21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 13:47

Carte-generale-de-l-Allemagne.pngKiel ? Bah pourquoi pas ? Une médaille d'or supplémentaire dans l'escarcelle allemande, et une envie de grand nord. Kiel c'est une odeur de mer Baltique et de mer du Nord. Kiel c'est un canal qui relie depuis 1895 ces deux mers, afin d'éviter de contourner le Danemark. Kiel c'est aussi une équipe de handball, championne d'Europe en 2007, 2010 et 2012, où sont passés les meilleurs joueurs français (Martini, Omeyer, Fernandez, Narcisse ou Karabatic).
Kiel (1)Je me promène à travers le petit centre-ville, observant avec attention la tour de la mairie (inspirée du campanile de la basilique Saint-Marc de Venise). Dans l'église j'entends le grondement d'un bateau qui s'en va. Kiel, c'est le plus grand port de transport de passagers. Direction la Suède ou la Norvège. Dans les magasins, on signale d'ailleurs que l'on parle les langues nordiques. Tellement nordique que le port est installé dans un fjord !
Kiel (2)
Attention, Kiel n'en reste pas moins un territoire allemand. Pendant des siècles les rois danois ont bien essayé d'obtenir le Schleswig et le Holstein. Mais un Bismarck plus tard, et Kiel devenait allemande jusqu'à nos jours. Kiel fut d'ailleurs le point de départ de la Révolution allemande de 1918-19, qui aboutit à la chute de l'Empire (les marins sont toujours à l'avant-garde des révolutions).

En parlant de marine, Kiel abrite la base militaire navale allemande. Si vous cherchez les sous-marins allemands, c'est ici ! Et ils ne se cachent pas, bien en vue dans la rade !
Kiel (3)
Bon, hormis ça, Kiel c'est pas grand chose, il faut le reconnaître. On fait le tour en deux heures (trois si vous vous arrêtez dans les bordels du port). Le Nord de l'Allemagne me semble bien entamé, une nouvelle médaille d'or et direction l'Est !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs