1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 19:28

Barry Sonnenfeld, La famille Addams (1991) : 10/20. Avec Anjelica Huston, Raul Julia et Christopher Llyod.

La fameuse famille Addams. Je n'ai jamais vu la série et c'était pour moi l'occasion de découvrir cet univers très populaire. Je reste cependant déçu.
L'oncle F ester a disparu il y a de nombreuses années. Mais il revient comme par enchantement, à la suite d'une séance de magie. Cependant, ses intentions ne sont pas forcément très familiales.
La musique reste mythique.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 19:24

Christine Jeffs, Sunshine Cleaning (2009) : 07/20. Avec Emily Blunt et Amy Adams.

Rose, anciennement très populaire à l'université, travaille comme femme de ménage. Sur les conseils de Mac, son ex-petit ami avec qui elle entretient une relation, elle se lance dans une entreprise de nettoyage de scène de crime avec sa sœur Norah, perdue dans la vie.
Comédie dramatique qui tend à hésiter entre les deux genres, et qui finalement ne rencontre pas les deux. Décevant.  

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 19:16

Olivier Dahan, Les seigneurs (2012) : 8/20. Avec José Garcia, Franck Dubosc, Jean Pierre Marielle, Gad Elmaleh, Joey Star, Ramzy Bedia, Omar Sy.

 

 

Quelques grands noms du rire rassemblés autour du football. Manque plus que le scénario. Une conserverie va devoir fermer, et un président de club de foot imagine la solution pour la sauver : recruter des anciennes gloires du foot.
Malheureusement, ça ne prend pas. J'ai esquissé quelques sourires mais est-ce bien suffisant lorsque l'on souhaite voir un comédie ? Pour Olivier Dahan, après la Môme, c'est autre chose...

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 19:16

Olivier Nakache, Éric Toledano, Intouchables (2011) : 15/20. Avec Omar Sy et François Cluzet.

 

 

C'est la comédie française de l'année, avec un duo Cluzet/Sy qui fonctionne à merveille.Un handicapé a besoin d'une personne pour prendre soin de lui. Il choisit un mec de banlieue par du tout intéressé par l'idée, mais qui ne le regarde justement pas comme un handicapé. Une histoire d'amitié, avec des bonnes répliques.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 19:15

Oliver Stone, Platoon (1986) : 16.

Un grand film sur la guerre du Viet-Nâm, tiré en partie de l’histoire vraie.. d’Oliver Stone.

En 1967, le jeune Chris Taylor (Charlie Sheen) souhaitant servir son pays, s'engage volontairement dans la guerre du Viêt Nam. Il est affecté à la 25e division d'infanterie, dans une section (« platoon » en anglais signifiant « peloton » ou « section ») qui a subi des pertes lors de récents combats. Son enthousiasme s'évanouit rapidement tandis qu'il effectue d'interminables patrouilles jour et nuit et s'épuise à creuser des trous servant comme position de défense, corvée avec plusieurs autres affectée aux bleus. Après une embuscade lors de laquelle il est légèrement blessé, Taylor s'intègre peu à peu avec les soldats plus expérimentés.

Lors d'une opération dans la jungle, son unité découvre un complexe de bunkers. Alors qu'ils fouillent une cache, deux soldats sont tués par une boîte piégée avec une bombe. Après avoir quitté les bunkers, les soldats découvrent le cadavre de l'un des leurs (Manny), disparu alors qu'il était posté en sentinelle lors de la fouille des bunkers. L'unité poursuit alors sa route jusqu'à un village paysan où des combattants Viêt-Cong auraient été aperçus. Ils y trouvent de la nourriture en masse et des caches d'armes. Les habitants disent avoir été forcés par les forces vietnamiennes du nord à les aider. Fatigués et à crans, des soldats passent leur frustration relative à la perte récente de leurs camarades sur plusieurs paysans qu'ils torturent et tuent. Lors d'un interrogatoire, le sergent Barnes (Tom Berenger) exécute la femme du chef de village devant les yeux de nombreux soldats et menace sa fille quand le sergent Elias (Willem Dafoe, Mississippi Burning, Le patient anglais) intervient. S'ensuit une bagarre entre les deux hommes. De son côté, Taylor sauve deux filles du village sur le point d'être violées par plusieurs soldats. La section repart après avoir mis le feu au village.

Après l'incident de l'interrogatoire, le sergent Elias se plaint à son capitaine qui promet la cour martiale à Barnes si les faits sont avérés. La sympathie de Taylor, d'abord acquise à Barnes penche maintenant pour le sergent Elias tandis que ceux qui sont derrière Barnes parlent d'assassiner Elias pour l'empêcher de témoigner.

Lors d'une nouvelle patrouille, la section est prise en embuscade par des Viêt-Congs et subit de nouvelles pertes. Le lieutenant Wolfe se trouve plus ou moins désemparé et Elias propose alors d'emmener quelques hommes avec lui pour parer à une probable attaque ennemie sur leur flanc. Le lieutenant Wolfe n'est pas d'accord, mais Elias a l'approbation de Barnes. Elias part donc avec trois hommes, dont Taylor. La tactique marche, mais le sergent Barnes vient chercher les trois soldats et leur dit d'évacuer tandis qu'il affirme aller chercher Elias. En fait, une fois qu'il l'a retrouvé, il l'abat froidement et, croisant Taylor qui revient aussi chercher Elias, lui annonce qu'Elias a été tué. Tandis que les derniers hélicoptères d'évacuation décollent avec Barnes, Taylor et d'autres hommes, ils voient Elias courir en direction du lieu d'évacuation, poursuivi par des dizaines de soldats Viet-Cong, mais il est trop tard et il est achevé par ses poursuivants. Taylor soupçonne Barnes d'avoir assassiné Elias.

La compagnie est renvoyée sur le front dans la même zone où une attaque ennemie d'envergure se prépare. Presque tous les membres de la section meurent dans la bataille sous le feu ennemi et une attaque aérienne américaine au napalm. Taylor y survit. Il recouvre conscience à l'aube après la bataille, il se saisit d'un fusil AK-47 et commence à errer sans but dans la jungle jonchée de cadavres. Parmi ceux-ci, il retrouve le sergent Barnes, blessé durant les combats et l'abat. Le film se termine avec l'évacuation de Taylor, blessé durant l'attaque.

 

Forest Whitaker, Johnny Deep (méconnaissable !) et 4 oscars, dont le meilleur film 1987.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 19:15

Olivier Dahan, La Môme (2007): 18. Pour le jeu de Marion Cotillard, qui mérite bien son oscar, tellement je voyais Edith Piaf à la fin du film. Lorsqu’elle perd son Marcel Cerdan, j’ai des frissons à ne plus s’en débarrasser. Sylvie Testud dans le rôle de Mômone est également très bonne. Depardieu, Rouve… Une belle palette, une très bonne musique (forcément) et un scénario qui tient la route.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 19:14

Nora Ephron, Julie & Julia (2009) : 16 Histoire de cuisine et de Julia (Amy Adams, arrête moi si tu peux, il était une fois) qui suit les conseils de Julie, auteur d'un ouvrage sur la cuisine française. Meryl Streep est une nouvelle fois admirable (nominé pour l’oscar de la meilleure actrice).

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 19:13

Niels Mueller, The assassination of Richard Nixon (2004) : 15/20. Avec Sean Penn et Naomi Watts.

J'ai été bouleversé par l'interprétation de Sean Penn, fantastique dans le rôle de Samuel J. Bricke, un homme qui a raté sa vie et qui décide de tuer Richard Nixon, responsable de son malheur. Timide, mal dans sa peau, vivant un divorce qu'il n'a pas vu arrivé, il considère que c'est la société qui la rendu malheureux. Il voit du racisme partout, des mensonges partout, sans se rendre compte qu'il est l'un de ceux qui mentiront.  

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 19:13

Noémie Lvovsky, Camille redouble (2012) : 14/20. Avec Noémie Lvovsky, Samir Guesmi et Yolande Moreau.

Camille redouble sa jeunesse. A la suite d'un incident temporel, elle repart dans son enfance et profite à plein temps de ses parents, de ses amis. Elle essaie aussi de repousser Eric, avec qui elle passera une partie de sa vie.

Bonne comédie, mais qui reprend des thèmes du film de Coppola Peggy Sue s'est mariée. 13 nominations aux Césars et... 0 trophée !

Partager cet article
Repost0
1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 19:12

Niels Arden Oplev, Millenium, La reine dans le palais des courants d'air (2009) : 13/20. Avec Michael Nyqvist et Noomi Rapace.

 

 

Peut-être le film le moins bien reconstitué, qui suit le moins l'intrigue du livre. J'avoue avoir été un peu déçu car j'ai beaucoup aimé le troisième épisode littéraire.
Une sorte de spectre à la James Bond, avec une équipe invisible, au sein même de l'Etat suédois, qui tente de faire taire Blomqvist et Salander.  

Partager cet article
Repost0

Plus De Blogs