la sous marque évidemment, on n'a pas les moyens. On essaye de stopper à plusieurs endroits,  une voiture, puis une autre, puis une centaine, plusieurs centaines... sans succès, les minutes, les heures passent.

 

On se résigne à partir au sud de la ville pour trouver un meilleur « spot ». Un choix moralement difficile qui implique une traversée de la ville du nord au sud après l’avoir traversée du sud au nord… On prend son courage à deux mains et hop nous voilà dans la partie sud de la ville. Deux jeunes filles (dont une charmante selon les propos de Jérémy) nous amènent un peu plus à l’extérieur, puis une dame qui revient du boulot. Nous sommes sortis de Bordeaux ; l’objectif est donc atteint mais on décide d’avancer un peu plus vers la ville rose, l’étape de demain.  Une dernière dame nous prend en stop. Elle nous fait visiter les petits coins sympas, et cerise sur le gâteau, nous trouve à manger gratuitement dans sa boulangerie... Que demander de plus ? Rien ! Mais elle réussit à nous donner 3 euros malgré notre refus.  Elle nous descend à Saint Macaire, on visite la jolie petite bourgade à l’intérieur des remparts, on mange notre petit festin du soir. On décide de planter la tente en contrebas des remparts, dans une ancienne zone où le camping était autorisé. Une bonne nuit bien méritée après une journée où on n'aura pas compté les kilomètres de marche (mais qu’est-ce qu’on en aura fait !)

 

A.


Je me souviens bien de cette première fois où on a vraiment galéré pour le stop. La pluie est parfois présente, on doit s'abriter... La faim prend le dessus, on dépense 1€95 pour deux baguettes et du Nutella (merci Leader Price !) Et puis la traversée de la ville du Nord au Sud après avoir fait l'inverse... Physiquement, cela commence à être parfois difficile. Personnellement ce sont mes lèvres en sang qui me posent problème, un drame à chaque fois que je veux ouvrir la bouche ! Après la belle journée d'hier c'est donc difficile, on re-visite Bordeaux puis Saint-Macaire en soirée. Mais on voit le côté positif des choses. Cette dame qui nous prend en stop, qui nous fait visiter la région, qui fait appeler deux boulangeries pour nous trouver quelque chose. Et ça, c'est bon pour le moral !

P1010481.JPG

PS : pardons pour les insultes de la vidéo, qui ne sont que le reflet de la fatigue physique et mentale !

 

J.R.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs