30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 15:10

Il y a quelques mois de cela, j'ai commencé, un peu par hasard, mon arbre généalogique. Tout a commencé par la demande d'un client de mon père, dont la famille avait des liens avec les Révillon. Nous avons donc commencé à chercher pour répondre à ses interrogations et puis l'intérêt pour la chose nous est venu. « Nous » car ce travail de recherche fut le mien tout autant que celui de ma mère. C'est d'ailleurs son travail qui est présenté aujourd'hui, son côté, les Guilbert. Ci-dessous, le côté de mon grand-père maternel (x2), puis celui de ma grand-mère maternelle (x2).
Arbre-genealogique-de-Guilbert-Elie.png
Arbre-genealogique-Dubois-Rose.pngArbre-genealogique-Fenet-Albert.pngArbre-genealogique-Sergent-Lea.png
Nous avons retrouvé 8 générations complètes. C'est une limite que nous nous sommes fixés, car comme vous pouvez vous en douter, l'arbre généalogique est une recherche éternelle. On aurait pu remonter plus haut, mais nous souhaitions d'abord être complets sur ces 8 premières générations. Je vais donc ici jusqu'à mes arrière-arrière-arrière-arrière-arrière grand-parents. Nous avons rassembléles dates de naissance, de mariage et de décès. Le tout grâce aux sites des archives départementales en ligne, magnifiquement faits, qui permet à quelqu'un comme moi, exilé en Allemagne, de ne pas devoir faire le tour des mairies du Nord-Pas-de-Calais.

Petite présentation rapide avec 4 anecdotes :

¤ Notre plus vieil ancêtre de ce côté est né en 1749. La même année que Goethe. En France, Louis XV était roi.
¤ Il n'y a qu'un seul enfant né de mariage illégitime, Jacques Descotte, né à Moulle en 1802, fils de Marie Descotte et de père inconnu.
¤ Un de mes ancêtres est mort à Sébastopol, dans l'actuelle Ukraine. C'est d'ailleurs la seule personne de l'arbre à avoir quitté le Nord-Pas-de-Calais. Que faisait-il là ? Il se battait pour la France ! Son décès est signifié en 1857, à la suite de la guerre de Crimée, opposant la France de Napoléon III, allié au Royaume-Uni et à l'Empire Ottoman, le tout face à la Russie (1853-1856).
¤ Des cousins se sont mariés ensemble ! Il s'agit de Fenet Louis et de Fenet Ismérie, en 1853 à Eperlecques. Ils partageaient les mêmes grands-parents.


Concernant les métiers, c'est un beau melting-pot. Si les cultivateurs-fermiers sont les plus nombreux, et de loin, il y a tout un tas de métiers représentés : Ainsi cordonnier, maçon, batelier (conducteur de bateau), marchand de bois, bûcheron, voiturier, charretier (conducteur de charrette!), maréchal-ferrant, rempailleur de chaises, tailleur d'habits, charron (celui qui faisait les roues des charrettes!), charpentier de bateau ou charpentier tout court, couturière, meunier, colporteur (vendeur ambulant), chanvrier (culture du chanvre), maraîcher et couvreur en paille !


Concernant les lieux, voici le top 10 :
Moulle : 58 personnes nées et/ou décédées dans cette commune
Eperlecques : 29

Muncq Nieurlet : 19
Houlle : 16

Mentque Nortbécourt : 13
Nordausques : 12

Recques sur Hem : 12
Audruicq : 11
Quercamps : 8

Zutkerque : 8

Ci-dessous, voici une carte des origines de ma famille Guilbert (j'ai éliminé les lieux ne comportant qu'une seule naissance ou décès pour des soucis de lisibilité). Demain, ce sera le tour du côté Révillon.
 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
Magnifique travail de mémoire.
Répondre

Plus De Blogs