30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 10:24

P1160200.JPGPékin, Xi’an, Shanghai, Shenzhen. Ce premier périple dans l’Empire du milieu fut un voyage chez le Chinois des villes. Demain, je tente de prolonger mon séjour pour une durée de 30 jours supplémentaires, histoire de découvrir le Chinois des champs.

 

Très rapidement, je vais revenir sur ces 3 semaines avec les 5 choses qui m’ont le plus impressionné :

-          La pollution. Pékin, Xi’an, Shanghai (un tout petit peu moins) et Shenzhen. Ces 4 villes devaient nous permettre de voir le soleil. Celui-ci était souvent caché par un nuage de pollution.

P1020268.JPG-          L’Occidentalisation. Le Chinois des villes parle anglais, travaille 12 heures par jour et gagne beaucoup d’argent. Il veut une belle TV et une belle voiture. La Chine est un capitalisme d’ètat. Le parti communiste a beau régner sur le pays, il y a bien longtemps que Marx a été rangé dans les tiroirs (à la mort de Mao sans doute). La société de consommation fait la loi, les publicités pour des montres ou des vêtements de luxe sont omniprésentes, Mc Do, KFC ou Starbucks sont présents à tous les coins de rue, et les immenses gratte-ciel poussent plus vite que la liberté d’expression.

-          Le filtrage d’Internet. Facebook par serveur Proxy, tout comme le Monde ou Gmail. Je n’ai pas essayé les sites pornographiques mais les rumeurs disent que c’est la même chose. J'ai aussi été choqué par les appels à la délation dans le métro (textuellement "si votre patron accepte des pots de vin, dénoncez-le !")

-          Les prix. 2 euros pour un repas. Toujours pas vu de chien dans l’assiette (un mythe pour la plupart de mes couchsurfers).

-          P1160440.JPGLe comportement. Le Chinois des villes crache partout, klaxonne tout le temps, rote ou pète selon son envie. Il crie, limite aboie, n’est pas galant et pousse fréquemment. Niveau politesse et savoir-vivre on est loin de ce qu’on m’a appris.

 

Les 3 histoires de fou

-          Les banques refilent des faux-billets ! Celui de 100 Yuan (12 euros), et 2 fois en plus ! Ma couchsurfer m’a dit que c’était fréquent, j’en suis resté sur le c.l ! J’imagine un peu Hu Jintao arrivant à un guichet et se retrouvant avec un faux billet dans les mains. Bon, ne vous inquiétez pas pour mes finances, j’ai réussi à les refiler.

-          Assis dans un restaurant. Une dame s’assoit et nous propose de travailler pour elle, comme professeur d’anglais. Lol (oui, moi, professeur d’anglais. Ça ferait rire les profs du lycée). Pas d’entretien ou quoi que ce soit, non. Juste une tête d’Occidental fera l’affaire. Après cela je ne suis pas étonné lorsque je rencontre une fille chinoise qui m’explique que son nom occidental est « Cappuccino » (histoire vraie).

-          Se faire prendre en photo 10 fois dans la Cité Interdite parce que nous sommes blancs.

 

Le top 3

-          Pékin dans l’ensemble. Avec un cinq étoiles pour la Grande Muraille et le Summer Palace

-          Xi’an et le mausolée de l’empereur Qin

-          Shenzhen ou Shanghai ??? Aucun des deux ! Fuyez même !

 

Enfin, je vais finir avec un petit point histoire/politique. Mao est un mythe ici. Mais si la plupart des Chinois s’accordent à dire que la révolution culturelle fut un échec, le reste de ses actions reste positivement apprécié. Son portrait trône toujours sur Tien an Men, un symbole en soi. Je peux acheter sa statue ou son portrait un peu partout. Il est même présent dans mon auberge de jeunesse…

P1160465.JPGPour le reste, j'avoue que je rugis de plaisir !

DSC01227.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


Excellent, il s'améliore de jour en jour dans la narration!



Répondre

Plus De Blogs