26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 09:29

Après un déjeuner fait de pain, de nutella et...de raisin (on s'embourgeoise!), nous passons une nouvelle journée à rouler. Une fois de plus, on se perd en Grèce. Nous parvenons à aboutir dans l'impasse menant à une cimenterie où des jets d'eau automatiques nous arrosent allégrement, près de la ville de Kevala.

Nous atteignons la frontière turque vers 17h, et alors que nous sommes à l'arrêt, en attendant de passer aux douanes, une rixe éclate entre des Turcs. L'un d'entre eux a visiblement été passeblement énervé de s'être vu grillé la priorité par son compatriote! Chaude ambiance à la frontière! Puis on se tape un peu la discute avec des français d'origine turque venus voir la famille. Une fois cette étape passée, la région de la Thrace occidentale défile sous nos roues, paysage plutôt vert et plat, où les drapeaux turcs flottent partout.

Nous plantons le campement à 50 km d'Istanbul, après s'être fait plaisir avec des courses dans un supermarché. On s'achète en plus des victuailles habituelles (pain!), du fromage et de ... la confiture de rose, qui va faire parler d'elle par la suite! Vous avez sans doute remarqué l'importance attachée aux détails qui constituent notre repas quotidien, mais je les remets dans mon texte car à l'époque du voyage chaque aliment revêtait une importance considérable (c'est ça, la faim ^^). Cela veut notamment dire que l'un de nos sujets de discussion principal portait sur la bouffe!
Durant la nuit, l'ambiance est garantie, en tout cas de mon côté puisque je suis réveillé par deux fois par les chants du muezzin de la mosquée voisine. Etant le seul à les avoir entendu, on me soupçonnera fort logiquement d'avoir halluciné ^^!

 

Lucas

P1020678
Que dire d'une journée où si peu de choses se sont passées, hormis la route, la route et la route. Non, ce jour reste la fin de la Grèce, un pays me laissant un sentiment mitigé. L'arrivée en Turquie s'observe au premier coup d'oeil. Les maisons sont différentes, beaucoup de petits commerces de part et d'autres de la route principale, l'atmosphère est légère, une teinte d'Egypte me revient à l'esprit. L'autre élément important est le repas, dont les brugnons m'emmènent au paradis.
Note de la journée : 10/20
Jérémy
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs