21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 10:52

Après un  réveil assez mou, à regarder les JO, on se met en route. Aujourd’hui on s’attaque à Dijon. Dijon et sa moutarde bien évidemment. A part ça la ville m’est totalement inconnue. On prend la voiture à notre disposition pour notre séjour bourguignon pour rejoindre la capitale des ducs de Bourgogne. On arrive d’abord sur la place Wilson et sa fontaine puis on rejoint le centre piétonnier.

P1010740.JPGC’est une sorte de retour à la civilisation, on va à la Fnac ..  Sensation bizarre. On en profite pour écouter un peu de musique, un peu de Coldplay pour ma part. Le bonheur. Jerem’ s’achète quelques bouquins sur l’histoire des Etats-Unis.  On consomme, chose qu’on n'a pas fait depuis quelques semaines. On déambule tranquillement dans les rues, sans les kilos sur notre dos, c’est agréable.  Nous voilà face à l’hôtel de Ville et au Palais des ducs de Bourgogne sur la place de la libération.

P1010741.JPGDirection ensuite le Musée des Beaux Arts. En pleine rénovation, l’entrée est gratuite, on en profite pour faire notre premier musée, même si la France était pour nous depuis le début un immense musée à ciel ouvert. Jerem’ agrémente la visite de commentaires et d’anecdotes historiques, importantes pour un novice en histoire comme moi.  Puis vient la salle du tombeau des ducs de Bourgogne. Quelques  clichés pour Jerem’ et on ressort pour déambuler dans le quartier historique de Dijon, un peu Bobo.

P1010746.JPGLe rythme de ces deux derniers jours n’est pas très soutenu, nous sommes en étape de repos, qu’importe, on profite quand même bien de la belle petite ville de Dijon avant de regagner Saint-Philibert.
Le séjour bourguignon s’achève. Nous mangeons et dormons chez la Mireille ce soir. Encore un festin, on ne change pas les bonnes habitudes, on retrouve le Robert, la Sylvie, l’oncle à Jerem’ et toute la compagnie. Après des au revoir et des remerciements, on se couche, chacun sa chambre, le grand luxe.
( Un grand merci à tous nos amis Bourguignons pour l’accueil, l’hébergement, les festins, et les blancs-cass., ce fut un plaisir )

A.


Dijon fut une bonne surprise pour moi. Je ne m'attendais pas à une ville aussi agréable, aussi historique, aussi culturelle. Et puis l'accueil qui nous a été fait fut extraordinaire, je me couche une nouvelle fois avec un petit mal de ventre après un nouveau festin.

J.R.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs